The Vampire Diaries
Bonjour! Bienvenue sur France Vampire Diaries! Very Happy

Si tu es inscris, connecte toi, sinon, il est grand temps de t'inscrire pour participer à la vie du forum!

[DE] Tu ne seras qu'un cadavre vivant

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: [DE] Tu ne seras qu'un cadavre vivant

Message par Diri le Mar 3 Déc - 0:02

Réponse à la review Smile
Spoiler:

LéaTVD a écrit:Oh trop mignon ce chapitre :love:

Comment Elena aime trop son Damon et le connait bien ! "Leur maison" adorable
Bah d'un côté Damon n'avait pas le choix de tuer Logan mademoiselle Elena ! Ralala
Et j'aime beaucoup Anna donc c'est cool qu'elle apparaisse

Viiiite la suite Wink
Oh ! Je suis contente que la présence d'Anna te fasse plaisir :)Ce n'est vraiment pas simple pour moi, car j'adore énormément de personnages. Mes trois "couples" préférés sont Damon & Elena, Anna & Jérémy, Caroline & Klaus ... Klaus n'est même pas encore présent et Caroline est totalement transparente pour le moment. Le duo amical que j'adore c'est Alaric & Damon ... et Alaric vient tout juste d'arrivé. Je ne veux pas tomber dans le bashing, donc toute les motivations des uns et des autres doivent être présente. J'essaye de ne rien gâcher, mais ils sont vraiment trop nombreux Evil or Very Mad C'est là qu'on s'aperçoit que même si les scénarios ne nous plaisent pas forcément, les scénaristes jouent avec énormément d'élément !

Enfin bon, voici la suite, toute chaude (fini il y a 5 minutes ^^) ! Merci beaucoup pour tes reviews ! Je ne le répèterai jamais assez : ce sont les reviews qui me motivent pour écrire !



… Chapitre 37 : Plume …

Elle est assise devant une plume. Il n’y a pas de courant d’air, pas d’air conditionné, pas de fil invisible alors la plume ne bouge pas. C’est tout aussi simple que ça, lorsqu’il n’y a pas de magie. Pourtant la magie, il y en a eu. Il n’y a pas si longtemps, elle faisait voler les plumes, les feuilles et tout ce qui était suffisamment léger.

L’angoisse attrapa sa gorge et elle sentit ses mains se mettre à trembler. Elle remonta la couette sur ses épaules, comme une fillette, et regarda de nouveau intensément la plume sur son lit. Elle devait se soulever ! Elle ne pouvait pas … perdre tout ça, juste après l’avoir trouvé ! Le monde était devenu plus dur depuis qu’elle avait découvert ses pouvoirs mais aussi merveilleux, fantastiques, pleins de surprises, de possibilité, … C’était une vie unique ! Qu’elle chérissait … et ce voir rabattue au simple rang de … Elle chercha un terme pour traduire sa pensée et finit par crachée à haute voix :

« Cracmol ».

Il y avait les humains, les sorcières et les comme elle « qui-avait-eut-du-pouvoir ». Elle tut volontairement l’existence des vampires. Elle ne voulait pas y penser. Elle ne devait pas y penser. Ce genre de monstre n’aurait pas dû exister. Les cernes s’étalaient sous ses joues un peu trop fine. Elle dormait mal. Elle faisait des cauchemars où Damon la traquait, lui sautait à la gorge, … Il avait les yeux obscurcit par la soif, rougeoyant d’envie et le visage déformé. Ses veines … Oh, c’était un monstre. Un démon qui lui avait arraché sa meilleure amie, Elena, ses pouvoirs, ses envies, sa joie de vivre …
Sa grand-mère avait essayé de la faire parler, elle lui avait dit d’affronter sa peur, mais quand elle pouvait tout juste observer Stefan, pouvait-elle faire face à Damon ? Elle devait trouver le moyen de parler à Elena. Caroline n’était pas au courant pour son secret et Elena … Elena c’était sa meilleure amie ! Elle ne pouvait pas laisser Damon les séparer. Pas comme ça. Pas aussi bêtement.

