The Vampire Diaries
Bonjour! Bienvenue sur France Vampire Diaries! Very Happy

Si tu es inscris, connecte toi, sinon, il est grand temps de t'inscrire pour participer à la vie du forum!

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Sam 23 Nov - 11:10

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 775291chap6

Je savais d'avance ce qui aller arriver en rentrant chez moi. Les lumières de la maison étaient allumées et ma mère devait déjà être là. J'hésitais à passer le bas de la porte, car pour tout vous dire, j'avais aucune envie de me prendre la tête avec ma mère aussi. Ma journée c'était bien fini avec Ben, je voulais pas que ça change. J'hésitais, j'hésitais, puis je me suis dit, je vais quand même pas dormir dehors.. Je suis donc rentrée à mes risques et périls.

Je vis ma mère assise à la table du salon, fasse à la porte d'entrée. Elle avait le téléphone à la main, elle me fixait. J'osais à peine dire un mot. J'avançai doucement dans sa direction et ça éclata.

Mère : Alors comme ça tu te bats maintenant !? Dit-elle sèchement.
L : Elle m'avait provoqué... Tu voulais que je fasse quoi ?
Mère : Provoqué ?! Léa, on est parti de Boston c'était pour une bonne raison, pour commencer une nouvelle vie sans problème. Et toi, dès que l'occasion se présente, dès ton quatrième jour, tu te bats !
L : Qu'est -ce que tu veux que je te dise maman !? Hein ? T'aurais préféré que je me laisse faire et ridiculiser par tout le monde ? T'es jamais là quant il faut parler, tu me mens et encore tu trouve le moyen de me reprocher ça ? Elle m'a provoqué, je me suis pas laissée faire c'est tout, point. Y a rien de plus à dire.
Mère : Point ?! Déjà, je suis ta mère donc tu me parles pas sur ce ton, après ..
L : Après quoi ? Tu vas me punir ?! Punis moi. Je m'en fou, de toute façon c'est tout ce que tu sais faire, punir !
Mère : Non.. La violence n'a jamais rien résolu Léa.. Tu n'avais pas à répliquer comme ça !
L : Ouai... Bin va dire ça à l'homme qui était ton mari.. Moi ça m'a soulagé de la taper, de plus, elle le méritait, donc après je m'en fou du reste. Elle n'a que ce qu'elle mérite. Et puis je suis fatiguée là, donc je vais aller me coucher si tu veux bien..
Mère : Léa ! On a pas fini ! Et le repas ?!
L : J'ai pas faim !


Je partis en courant dans ma chambre. J'en avais marre de ces discussions à sens unique. Elle n'essayait pas de comprendre. En même temps elle n'avait pas vue ma main. C'est peut être pour ça qu'elle a réagit ainsi ?
En tout cas, j'ai cru que ma tête allait exploser. Ma main me faisait terriblement mal. Le bandage était fait à la va-vite, j'avais un peu de sang qui coulait le long de mon avant bras. Je ne savais pas quoi faire. Je n'arrivais pas à dormir à cause de la douleur.

Ma mère arriva derrière la porte. Elle n'en avait pas fini apparemment. Je n'avais aucune envie de lui parler. Mais..

Mère : Ma chérie ? Dit-elle hésitante. Je suis désolée.. Je ne voulais pas qu'on se dispute, je me suis emportée. Tu veux bien m'ouvrir pour qu'on parle plus calmement. S'il te plait ?

Dans un élant de soupir, je lui dis d'entrer. Elle vint s'asseoir près de moi sur le bord du lit. C'est à ce moment la qu'elle vit un peu de sang sur le drap.

Mère : Mais.. mais Léa c'est quoi ? Du sang ?
L : C'est ce que je n'arrête pas de te dire maman. La fille que j'ai frappé.. c'est elle qui m'a fait ça...
Dis-je à moitié dans les vapes, affaiblie par la perte de sang.

Elle vit alors ma main. Elle était furax. Je crois que si elle était devant Kely, m'a mère aussi se serait emportée. Ça se voyait dans ses yeux. Finalement on était pas si différente.

Mère : Attend un peu, je vais aller voir ses parents moi, elle va pas s'en sortir comme ça, elle a été collée au moins j'espère ?!
L : Non, justement, j'ai été la seule à être collée.
Mère : Non mais... Demain, je viens avec toi et on va voir le proviseur, ça se passera pas comme ça.
L : Maman. Non laisse tomber, je peux me débrouiller.
Mère : Léa. Elle t'as ouvert la main et n'a pas eu de sanction, je trouve pas ça juste. Et d'ailleurs, je vais t'amener aux urgences, ça peut pas rester comme ça. On dirait que c'est infecté.
L : Non ça va aller t'inquiète, il me faut du repos c'est tout.
Mère : Léa stop ! Tu viens avec moi et tu discutes pas.


Je voyais qu'elle était inquiète, je ne discutai pas plus et on partit pour les urgences.
L'infirmier en charge de moi m'avait bien désinfecté la plaie et m'avait bien certifié que la blessure ne guérirait pas avant plusieurs jours, donc que je fasse très attention. Il m'avait prescrit aussi des cachets, des calmant pour la douleur. Sans en abuser bien entendu.

Mère : Demain je te promets qu'on va allait voir le proviseur pour s'expliquer. Je peux pas laisser passer ça, non mais oh.
L : Mais non maman, je te l'ai dis je gère la situation ok ? Je veux pas plus de problème. Et puis je peux t'assurer qu'elle recommencera pas, sinon elle s'en prendra un autre.
Mère : Léa ?!
L : T'inquiète pas, je rigolais. Je suis fatiguée..
Mère : Hum oui on est bientôt rentrée.


Ma mère en avait pas fini avec cette histoire. Elle se méfiait donc de mes fréquentations. J'étais super fatiguée de ma journée et de ma blessure. Une fois rentrée, je me suis pas posée de question et je suis direct allée me coucher. Ma mère me fit un bisous sur le front et partie aussi se coucher.