Le lendemain, elle se prépara soigneusement, évita de repenser à ses cauchemars, tenta d’ignorer ses mains qui tremblaient autant que ses genoux. Elle enfila une petite robe et une paire de collant épais. Elle prit son sac, d’une main tremblante et alla en cours, plus pâle que jamais.

Arrivé dans le bâtiment, elle se demanda une nouvelle fois comment s’y prendre. Aller se plaindre à Elena n’était pas toujours simple. Elle évita soigneusement Caroline, sachant que le moindre mot malheureux qui pourrait lui échapper se transformerait en rumeur. Finalement, elle aborda la jeune femme entre deux cours. Elle avait l’air fatiguée, elle aussi, mais épanouie et heureuse, contrairement à la sorcière. Comment pouvait-elle avoir l’air heureuse alors qu’elle côtoyait un monstre d’aussi près ? C’était ce qui laissait Bonnie complètement perplexe. Elena n’avait rien à faire auprès de ce genre de garçon ! Pas après Matt. Pas après le début d’histoire qu’elle avait eu avec Stefan. Même Stefan, un vampire lui-aussi, était un meilleur choix. N’importe qui, n’importe quoi, était un meilleur choix. Bonnie en était persuadée, mais attaquait de front le sujet « Damon » n’amènerait que plus de dispute et ce n’était vraiment pas ce qu’elle voulait.

« Elena. J’aimerai qu’on discute … »

Elena avait souri. C’était doux, gentil, amical … Tellement loin des sombres pensées de Bonnie. Alors, elles avaient parlé de la pluie et du beau temps, du béguin tut récent de Bonnie pour un certain barman, puis il avait l’heure de retourner en classe et Bonnie n’avait toujours pas parler de ses pouvoirs.

Elle devait le faire alors d’une voix hantée elle murmura :

« Je n’ai plus de pouvoir. »

Le visage d’Elena laissa entrevoir tout son effroi et sa peine. Elle bredouilla un moment, avant de poser une main réconfortante sur l’épaule de son amie et de lui demander :

« Que s’est-il passé ?
- Grand-mère dit que c’est parce que j’ai eu trop peur …
- C’est … Damon ?
- Oui. Elle dit que je dois affronter ma peur pour retrouver mes pouvoirs, mais je ne lui ai pas dit que c’était … un vampire.
- Je ne veux pas lui trouver d’excuses, ce qu’il a fait été horrible mais … il était bouleversé. Emily avait détruit la pierre …
- Et quoi ? Ce n’est pas tout à fait un monstre ? Seulement quand on détruit les bijoux auxquels il tient ? »


Elena se mâchonna la lèvre. Tout récemment, Damon avait tué Logan. Elle ne pouvait pas lui promettre qu’il était inoffensif : ce n’était pas le cas. Bonnie s’était emballée. Elle ne voulait se disputer avec son amie.

« Je crois qu’il faudrait que je t’accompagne … un soir. Si tu es d’accord… Apprendre à le connaître pour ne plus avoir peur … Si … Il ne va pas finir ce qu’il a commencé ?
- Je … Je vais lui parler. Mais, tu sais, il s’est arrêté et il t’a soigné. S’il avait vraiment voulu …
- Oui. »


Elena ne le disait pas, mais elle n’avait pas envie que Bonnie ne vienne à la scierie. Pour le moment, seul Damon et elle connaissait l’intérieur de cette maison et ça lui allait comme ça. C’était leur sanctuaire. Mais elle pourrait organiser une rencontre … ailleurs.

Les filles finirent par se rendre en cours, pensives. Le fait qu’Elena n’est pas affirmé avec véhémence que Damon était capable de se maîtriser, de ne pas l’attaquer, qu’il ne lui ferait rien était encore plus angoissant que ses propres peurs. Elena n’était pas sûre de lui. Bonnie frémit. Récupérer sa magie allait finir par devenir une mission totalement impossible si cela continuait ainsi.

Elena tenta de se plonger dans un cours de littérature particulièrement ennuyant. Elle jouait avec ses doigts, comme une idiote quand la fin d’une phrase la fit relever la tête.

« Il décéda en 1849, nous ignorons les causes exactes de son décès. »

1849. Damon avait 9 ans à l’époque. L’idée même lui fit un choc. En 1849, Damon avait 9 ans et elle, elle avait -143 ans. C’était ridicule. Quand elle était née, Damon avait l’âge d’être son arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père …  Si le monde avait été tel qu’elle l’avait cru durant si longtemps, il n’aurait jamais pu se croiser, jamais pu se rencontrer et elle n’aurait jamais pu le trouver … envoûtant. Ses doigts recommencèrent à jouer ensemble, nerveusement. Elle ne se sentait pas bien. Elle lui avait promis de libérer une autre version d’elle-même …  dont il était amoureux. Une promesse ridicule. Elle avait envie de le garder pour elle, d’être la seule, d’être unique. Mais elle ne l’était pas. Elle n’était qu’un doublon. Ridicule. Ca faisait un moment déjà que Damon le lui avait dit, mais elle ne parvenait toujours pas à l’encaisser. Elle ne voulait pas y penser.

Depuis une table non loin, Bonnie observait son amie. Elena ne semblait pas très bien, peut-être à cause de leur discussion à moins que ce ne soit à cause de la citation de Poe, lu par leur professeur : « L’ignorance est une bénédiction, mais pour que la bénédiction soit complète l’ignorance doit être si profonde, qu’elle ne se soupçonne pas soi-même. » Parfois Bonnie avait envie de redevenir une jeune femme riant de pseudo don de médium. Elle avait envie que le plus gros danger qu’elle puisse courir soit dû au genre humain. Elle avait envie de normalité. Et en même temps, après avoir goûté au pouvoir, il n’était pas question de laisser sa peur le lui enlever. Elle ne se sentait plus entière. Damon lui avait volé une partie d’elle-même. Il devait la lui rendre à présent …

Elle se redressa un peu sur sa chaise, un peu plus prête à affronter le démon.
avatar
Diri
En possession de verveine.
En possession de verveine.

Messages : 76
Age : 29
Localisation : Nouvoitou

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DE] Tu ne seras qu'un cadavre vivant

Message par LéaTVD le Mar 3 Déc - 6:31

Ce chapitre était super !
Déjà il est pas mal centré sur le DE, et on voit quElena tient énormément à lui :love:
Le plan de Bonnie pour rencontrer Damon, je ne le sens mais absolument pas !
"Monstre, monstre" raaah ils n'ont que ce mot à la bouche ?

Viite la suite, compte sur moi Wink

_________________
MODÉRATRICE

Kit by me

avatar
LéaTVD
En possession du pieu ultime en chêne blanc.
En possession du pieu ultime en chêne blanc.

Messages : 1220
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DE] Tu ne seras qu'un cadavre vivant

Message par Diri le Mar 3 Déc - 16:14

LéaTVD a écrit:Ce chapitre était super !
Déjà il est pas mal centré sur le DE, et on voit quElena tient énormément à lui :love:
Le plan de Bonnie pour rencontrer Damon, je ne le sens mais absolument pas !
"Monstre, monstre" raaah ils n'ont que ce mot à la bouche ?

Viite la suite,  compte sur moi Wink
Coucou Léa Smile

Eh oui ... un monstre. En même temps, je ne suis pas certaine que Damon le prendrai mal s'il l'entendait :devil: 
J'ai passé la nuit à écrire, j'ai attendu un peu d'être presque réveillée pour poster le nouveau chapitre (j'ai écrit le 38, le 39 et un bout du 40 cette nuit ^^). Le chapitre 38 est axé sur Elena & Damon. Pas le 39 par contre, mais il faut bien que l'histoire avance pour tout le monde ! Laughing J'espère que ça te plaira Smile

Oh et je ne sais pas si vous avez remarqué ou si j'en ai déjà parlé. Certains dialogues sont tirés de la série (VF), histoire de coller le plus possible à l'ambiance. Ils sont parfois légèrement modifier pour rester fidèles aux déviations.






… Chapitre 38 : Car crash away …

Elena était assez chamboulée par sa discussion avec Bonnie. Elle avait toujours eut conscience de la dangerosité du vampire et si parfois, elle s’était laissé aveuglée par ses farces, la mort de Logan la lui avait bien démontrée, une nouvelle fois. Mais plus que sa dangerosité, le traumatisme de Bonnie lui avait rappelé à quel point il pouvait être impulsif. Il n’était pas juste dangereux, il était incontrôlable. Incapable de se maîtriser lui-même. Il avait vraiment blessée son amie, physiquement d’abord, mais pas seulement.