Le lendemain était déjà là. La lueur de l'aube m'avait réveillé. J'avais l'impression d'avoir dormi quoi 2 heures après une bonne cuite. J'avais la tête , on aurait dit un concert de tambours. J'ai mis du temps à me lever. Ma main me faisait encore plus mal que la veille. Ma mère frappa à ma porte.

L : Oui ?
Mère : Ma chérie ? Je me suis dis qu'une petite aspirine te ferait du bien. Tiens.
L : Oh merci maman, mais je crois que là, j'aurais plus besoin d'un calmant... J'ai trop mal.
Mère : Oh. Attends, je vais t'en chercher un.
L : Non bouge pas je vais y aller c'est gentil..
Mère : Non toi tu bouges pas ! Je reviens.


Tout en soupirant je me laissa tomber sur les coussins. Ma mère agissait comme si j'étais mourante, je trouvais ça adorable, mais je pouvais encore me déplacer, mais bon. Si ça lui faisait plaisir.

Mère : Et voilà pour mademoiselle.
L : Merci ma petit moumoune.
Dis-je en lui faisant un gros bisous.
Mère : Tu ne devrais peut être pas y aller au lycée, aujourd'hui. Non ?
L : Non, ça va aller, avec le calmant ça ira mieux t'inquiète pas.
Mère : Hum.. j'espère, sinon tu n'hésite pas à m'appeler hein ?
L : Oui, promis.
Mère : Bon, je vais y aller hein, tu n'oublies pas ton petit dèj, je rentrerais vers 19h. Fait pas de bêtises. Je t'aime.
L : Pas de bêtises non. Bisous. Travaille bien.
Mère : On va essayer.
Dit-elle en souriant.

Je pris le bus. J'arrivais au lycée avec ma main emballée comme un cadeau de noël. Tout le monde me regardait, je ne comprenais pas trop pourquoi. C'était peut être mon bandage ? Il me dévisageait, j'étais pas très à l'aise. Puis Ben arriva derrière moi et me surprit.

B : Hey. Salut la terreur. Dit-il sarcastiquement.
L : Ben ! Hey, tu m'as fait peur... Dis-je surprise.
B : C'était fait exprès. Alors ça va pas mieux à se que je vois ta main.
L : Hum, j'ai dû aller aux urgences hier soir avec ma mère, ça commençait à s'infecter.
B : Aie, ma pauvre, en même temps l'infirmerie d'ici vaut rien donc ça ne m'étonne pas..
L : Hum..
Dis-je en regardant timidement autour de moi.
B : T'es sûre que ça va ?
L : Oui, je comprends juste pas pourquoi tout le monde me dévisage comme ça.
B : Ah.. parce que ces des abrutis, ils savent se que t'as fait à Kely hier. Tu parles, elle s'est pas empêchée de faire tourner la nouvelle. Mais à ta place, je les ignorerais, moi c'est ce que je fais et je me porte plutôt bien.
Dit-il en rigolant.
L : Je sais pas comment tu fais, j'ai l'impression qu'ils vont tous me bouffer..
B : L'habitude, l'habitude. T'inquiète pas ça ira.
L : Hum, en tout cas je l'ai bien en travers ce qu'il s'est passé hier.
B : Normal.. je te comprends. Je suis désolée mais mon cours est de l'autre coté du lycée, donc je vais y aller pour pas me faire trop tuer par les profs.
L : Oui, oui vas-y je veux pas te faire arriver en retard.
B : Oh t'en fait pas, ils ont l'habitude.
Dit-il en me faisant un clin d'oeil. Bye la terreur.
L : Salut Ben.
Dis-je en lui faisant un signe de la main.

Je me dirigeais vers ma salle quand je vis Amélie et Kely dans le couloir près de la porte. Je ne voulais pas parler à Amélie avec Kely à coté, je traçais donc ma route sans les regarder. Amélie m'avait repéré, ainsi que mon bandage. Elle vint s'asseoir près de moi.

A : Hey.. tu nous évites ? Comment tu vas ? Dit-elle en chuchotant.
L : Hum.. J'évite juste Kely.
A : Je suis désolée.. Kely ne pensais pas à mal..
L : Parle pas pour elle s'te plait. Je la connais pas, mais on voyant ça, je peux pas penser qu'elle ait pas fait exprès tu vois.
A : Elle faisait ça pour le fun, pour rigoler, détends toi un peu..
L : Pour le fun ? C'est pas toi qui est allée aux urgences le soir parce que, ta blessure commençait à s'infecter. Je suis désolée mais je trouve pas ça correct de sa part et ni de la tienne..
A : De la mienne ? Pourquoi ? J'ai rien fait.
L : Justement, t'as rien fait c'est bien ça le problème, je pensais qu'il se passait un truc entre toi et moi, qu'on était amie... Apparemment je m'avance toujours trop.
A : Je t'ai pas laissé tomber, je suis là..
L : Et hier alors ? T'étais où ? Hein ? Devant le pion, t'était où ? T'aurais pu au moins dire quelque chose, j'sais pas.
A : Mais tu lui avais pratiquement ouvert la lèvre, tu voulais que je dise quoi ? Je comprends pas ta réaction là.
L : Non mais tu m'écoutes quand je parle au moins, je t'ai dis que j'étais allée aux urgences à cause de ma blessure et tu te préoccupes de quoi ? De la petite blessure de rien du tout de Kely... Ma mère était folle.
A : Je suis désolée...
L : Ouai bin tu peux les garder tes excuses, il en faudra plus pour que ça passe. Ce qui est fait est fait.
Prof : Les filles là, y a un problème ?


On s'arrêta et je regardai le professeur. Je pouvais pas une seconde de plus rester dans la salle. Je commença à ranger mes affaires. En plus j'avais de plus en plus mal à ma main. Je décidais donc de partir, de rentrer chez moi. Ma mère avait finalement raison, j'aurais peut être pas dû y aller aujourd'hui.

A : Qu'est-ce tu fais ? Dit-elle surprise.
L : Je rentre chez moi.
Prof : Euh mademoiselle, je peux savoir ce que vous faites ?
L : Désolée, mais je me sens pas très très bien, j'ai mal et je dois aller voir l'infirmière. Je peux s'il vous plait ?
Prof : Hum.. Oui vous pouvez. Je suppose aussi que vous ne comptez pas revenir en cours après ?
L : C'est ça.
Prof : Je vous mets donc absente.
L : Oui vous pouvez.
Prof : Très bien, et bien rétablissez vous vite.
L : Merci...
A : Léa.. attend ?
Prof : Mademoiselle asseyez vous.


Je sortis vite de la salle. J'ai directement appelé ma mère. J'étais presque épuisée de marcher tellement j'en pouvais plus. J'avais hyper mal. Un calmant n'avait pas suffis. Ma mère décrocha aussitôt qu'elle vit mon nom.

Mère : Ma chérie qu'est-ce qu'il y a ? Dit-elle paniquée.
L : Tu peux venir me chercher s'il te plait.. J'ai mal.. Dis-je au bord des larmes.
Mère : Oui, oui attend moi à l'entrée j'arrive vite. Calme toi hein, j'arrive.
L : D'accord..


Elle prit vite les clés de sa voiture ne prit même pas le temps de le dire à son patron, et elle fonça me chercher au lycée.
J'attendais, j'attendais, j'en avais marre, je pouvais retenir mes larmes, la douleur était insupportable. Ben avait quitté ses cours plutôt et me vit assise au portail du lycée. Il se demandait pourquoi je pleurais.

B : Hey qu'est-ce qu'il t'arrive, ça va pas ?
L : Hum hum...
Dis-je en hochant la tête de droite à gauche. J'ai trop mal.. c'est horrible.
B : Fait chier. T'as pas des cachets pour la douleur ?
L : Non..
B : Hum.. Viens là. Ça va aller tu m'entends, c'est rien, c'est juste le contre coup, demain ça ira mieux.


Il me prit dans ses bras pour me réconforter, je le connaissais d'à peine une journée et il agissait déjà en bon ami. J'en oubliais presque mon mal tellement ça m'avait surpris. Ma mère arriva. Elle descendit sans même couper le moteur de la voiture.

Mère : Ma chérie. Viens là. Merci à vous jeune homme.
B : Y a pas de soucis.
L : Maman c'est Ben, un ami.
Mère : Enchanté Ben, aller je pense que je vais t'amener à l'hôpital, ça peut pas rester comme ça.
L : Non j'ai juste besoin de me reposer et des calmants.
Mère : T'es sure ?
B : Oui madame, je peux vous assurer qu'elle ira bien, il faut juste qu'elle se repose.
Mère : Vous êtes docteur ?
B : Non j'ai connu ça c'est tout.
Dit-il en riant.
Mère : Bon d'accord, aller on rentre.
L : Merci Ben.. On se revoit plus tard ?
B : Oui t'inquiète pas. Repose toi bien, vous aussi madame.
Mère : Merci.


On prit la route en direction de la maison. J'espère seulement que la nuit me portera conseil en ce qui concerne Amélie. Et de bons conseils si possible.

____________________________________

Et voilà, comme promis le chapitre 6 posté aujourd'hui.
J'espère qu'il vous plaira. Merci à vous les filles en tout cas d'être présente et de commenter, je vous adore.
Le prochain viendra lundi.
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Blue Moon. le Dim 24 Nov - 23:36

Ma Kiwi. ♥️

Une fois de plus j'ai adoré ce chapitre... :amour: 
J'aime la relation entre Léa et sa mère, même si ce n'est pas toujours rose ça se voit qu'elle essaye de bien faire. Smile
Chaud pour sa blessure, j'espère que ça va s'arranger. :hum: 
Ensuite la dispute entre Léa et Amélie, je trouve que c'est juste qu'elle lui reproche de ne pas être intervenue. Pourvu que ça s'arrange entre elles ! bounce 
Ah oui et j'adore le Ben/Léa, il est vraiment sympa avec elle, il a l'air d'être quelqu'un de bien. Smile 

Bref, bravo et vivement la suite ! Very Happy :zen: 
Blue Moon.
Blue Moon.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 595
Age : 22
Localisation : In Derek Hale Arms...

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Prescilla.W le Lun 25 Nov - 11:35

J'suis à la bourre moi ! Razz Sorry, je suis presque pas venu du week end, il était chargé ! Du coup je n'ai lu que ton chapitre dans la nuit ! ^^"

Alors, je suis d'accord avec Léa, elle a du aller aux urgence parce que sa blessure c'était aggravé, et Amélie s'inquiète pour la Kely...

J'ai bien aimé son rapprochement avec sa mère, elle a parfois du mal à comprendre sa fille, donc qu'elle prenne son partie c'est touchant... ! Smile

Ben, il a du vivre un truc similaire pour comprendre autant... Il est très gentil et doux avec Léa, c'est chou !

Hâte de lire la suite ! Very Happy
Prescilla.W
Prescilla.W
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 682
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Lun 25 Nov - 19:56

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 652719chap7

Aujourd'hui était un jour assez spécial au lycée, étant donné que c'était une journée porte ouverte, en gros, pour tous les clubs du lycée de Harbor. Beaucoup de clubs recherchaient des nouveaux adhérents. La journée était donc banalisée de cours à cause de ce rassemblement.
Amélie et Kely tenaient un stand de mode. Elles avaient exposé des créations dont Kely était la principale réalisatrice. Amélie n'était juste que la mannequin. Leur stand m'aurait bien intéressé c'est vrai, car je suis moi même folle des nouvelles tendance etc.. mais je me suis dit, y a Kely, je préfère commencer ma journée tranquillement, sans problème. De plus j'avais toujours ma main emballée, elle me faisait moins mal, mais ça me lançait de temps en temps.