Néanmoins, elle roulait doucement en direction de la scierie. Elle tentait de se dire que tout le monde avait ses défauts, que personne n’était parfait … Autant d’excuses pour ne pas s’avouer qu’elle avait un terrible béguin pour un tueur, un monstre, quelqu’un qui appartenait à une autre espèce et une autre époque.

La luminosité baissait rapidement et l’air se refroidissait. Elle alluma ses phrases. Elle n’aimait pas prendre la voiture depuis … l’accident. Elle détestait encore plus passer ce pont, elle détestait suffisamment cela pour effectuer un grand détour. Elle crut voir une lumière, au loin, dans son rétroviseur. Elle l’observa avant de conclure que l’autre véhicule avait dû tourner sur le chemin des Aston. Une petite maison isolée, au milieu des champs. Elle tourna le regard sur la route et elle le vit. Un homme. Dans la lumière de ses phares.

Cela aurait pu se produire extrêmement vite, mais elle eut une sensation de lenteur effroyable. Elle sentit ses yeux s’écarquillaient démesurément, son cœur qui pulsait à la fois dans le creux de son cou et dans ses tempes, un goût étrange se répandit dans sa bouche, un début de sueur coula dans son dos, le plastique du volant crissa légèrement sous ses doigts qui se contractaient, le muscle de sa cuisse se tendit dans un sursaut et la pédale de frein s’écrasa contre le plancher.

Elle sentit tout aussi précisément son corps glisser vers l’avant sous la pression et la ceinture se tendre et se bloquer, lui coupant presque la respiration. Elle n’avait pas cessé de respirer. L’air passait entre ses lèvres, provoquant un léger sifflement et bientôt elle halèterait sous la panique. Il y eut le choc. Bien-sûr. Car à cette distance, elle ne pouvait l’éviter. Elle vit précisément la capuche du sweet que l’homme portait. Elle entendit un énorme bruit, son pare-brise se fissura dans tous les sens, preuve de la violence de la rencontre. Peut-être aurait-elle dû se dire qu’elle avait tué un homme ? Au lieu de ça, elle se murmura intérieurement que ce n’était pas à elle d’avoir un accident de voiture ! Ok, la route n’était pas particulièrement fréquentée, mais cet inconnu aurait tout de même pu se mettre devant le capot de quelqu’un d’autre. Ses mains serrées sur le volant avait donné un grand à-coup, pour tenter d’éviter l’homme. Il était déjà trop tard pourtant. La voiture fit une embardée et vola. Il n’y avait pas de ravin, pas de falaise, pas de pont, pas d’eau … Elle ne se noierait pas. Il y eut un grand choc et tout continua de voler. Elle sera un peu plus la mâchoire, sans lâcher le volant. Ce n’est que deux chocs assourdissants plus tard qu’elle comprit. La voiture était en train de faire des tonneaux. Lorsqu’elle s’immobilisa, la voiture était à l’envers et elle était suspendue pour sa ceinture de sécurité. Elle était vivante.

Une toux lui échappa et le temps sembla retrouvait son cours habituel. Le tic tac de la grande horloge de la vie s’était emballé. Il était peut-être seulement un peu trop lent ? Qu’importe. Elle leva, ou plutôt abaissa vu sa position, une main jusqu’à sa tête douloureuse. Elle sentit quelques choses de poisseux et tous ses sens se mirent en alerte : elle saignait, elle était blessée. Mais dans le même mouvement, son attention se porta sur l’inconnu. Est-il mort ? Elle ne voulait pas l’avoir tué, mais il avait heurté sa voiture. Ils avaient besoin de secours. Elle tenta de penser à son téléphone portable. Il était posé dans son sac. Elle l’avait vu passé, son sac, pendant les tonneaux. Il était même possible que ce soit sa rencontre avec lui qu’il l’ait blessé à la tête, mais elle ne le voyait plus.