Je cherchais Ben parmi toute cette foule. Je ne le trouvais pas. Il ne devait surement pas être encore là, où bien c'est une journée qui ne le tentait pas et il n'est donc pas venu. C'est possible, voyant sont esprit un peu rebelle, je le vois bien s'en foutre aussi de ces rassemblements.

Puis je dévalais les différents stands quand je suis tombée sur celui qui allait tout changer. Ce stand m'avait tout particulièrement attiré. Il s'agissait du club de Photographie. Moi qui est passionnée de photo, clichés modernes, artistiques, je ne pouvais pas mieux tomber. Je m'avançai pour avoir un peu plus d'informations sur le sujet. Les deux jeunes gens derrière le stand m'ont beaucoup informé, ils étaient fort sympathique. Ils m'ont aussi donné une feuille d'inscription, au cas où je souhaiterais m'y inscrire. Et puis je me suis dit, pourquoi attendre ? J'ai tout simplement rempli la fiche et je leur ai rendu.

Il était super content d'avoir enfin un nouveau membre dans leur club. Apparemment il n'était pas très réputé, comme aurait pu l'être celui de sport, ou des cheerleaders. J'étais donc moi aussi ravi de leur permettre d'un peu plus s'agrandir. Une personne vous allez me dire c'est peu, mais c'est un début. Et puis qui sait ? Peut-être qu'il y a déjà des adhérents. Enfin bref je faisais maintenant partie de leur bande. Malheureusement moi qui voulais une journée sans problèmes c'était un peu raté. Le jeune homme qui m'avait super bien servi était comment dire en froid avec beaucoup d'autres gars du lycée. Je comprenais pas vraiment pourquoi jusqu'à ce qu'un joueur de l'équipe vienne mettre son grain de sel. Fred, le gars de mon club, avait eu quelques petits soucis avec ce gars en question, Howard.

En effet Fred, était gay, oui ce n'est pas une tare de l'être, mais Howard ne l'aimait pas du tout, il n'aimait pas qu'il le regarde. Il est donc venu lui en toucher deux mots. Bien sur, moi, toujours au milieu.

H : Je t'ai déjà dit de pas me regarder ! T'es sourd ?!
F : Euh je vois pas de quoi tu parles, je ne t'ai même pas regardé..
H : C'est ça. Tu crois que je suis aveugle ?
F : Non mais idiot peut-être..
Dit-il en chuchotant.
H : Qu'est-ce t'as dit bouffon ?!
L : Euh je crois qu'il voulais pas être..
H : Je t'ai causé à toi ?! La blondasse là.
F : Hey tu lui parles mieux s'te plait ok ?
H : Oh et sinon quoi ? Tu vas me gifler ? Avec tes mains toutes moites de pédale.
F : On va voir qui s'est la pédale !


Fred s'est emporté après cette réplique mal placée et lui à coller un coup de poing au visage. Howard c'est à peine reculer, au vue de sa masse musculaire, je pense que Fred n'aurait probablement pas dû entamer ce combat avec lui.

H : Tu vas le regretter. Dit-il énervé.

Tout le monde les regardait se battre sans rien dire ou faire. Je ne savais plus où me mettre, son amie Cynthia qui était avec lui au stand, arrêtait de crier d'arrêter. Je voulais pas prendre partie de la baston, car j'en avais eu assez. Seulement quand t'es au milieu, et bien tu en prends aussi des coups. Pourtant j'étais sur le point de partir, quand soudain Howard attrapa Fred par le col et le poussa violemment dans ma direction. Sans faire exprès, il me cogna au visage avec son coude, ce qui me fit tomber en même temps que lui. Il était hyper désolé, Howard commença à revenir à la charge.

Puis au grand miracle, Ben arriva en courant et donna un coup sec, de ses deux mains, sur le thorax de l'autre gars. Ce dernier s'étala par terre.

B : Dégage ! Va foutre ta merde ailleurs Howard !
H : Ok, ok, on se calme Ben.. C'est cool.
Dit-il avec difficulté. T'as de la chance toi, la prochaine t'es mort.
B : Je t'ai dis de dégager ! Casse toi !


Howard regardait Ben, ils se connaissaient à priori. Tout le monde était choqué par ce qui venait de se passer. Amélie était super inquiète pour moi, étant donné qu'elle avait tout vue depuis son stand. Mais avec le monde, elle ne pouvait pas passer pour venir voir comment j’allais. Ben m’aida à me relever et il m’amena ailleurs. J’avais un peu la joue rouge du coup porté par Fred et j’avais mal à ma main du fait d'y être tombée dessus.

B : Tu vas bien ... ? Ce con ne cherche que des emmerdes, avec tout le monde, il s'est pas se tenir à sa place.
L : T'avais l'air de le connaître..
B : Ouai, j'ai déjà eu à faire à lui l'an dernier, mais il me sous-estimait trop. Le pauvre, il s'en est toujours pas remis, la preuve, il avait les chocottes tout à l'heure.
Dit-il en rigolant.
L : Oui j'ai vue.. Répliquais-je en souriant.
B : T'as besoin de soigner ta joue, attend, bouge pas, je reviens.

Il partit en courant au réfectoire, je ne comprenais pas trop pourquoi, mais je l’attendais. Je le vis sortir, il était allé me chercher de la glace pour ma joue. C’était trop mignon et très gentil de sa part de prendre soin de moi.

B : Tiens, applique ça sur ta joue ça va empêcher de gonfler et t’auras moins mal.
L : Merci, c’est gentil.
B : Y a pas de quoi.
L : Heureusement que t’es arrivé, sinon pauvre Fred, il se serait fait démolir.
B : Hum… Oui, mais j’ai pas fait ça pour lui.


En fait il était intervenu car il avait vu Howard foncé et moi me retrouvant par terre, il avait cru que c’était moi la cible, or c’était Fred. Il l’a donc fait pour moi.

L : Du coup on aura loupé notre lunch.
B : On s’en fou, le principal c’est que t’aille bien, un lunch ça se reporte.
L : Oui c’est vrai.
B : En attendant je vais te raccompagner chez toi.
L : Oh non ce n’est pas la peine ça va aller je prendrais le bus, t’inquiète pas.
B : Non ça va j’insiste, et puis je n’ai pas envie qu’un autre gars te saute dessus, la terreur a besoin aussi d’un protecteur.
Dit-il sarcastiquement.

Ben aimait beaucoup me faire rire apparemment car à chaque fois qu’il parlait je ne pouvais pas m’empêcher de sourire ou de rire.
Je ne savais pas trop où il m’amenait, mais on arrivait sur le parking du lycée. Il devait avoir sa voiture garée là. Puis on s’arrêta en face d’une moto. Oui, Ben venait tout le temps avec ça moto. J’étais très impressionnée. Il me sortit un casque et me le donna.

B : Tiens. T’as pas peur ?
L : Ah non pas du tout, à vrai dire je suis jamais montée sur une moto, mais j’ai toujours voulu.
B : Ah bon c’est nickel, je t’offre ton baptême, grimpe ! Tiens-toi bien hein.


Je mis mes mains bien autour de lui et je ne risquais pas de le lâcher. Amélie arriva sur le parking en courant au moment où Ben fit grincer ses roues pour partir. Elle m'avait vue partir avec lui, elle se demandait bien de qui ça pouvait être. Je ne sais pas si elle était jalouse ou pas mais en tout cas, elle était méfiante.

J’eus une sensation très bizarre une fois sur la route, c’est comme si le vent nous transportait, j’adorais cette sensation de liberté. On ne mit pas longtemps pour arriver chez moi. Il se mit à niveau du portillon.

B : Et voilà miss. On est arrivé.
L : Merci Ben c’est très gentil de m’avoir raccompagné.
B : C'est normal. Alors ce baptême ?
L : Génial ! J’ai adoré. Tiens, je te rends ton casque quand même.
B : Merci, oui j'y tiens.
L : Bon on se voit demain ?
B : Demain je ne serais pas là, mais on se verra jeudi.
L : Oh ok… Jeudi alors.
B : Aller salut Léa, prends soin de toi.
L : Bye Ben.


Il alluma sa moto et fit un dérapage pour repartir. Il voulait peut être m’impressionner, en tout cas j’ai souri tout le temps que j’étais avec lui, ça m’avait fait du bien. Je n’ai même pas pensé au mal.

Je suis rentrée chez moi, il était 18 heures 30, ma mère était déjà là, je ne pensais pas qu’elle serait rentrée si tôt. Elle était sur le canapé, elle regardait la télé. Elle m’entendit rentrée, elle se retourna et m’appela. J’avais posé mon sac près de l’escalier et je suis allée m’asseoir à côté d’elle.
Je me suis assise, fin plutôt je me suis laissée tomber sur le canapé, j’avais toujours ce sourire.

Mère : Toi t'as passé une bonne journée.
L : Trop.. C'était génial. J'ai intégré un club !
Mère : Ah c'est vrai ? C'est bien et c'est un club de quoi ?
L : De photographie. Les représentants étaient super sympas.
Mère : Je suis contente pour toi ma chérie, tu as trouvé enfin quelque chose intéressant à faire, c'est bien. En plus de ce que je me souviens, tu faisais des photos vraiment très belles à Boston. T'as un talent, moi je te le dis.
L : Merci maman, mais c'est parce que t'es ma mère que tu me dis ça. Je suis pas aussi douée que certain déjà dans le club je pense..
Mère : Roh ne dis pas ça, pour moi tu es et tu seras toujours la meilleure.
L : Je t'aime ma petite maman.
Dis-je en lui faisant un bisous. Elle me pris aussi dans ses bras.
Mère : J'aime te voir heureuse comme ça. D'ailleurs j'ai une nouvelle à t'annoncer.
L : Une nouvelle ? Me dis pas que tu re travailles un dimanche..
Mère : Non ! Ne t'en fais pas, je ne travaillerais plus le dimanche, car..
L : Car quoi ?
Mère : Ta mère vient d'obtenir une promotion !
L : Quoi ?! Sérieux ?
Mère : Oui.
Dit-elle avec le plus grand sourire.
L : Mais c'est génial !! Oh je suis trop contente, mais quand est-ce qu'il t'a augmenté ton patron ?
Mère : Ce matin, il me l'a dit. Du coup je me suis que comme demain tu n'avais pas cours l'après-midi, on aurait pu aller en ville toutes les deux, manger et faire les boutiques. Entre mère et fille, ça te dit ?
L : Mais trop, bien sur que ça me dit ! Mais ça va passer ? Tu sais que les fin du mois sont toujours un peu serrées en ce moment.
Mère : Non justement puisque je suis augmentée dans mon salaire.
L : Oh trop cool. Je suis trop contente pour toi maman !


Je la pris dans mes bras, j’étais tellement heureuse pour elle, son patron avait enfin reconnu son travail.

Mère : Et Léa, c’est pour ça que je finissais souvent tard, que je travaillais certains dimanche… Je ne te mentais pas. Je faisais ça pour nous permettre d’avoir suffisamment de budget pour que tu puisses faire ce dont tu voulais.
L : J’ai déjà ce dont il me faut ici… Je t’ai toi et c’est suffisant.
Mère : Oh ma chérie.
Dit-elle émue.

On se serra très fort l’une dans les bras de l’autre, des moments comme celui-ci sont très précieux dans une vie et une mère on en a qu’une, alors faut en profiter un maximum. Et surtout être contente de l’avoir toujours à nos côté quoi qu’il arrive.

On avait passé la soirée ensemble à parler des autres clubs de mon lycée, de Ben, et d'autres choses pas forcement très important, mais à cet instant tout était important. Je montais me coucher après un petit repas en tête à tête avec ma mère. Elle me suivit jusqu'en haut. Elle circulait dans le couloir, salle de bain, chambre, bref je la voyais passer et repasser, c'était assez marrant à voir. Puis elle s'arrêta à ma porte.

Mère : Oh fait j'ai oublié de te dire mais demain c'est chinois.
L : Chinois ? Qu'est-ce tu dis..
Dis-je en rigolant.
Mère : Le restaurant. Dit-elle en me faisant un clin d'oeil.

Elle ferma ma porte et partie se coucher. Le lendemain s'annonçait déjà super.

____________________________

Chapitre 7 posté. Laissez vos avis etc.. vous connaissez la chanson je pense Razz
Merci à vous les filles comme toujours ♥️ la Team CPX

Et le prochain sera posté dès demain.
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Blue Moon. le Lun 25 Nov - 23:35

Ma Kiwi. ♥️

Que dire, à part que j'aime toujours autant ton histoire... :amour: 

Pauvre Léa, à peine sortit des ennuis elle y retourne aussitôt ! Rolling Eyes :hum: 
Ben qui arrive pour prendre ça défense, c'est super chou quant il lui avoue que c'est pour elle qu'il est intervenu. Very Happy
Amélie qui la voit partir avec lui en moto, un peu jalouse quand même hein... Cool#ModeSuspectOn
Et j'aime beaucoup la façon dont s'améliore la relation entre Léa et sa maman, très émouvant... Smile 

Vivement le prochain chapitre ! bounce :bigsmile:
Blue Moon.
Blue Moon.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 595
Age : 22
Localisation : In Derek Hale Arms...

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Mer 27 Nov - 12:30

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 917429chap8

Aujourd’hui, c’était sport dès 8 heures ce matin. On rencontrait enfin notre professeur de sport Madame Aoudini, elle était petite, brune et bouclé. Elle portée de petites lunettes rondes, elle m'avait l'air fort sympathique. Nos deux premiers sports ce trimestre était le Badminton et le Pentathlon. Alors le Pentathlon, vous allez me dire c'est quoi ce machin ? Et bien je ne connaissais mais alors pas du tout, jamais entendu parler, apparemment c'était un peu comme le saut en longueur mais avec plus de rebond. Le Badminton, en revanche, j’adorais tout particulièrement ce sport.

D’ailleurs, j’allais d’autant plus l’adorer après ce qui allait arriver. La prof composa des poules d’élèves pour des tests, des poules c'est comme des groupes en gros, pour ceux qui se poseraient la question. Bien sûr des poules non mixtes, ce que je trouvais inutile car je pensais avoir un niveau supérieur à certain gars m’enfin bon, la prof l’avait décidé ainsi.

Donc elle composa les poules et nous donna une grille avec des numéros et les matchs à jouer. J’étais tombée dans la même poule que Kely, comme de par hasard. Mais malgré tout, ça allait me faire plaisir. Vous verrez.

On se donna des numéros, et venait le tour du match "Kely-Léa".
J’attendais ça depuis le début de l’heure.

K : J'espère que t'as pas l'intention de gagner car je serais vraiment triste que tu perdes.. Dit-elle en se moquant, comme elle le fait toujours.
A : Kely..
L : Non t'inquiète pas Amélie, je me fais pas de soucis pour ça.
Dis-je avec un grand sourire, de manière à la narguer.

Le Set commença, Kely avait l'avantage du premier service. Elle fit un coup long, je l'avais deviné, donc j’anticipai le tir et me mis en fond de terrain. Je lui ai relancé le volant en contre amorti, ce qui la déstabilisa et me fit marquer un point. J'ai récupéré le service.

Amélie n’étais pas dans la même poule que nous mais ne pouvait pas s’empêcher de regarder notre match. Au bout de 10 minutes, le score était de 8 à 4 pour moi. Elle s’accrochait la petite mais ça se voyait que j’avais le dessus.

K : Tu crois que tu vas gagner ? Dit-elle en rigolant. Je te laisse de l'avance.
L : Si j'étais toi, je ne parlerais pas et je commencerais à vraiment jouer, tu ne crois pas ?
K : Ouai c'est ça...
Dit-elle en chuchotant.

Je lui fis un service long, je n'aurais jamais pensé qu'elle me ferait ce coup, vue sa façon de jouer, mais bon faut jamais sous-estimer son adversaire. Elle me fit un smash en plein sur moi, à cette vitesse, je n'ai pas pu l'arrêté.

K : Ahah, c'est toi qui devrais commençais à jouer maintenant.
L : T'emballes pas, je te rappelle que je mène toujours.
K : Plus pour longtemps.


Elle reprit le service et me fit un service court, je lui contrai en long, elle répliqua avec un tir en cloche ce qui me laissa le temps de me replacer et de bien réfléchir à mon tir. Je n’étais pas très loin de la victoire donc je me suis dit autant faire durer le jeu et le plaisir de la voir perdre. Le score était de 10 à 8, elle était bien remontée mais le Set se terminait au bout du 11ème point, avec bien sûr deux points d’écart.

Amélie était contente pour moi mais se retenais de sourire pour pas décourager Kely.

Elle fit un service long, on avait fait une dizaine d’échange jusqu’au moment où elle fit l’erreur de me faire un coup long et je lui remis un smash bien placé près de la ligne du couloir gauche, j’aimais jouer avec les lignes. Ce qui me fit gagner ce match.

L : Et voilà le travail ! 11 à 9, c'est qui la perdante alors ?
K : Pff... de toute façon, ça ne veut rien dire ça.
L : Au contraire ça veut tout dire.


Je voyais bien qu’elle était dégoûtée de sa défaite. J’allai ramasser le volant quand en relevant la tête, je vis Amélie qui me fit un petit sourire et m’applaudissais doucement pour me féliciter. Je lui rendis ce sourire et je repartis jouer avec une autre fille.