La forme du corps de l’homme se détacha sur la route éclairée par la lune. Il était sombre, noir. Elle fut soulagée qu’il soit en un seul morceau. Elle ne l’avait pas déchiré. Cette pensée l’horrifia aussitôt qu’elle la formula, mais son esprit choqué continué de l’emmener dans des sentiers horribles. Elle pensait à l’enterrement, un seul morceau, c’est toujours mieux pour un enterrement, même si dans le cas contraire, on ne gagne pas de cercueil supplémentaire. On réunit les pièces du puzzle. La sueur glacée qui était apparue dans son dos commença à couvrir son ventre et ses aisselles. Elle ne pouvait pas penser à de tel horreur.

La forme sombre bougea. Il était vivant ! Mais sa joie et son soulagement furent balayés d’un revers de main lorsqu’elle vit son bras, jusque-là visiblement brisé, se remettre dans un meilleur angle avant que son propriétaire ne s’appuie dessus. Ce n’était pas des mouvements humain. L’homme commença à se relever pendant qu’Elena tirait sur sa ceinture. Elle devait se détacher. Elle devait s’enfuir. Il n’était pas humain ! L’homme était debout à présent. Les larmes montaient aux yeux de la jeune femme, elle ne savait quoi faire, elle n’arrivait pas à se libérer et même si elle avait réussi, elle se doutait qu’elle n’aurait pas pu s’enfuir : il n’était pas humain. La pensée revenait et balayait toute les autres tentatives de réflexions. Il s’approchait, quand elle vit précisément qu’il portait des rangers, la terreur lui fit poussait un hurlement.

Son cri était particulièrement aigu. Il résonnait dans la voiture. Sa gorge sembla se déchirer et le cri se perdit. Elle regardait toujours ces rangers noirs, lorsque la créature fit demi-tour et s’enfuit. Il courrait vraiment vite. En une seconde à peine, il avait disparu. Elena avait du mal à reprendre sa respiration. Est-il partit parce qu’elle avait crié ? Elle failli lâcher un nouveau hurlement lorsqu’une autre créature surgit soudain devant elle, mais dès qu’elle comprit de qui il s’agissait, le soulagement l’envahie. Damon était là. C’était lui qui avait dû faire fuir l’autre vampire. Il était là. Il allait l’aider.

« Ca va la dedans ?
- Damon.
- T’as l’air un peu coincée. »


Il s’était redressé et Elena ne voyait plus que ses jambes, mais elle n’était pas inquiète. Il n’allait pas l’abandonner. C’était une absolue certitude pour elle. Elle lui répondit d’une voix éraillée, entrecoupé par les débuts de sanglot qui menaçaient d’envahir sa bouche.

« C’est à cause de ma ceinture … J’arrive pas à la détacher. »

La voiture fit un bond. Essayait-il de la remettre droite ? Il abandonna visiblement puisqu’il se baissa de nouveau et lui affirma qu’il allait la sortir de là.

« Tu vas poser tes mains contre le plafond… Voilà, comme ça, c’est bien. Tu es prête ? Un. Deux. Trois.»

Damon tira un grand coup sur la ceinture et l’attache se brisa. Elena sentit tout son poids attirait par la gravité s’affaissait vers le bas, mais aussitôt l’homme tendit le bras et la ramena contre son torse. Il redressa aussitôt et Elena eut l’impression de finir de tourner de l’œil. Tout tanguer autour d’elle. Elle aurait voulu se rattraper au cou de Damon, mais ses muscles ne semblaient pas très coopératifs.

« Je te tiens. Comment tu te sens ? Tu peux tenir debout ? Tu n’as rien de cassé ?»

Les questions s’enchainaient et quelques choses dans le ton de Damon le trahissait : il était inquiet. Pour seule réponse, Elena grommela tout en faisant ‘non’ de la tête. Elle n’avait pas l’impression de s’être blessée, en dehors de sa coupure au front. Avec délicatesse, il la fit basculait jusqu’à ce que le sol soit sous ses pieds.

« Laaaa, ça va aller. »

A l’instant où elle entendit ces mots, elle se sentit partir. Elle tombait dans les pommes. Damon la rehaussa contre son avant-bras, lui offrant un instant de plus de conscience. Il tentait d’attirer son attention, il regardait ses yeux, il lui parlait, elle tenta de lui répondre et ce fut le trou noir. Elena venait de s’évanouir dans les bras de Damon.
avatar
Diri
En possession de verveine.
En possession de verveine.

Messages : 76
Age : 29
Localisation : Nouvoitou

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DE] Tu ne seras qu'un cadavre vivant

Message par LéaTVD le Mer 4 Déc - 10:06

OMG j'ai adoré ce chapitre !
Il faut aussi dire que j'adore cette scène dans la série :love:
Damon en sauveur de ses dames Cool
Mais Elena, il n'avait PAS le choix de tuer Logan.. je sais pas pourquoi elle reste à ce point dessus, c'était pour les protéger.

J'adore toujours autant ta façon de bien décrire les choses, les détails et tout sa !
Vite lq suite Wink

_________________
MODÉRATRICE

Kit by me

avatar
LéaTVD
En possession du pieu ultime en chêne blanc.
En possession du pieu ultime en chêne blanc.

Messages : 1220
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DE] Tu ne seras qu'un cadavre vivant

Message par Diri le Jeu 12 Déc - 12:44

LéaTVD a écrit:OMG j'ai adoré ce chapitre !
Il faut aussi dire que j'adore cette scène dans la série :love:
Damon en sauveur de ses dames Cool
Mais Elena, il n'avait PAS le choix de tuer Logan.. je sais pas pourquoi elle reste à ce point dessus,  c'était pour les protéger.

J'adore toujours autant ta façon de bien décrire les choses, les détails et tout sa !
Vite lq suite Wink

Merci pour ton commentaire, ça me fait véritablement plaisir !
Mmmmm .... Je sens qu'il va y avoir des passages douloureux dans la suite  Razz Rappelons quand même que faire justice soi-même est criminel et que tout le monde à le droit à un procès. Ca s'est le monde normal, auquel Elena a l'habitude. Apprendre qu'un ami vient d'assassiner quelqu'un, même en état de légitime défense, c'est quand même un poil perturbant et dans le cas de Damon, ça rappelle que ce n'est sans doute son premier meurtre. Techniquement, c'est un tueur en série. Je sais qu'on s'éloigne alors de la vision idyllique du "gentil bad boy", mais je tiens à conserver certaines ... nuances. Autant pour Damon, que pour Stefan, puis pour Katherine, Jérémy et Elena. Qui sont pour le moment les personnages que j'ai le plus travaillé (Alaric et Anna devraient s'ajouter à cette petite liste bientôt). J'espère que la suite te plaira quand même ^^




… Chapitre 39 : Sur la comète …

Au petit matin, Stefan avait écrit :

« Cher Journal,

Damon est aussi vivant qu’il peut l’être. A force d’enquête, j’ai enfin découvert pourquoi il était toujours dans la région … Je doutais qu’Elena puisse en être la seule cause. Mystic Falls est devenue très dangereuse ces derniers temps. J’ai enfin découvert la vérité. Il m’a menti durant tellement d’année. Ça ne devrait pourtant pas m’étonner, mais il n’est jamais évident d’admettre à quel point nous pouvons avoir perdu quelqu’un. La vérité, c’est que si Damon était mort à l’époque, comme il le désirait. Si je ne l’avais pas poussé vers le sang. Je l’aurais alors moins perdu qu’aujourd’hui … L’autre vérité, celle qu’il m’a soigneusement caché, c’est que Katherine n’est pas morte comme je le croyais. Elle qui nous a menti, qui nous a manipulé, qui nous a nourri de son sang … Elle est enfermée, prisonnière, sous l’ancienne église. Protégée de la mort mais condamnée à la soif.

Je l’ai aimé, autrefois, mais cela fait si longtemps qu’elle est morte pour moi, qu’il est difficile de se réjouir. Ce n’est qu’un fantôme qui revient me hanter. Néanmoins, cela explique que Damon n’est jamais cessé de l’aimer. Elle est vivante. Ou plutôt, elle n’est pas tout à fait morte.