Ça a l'air de s'arranger vous allez me dire ? Eh bien c'est tout ce que j'espère, malgré ce qui s'était passé l'autre jour, je ne pouvais pas ne plus être amie avec elle. Ça m'était impossible. Pourquoi ? Je ne sais pas, c'était comme ça.

En tout cas, j'était bien contente d'avoir mis sa racler à Kely. Manière de la remettre un peu à sa place, même si ce n'était qu'un sport. Au moins la matinée s'annonçait plutôt bien.


Déjà midi avait sonné, je retrouvai ma mère qui m'attendait pour aller manger et faire les magasins. On prit la route et me laissa choisir le restaurant où on allait manger. Evidement asiatique car ça faisait une éternité qu’on n’avait pas mangé un buffet asiatique. On s’arrêta donc au Mi-SUSHI et on prit place.

Mère : Alors t’as matinée ? Le sport n’a pas été trop dur de bon matin ? Et ta main ça allait ?
L : Oui ça allait, je m'en suis pas servi donc. C’était même génial, j’ai fait un jeu contre Kely au Bad, tu sais la fille qui m’avait fait ça justement.
Mère : Ah oui … J’espère que tu lui as mis la pater.
L : Ah mais carrément, la pauvre elle était bien dégoûtée après, t’aurais vu ça tête.
Mère : J’imagine, j’imagine. T'as bien fait. Tu surveilles mon sac, je vais nous chercher d’autres de ces nems, ils sont à tomber par terre.
L : Ouep vas-y.


On s’était enfilée trois ou quatre assiette de nems au poulet, du riz et les sushis, c’était excellent.

L : On devrait faire ça plus souvent.
Mère : Oui tu as raison, ça fait du bien de se retrouver un peu toutes les deux.
L : Oui j'adore.
Dis-je en lui souriant.

On avait fini de manger, ma mère alla régler et on partit pour les magasins, là aussi ce fut un superbe moment. On s’était arrêtée dans un magasin de ‘farces et attrapes’ on avait bien rigolé. Puis aussi dans des grands shop de mode ou j’allais essayer des vêtements que seul le fait de les porter te faisait flipper à l’idée du prix. Ma mère me trouver sublime dans toutes les tenues que j’avais essayées.

Tout allait bien, puis au moment où on sortait du magasin, on vit Amélie et Kely se promener et faire les magasins comme nous. On s’était arrêté Amélie et moi, Kely avait continué à tracer sa route car elle ne voulait pas me voir et encore moins me parler. Ma mère était un peu gênée, elle ne savait pas trop quoi faire.

L : Euh maman, tu peux nous laisser deux petites minutes s'il te plait ?
Mère : Oui bien sur je vais dans le magasin en face, je vous laisse tranquille. Amélie.
Dit-elle en lui souriant.
A : Madame Harris. Dit-elle en lui rendant ce sourire.

On alla s’asseoir sur un banc pour discuter. On se regardait mais aucune de nous deux ne voulais entamer la discussion. On ne savait pas trop quoi dire. Seulement on n'allait pas rester assise à se regarder dans le blanc des yeux. On commença à parler en même temps puis je lui dis de parler en premier. Elle était un peu gênée.

A : Je te félicite pour ce matin. Ton match avec Kely était super. Je savais que tu gagnerais.
L : Ah bon ? T'étais pas pour Kely ?
A : Non.. Elle n'a jamais vraiment aimé le sport alors. Et puis elle m'a quand même étonné à faire ce score d'habitude c'est à peine si elle en fait deux.
L : Je vois..


On n’arrêtait pas de se regarder, chacune son tour, comme deux personnes qui se cherchaient, ce qui était en train de se passer d’ailleurs.

A : Sinon j’étais inquiète pour toi hier…
L : Ah… pourquoi ?
A : Bin ce fou qui t’a poussé… je te rappelle que j’ai vue toute la scène.
L : Ce fou comme tu dis ne l’a pas fait exprès… Il n’a pas voulu me faire ça. C’est juste l’autre brute épaisse qui l’a poussé et du coup j’y ai pas manqué.
A : Je sais, je te dis que j’étais là. Tu t’étais fait mal ?
L : Non ça va, un peu à la joue mais Ben m’a bien aidé et puis un peu la main aussi mais ça va t’inquiète pas.
A : Hum… ça va alors. Et ce Ben, vous êtes … ? Ami ?
L : Quoi t’es jalouse ?
A : Non mais je vois que vous êtes assez proche, donc je demande pour savoir c’est tout.
L : Oui on est très bons amis, et je l’aime beaucoup.
A : Hum…c’est bien.


Elle détourna le regard vers la vitrine en face, je voyais qu’elle était un peu jalouse. Elle m’avait dit le contraire, mais je sais quand une personne l’est ou non.
Elle voulait vite changer de sujet, elle me parla donc un peu de mon choix sur la photo.

A : Alors, j’ai vu que tu avais choisi la photo. Pourquoi justement la photographie ? T’aime ça ?
L : Oui je suis passionnée par la photographie depuis que j’ai eu mon premier appareil à 14 ans. Avec mes parents on allait se balader des fois et je faisais de superbes photos, fin d’après ma mère. Ma mère me dit toujours que j’ai un talent pour ça.
A : C’est super ça. T’es passionnée au moins car certains des fois ils intègrent des clubs sans l’envie, juste pour leur donner des meilleures appréciations et rattraper quelques notes. Moi je dis toujours que ces clubs sont un moyen de nous évader un petit peu. De faire un truc qui nous plait et qui ne nous demande aucun effort.
L : « Oui t’as raison, c’est avant tout pour le plaisir.
A : Oui.
L : Et toi la mode ça te passionne ?
A : Oui j’aime bien, même si je peux porter de tout, ce n’est pas un problème, mais j’aime beaucoup ce que font certains créateurs. Et j’ai même déjà envisagé de me faire un book et de l’amener dans des écoles spécialisées. Mais bon je n’ai pas le matériel nécessaire et l’argent pour financer tout ça.
L : Quoi toi ? Pourtant avec la maison que t’as tu devrais avoir les moyens non ?
A : Tu penses, mon père n’est pas fou, il me laisse pas libre accès au compte. Sinon j’aurais déjà fait tout ça.
L : Ah d’accord je vois… Mais pourquoi il fait ça ?
A : Hum… Pour rien…


Je voyais qu’elle n’aimait pas beaucoup parler de sa famille et de tout ce qui y touchait. En même temps je la comprenais, avec tout ce qu'il lui est arrivé. Il commençait à se faire tard et ma mère avait fini de faire trois fois le tour du magasin. Pareil, Kely attendait déjà devant un magasin à deux pas de nous.