Au début, je ne savais pas tout à fait quoi faire de cette information. La dévoiler à Elena ? Si elle est déjà au courant, elle verrait que je tente de la retourner contre mon frère et elle m’en voudrait d’autant plus. Quoique je lui dise, elle peut réagir en se rapprochant encore plus de Damon.

Non, j’ai imaginé quelques choses de plus douloureux pour ma conscience. Je vais tout faire pour aider Damon a retrouver Katherine. Une fois dans ces bras, il n’aura plus aucune raison de s’occuper d’Elena et il partira. Elena aura le cœur brisé, mais elle est humaine, elle s’en remettra. Je suis patient. Ensuite, peut-être, pourra-t-elle apprendre à m’aimer ? Après avoir vu le véritable visage de Damon, elle comprendra peut-être mieux ma façon de penser ? Parfois sa jeunesse et son manque de lucidité m’inquiète, mais je ne peux lui demander d’avoir soudain passé le siècle et les vampires ne sont pas tous réfléchis.

Oui, j’aiderai Damon. Il partira.

Pour preuve de ma bonne foi, je lui mènerai les vieilles affaires de Père. Il semblerait que Damon passe beaucoup de temps à lire un vieux journal appartenant à la famille d’Elena. Un second Journal de l’époque l’aidera sans doute.»


Quand il avait fini de poser ses mots, brouillons, désordonnés, mais trahissant son état d’esprit mieux que d’autres mots, il avait fermé son Journal. Il l’avait fermé, avait récupérer celui de son père, de leur père, et il était parti en direction de la scierie pour y trouver Damon. Que la scierie soit vie n’était ni particulièrement étonnant, ni choquant. Il s’était alors rendue au lycée, un endroit qu’il fréquentait assez peu pour s’attirer les foudres des enseignants, mais qu’importe, il comptait y retrouvait Elena. Il n’avait pas de doute, elle l’aiderait à s’infiltrer auprès de Damon. Elle était jeune et pleine d’espoir, s’il parvenait à lui montrer des remords, elle cèderait. Seulement, elle n’était pas dans le bâtiment, alors il commença à s’inquiéter. Il trouva Bonnie, qui était très distante et inquiète. Elle lui révéla qu’elle avait parlé avec Elena la veille, lui demandant d’organiser une rencontre avec Damon pour tenter de se relever de son traumatisme … et que depuis, Elena n’était pas réapparue.

Stefan sentit un gouffre s’ouvrir sous ses pieds. Deux idées contradictoires et tout aussi terrible le fusillait sur place. Elena avait pu énerver Damon. Il était tellement … ingérable. Il avait pu la blesser, voir pire. Mais il était tout aussi possible que son frère ait finalement choisi Elena et qu’il l’ait simplement emmené avec lui, égoïstement. Il en était tout à fait capable.
Dans tous les cas : il devait la retrouver et la sauver.

*****************

Il avait organisé ses affaires dans son tout nouvel appartement. Les coupures de presses étaient soigneusement étiquetées et classé dans des caisses tout le long d’un mur. Un établi avec différent outil pour le bois était installé dans l’une des chambres. Il avait commencé à taillé des pieux. Vu les bribes d’information retrouvés dans les journaux locaux, il risquait d’en avoir besoin. Ca et la veine de Vénus.

Il avait commencé à noircir de petit calepin, pour retracer l’histoire des habitants de cette charmante petite ville. Il suivait les traces d’Isobel, ses méthodes, ses réflexions, … Il était comme hanté. Il retrouverait ce vampire et il se vengerait.

« Présence au soleil : Tyler Lockwood, fils du maire (FF*), Brenan Peter (fils), Edgar Peter (père).
Les arbres généalogiques de famille fondatrice sont connus et disponibles à la bibliothèque. Si les vampires ne peuvent pas se reproduire, alors ces familles devraient être saines. Mais il ne faut écarter aucune piste.
*FF : Famille Fondatrice »

C’était très pauvre, mais il fallait identifier clairement les personnes pour être sûr des informations recueillies. Ce n’était pas un travail évident. Il espérait à terme avoir un document complet, reprenant la liste de tous les habitants. Les Peter étaient une famille discrète. Le père travaillait dans une petite boutique de téléphonie, dans une ville voisine. Son fils était relativement jeune et visiblement aimé la moto cross. Les Lockwoods étaient une famille fondatrice, normalement à l’abri de tout soupçon.