Mère : Bon ma chérie, ce n’est pas que je veuille vous empêcher de parler mais il va falloir y aller.
L : Oui maman ok.
A :  Bon bin on se verra surement demain ?
Dit-elle en souriant.
L : Oui on se verra demain. Salut Amélie, rentre bien.
A : Merci, toi aussi Léa.


On s’apprêtait à partir chacune de son côté, quand Amélie repensa à la soirée de samedi et se retourna.

A : Léa ?!
L : Oui ?
A : Dit moi, tu viens toujours à la fête de samedi ?


Ma mère me regardait.

Mère : Une fête… ? Me dit-elle à l'oreille.
L : Rien, je t’expliquerais. Dis-je en chuchotant. Euh je ne sais pas encore, avec tout ça j’y ai pas vraiment réfléchit.
A : Ok… Bin quand tu sauras dit le moi hein.


En fait j’y avais déjà réfléchit l’autre soir, mais c’était plus pour inviter Ben. Du coup je ne savais pas trop comment lui dire, donc je pris l’initiative de rien dire et de seulement rester dans le vague.

L : Ok je te tiendrais au courant.
A : Ok. Bye
L : Bye


On rentrait donc chez nous. Cette journée était parfaite, petite matinée bien marrante, un après-midi plus qu’excellent et une discussion assez particulière avec Amélie mais néanmoins très bien. Des journées comme celle-ci, il en faudrait plus souvent.

Mais le lendemain s’approchait de plus en plus et il était temps d’aller dodo.

___________________________

Chapitre 8 posté. Désolée j'ai pas pu le posté hier.
J'attends vos avis, comme d'hab.

Merci ma louloute ♥

Le prochain demain.
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Blue Moon. le Mer 27 Nov - 17:40

Encore une fois un très bon chapitre Ju' ! Very Happy

Léa qui met une raclée à Kely, sous les yeux d'Amélie par la même occasion :

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Tumblr_m545wfIicx1qihztbo1_500#ILoveIt Cool

Sympa l'après-midi entre Léa et sa mère, ça fait plaisir de les voir comme ça. Smile 
La conversation Amélie/Léa, super qu'elles se rapprochent un peu ! bounce Amélie jalouse... Cool
Léa qui veut inviter Ben à la fête, c'est mimi. Hâte de voir ce qu'il va s'y passer. :bigsmile: 

Vivement la suite ma p'tite Kiwi. ♥️
Blue Moon.
Blue Moon.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 595
Age : 22
Localisation : In Derek Hale Arms...

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Prescilla.W le Mer 27 Nov - 18:04

Désoler j'ai pas eu la force hier soir de commenter après ton avant dernier chapitre ! Alors je vais commenter les deux :

Avant dernier : J'aime beaucoup la relation avec sa mère, elles s'aiment beaucoup, mais elles ont un fort caractère toute les deux... ! ^^
Et Ben, le protecteur... Trop chou ! Razz

Dernier : J'ai adoré le match entre la Kely et Léa, heureusement Léa a gagner ! Yeah ! Quant a Léa et Amelie, humm c'est "tendu". La Kely toujours dans les parages... ! ^^

Hâte de lire le prochain ! bounce 
Prescilla.W
Prescilla.W
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 682
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Ven 29 Nov - 14:47

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 763489chap9
je tiens à préciser qu'il y a de l'anglais dans ce chap, mais je suis pas hyper douée avec donc si vous comprenez pas ou qu'il y a des fautes, excusez moi..

Premier jour où j'allais enfin rencontrer tout ce petit monde dans mon club. J'étais tout excitée à l'idée de faire de la photo. J'avais déjà plein d'idée en tête. Je pris donc mon appareil dans mon sac et je descendis prendre le petit déjeuner avant de partir.

L : Salut Mam'. Dis-je avec un petit sourire.

Je lui fis un bisous sur la joue, elle était toute contente.

Mère : Bonjour ma chérie, alors bien dormi ? Je t'ai fait des pan-cakes là.
L : Merci. Tu parles, j'ai dormi comme un bébé, première nuit depuis qu'on est ici que je dors aussi bien.
Mère : Ah je suis contente alors, enfin j'espère que ça va durer hein
L : Mais oui, et toi alors, je t'ai entendu te lever dans la nuit, ça allait ?
Mère : Oh moi tu sais, comme d'habitude...
L : T'es sure ?
Mère : Oui pourquoi ?
L : Non pour rien, laisse tomber. Aujourd'hui je vais enfin voir ce de ma classe de photo. Ça va être cool.
Mère : C'est bien ça. J'espère que tu t'y amuseras, profites en bien alors.
L : Oui t'inquiète pas je vais en profiter.
Mère : Oh j'ai pas fait attention, il faut que j'y aille, tu as un peu d'argent pour le bus et je rentrerais pas tard ce soir.
Dit-elle en me faisant un bisous sur le front.
L : Ok, je t'aime. Travaille bien.
Mère : Comme toujours. Bisous


Elle prit son manteau et parti vite au travail. Je finissais de manger et je partis moi aussi prendre le bus. Mais