Sur une autre feuille, il avait écrit :

« Mythe
Diverses possibilités. Ne rien négliger. Tout peut être cru, ainsi que son contraire.

Possibilités :
- Ne peuvent pas s’approcher de l’ail / ne peuvent rien manger d’autres que du sang
- Ne peuvent pas sortir à la lumière du jour / brillent au soleil / peuvent sortir avec une bague
- Ne peuvent pas entrer dans une église / font se réveiller les gargouilles s’ils s’approchent d’une église
- Ne peuvent toucher un objet de culte / sont brûlés par l’eau bénite
- Ne vieillisse pas
- Peuvent se transformer en chauve-souris
- Dorment dans des cercueils / ne dorment jamais / dorment normalement
- Sont télépathes / peuvent hypnotiser
- Ne peuvent entrer dans une maison sans y être invité
- …

Faits avérés :
- Se nourrissent de sang »

La plupart des dites informations venaient de romans fantaisistes, malheureusement, il n’avait pas d’autres sources. C’était toujours un point de départ. C’était toujours mieux que rien ou en tout cas, il voulait le croire. Sa liste n’était pas complète et ne le serait sans doute jamais, puisqu’il suivait l’imagination des auteurs à une époque où les vampires étaient à la mode.

*****************

Un Journal pour la mener au Grimoire et une sorcière. Elle avait fouillé la maison de fond en comble sans y trouver le Journal de Gilbert, elle devait se rendre à l’évidence : Damon s’était rapprochée de la sœur. Il devait possédée le Journal des Gilbert ainsi que le Journal des Salvatore. Sans parler du fait que la meilleure amie d’Elena soit une sorcière … D’après ce qu’elle en savait, Damon était même sortie avec une autre sorcière. Deux sorcières, deux grimoires. 4-0. Anna était toujours au point mort. Sa gorge se noua en pensant à sa mère … Elle avait arrêté de manger les premiers temps, trop choqué par la disparition brutale de Pearl, puis il avait fallu se prendre en main. Elle était jeune, inexpérimentée et soudain seule au monde. Elle avait fait ce qu’il fallait pour survivre au bout d’un bout et tout fait pour pouvoir libérer sa mère, un jour. A présent, elle oscillait entre l’optimisme débordant de « la comète est passée » et le pessimisme terrible de « je n’ai aucun élément pour la libérer ».

Elle devait trouver un autre plan. Quelques choses qui forcent Bonnie a lui obéir et Damon a lui donné les journaux. Une seule chose réunissait ces deux personnes : Elena. Devait-elle les kidnapper toutes les deux pour avoir un moyen de pression ?

Durant une seconde, elle pensa au mal qu’elle allait faire à Jérémy en kidnappant sa sœur. Il ne méritait pas ça. Il souffrait déjà bien trop. Mais elle ne pouvait se laisser attendrir par un jeune humain alors que sa mère souffrait depuis si longtemps. Non, même Jérémy ne l’arrêterait pas. Rien ne l’arrêterait.
avatar
Diri
En possession de verveine.
En possession de verveine.

Messages : 76
Age : 29
Localisation : Nouvoitou

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DE] Tu ne seras qu'un cadavre vivant

Message par LéaTVD le Jeu 12 Déc - 15:04

Oui c'est sur que Damon est un meurtrier,  mais Elena sait que c'est un vampire,  voilà pourquoi je dis sa Wink

JaJ'ai beaucoup aimé ce chapitre. 
Par contre Shocked Stefan est juste une ordure ! Genre je suis aussi choquée la, il fait son petit coup en douce,  et après pour quElena lui tombe dans les bras.  Est-il sérieux ? Et après sa critique Damon, mais LOL ! 
Tjr aussi bien decrit ! Et ya Anna donc je ne peux qu'aimer !

Vite la suiiiiite !

_________________
MODÉRATRICE

Kit by me

avatar
LéaTVD
En possession du pieu ultime en chêne blanc.
En possession du pieu ultime en chêne blanc.

Messages : 1220
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DE] Tu ne seras qu'un cadavre vivant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum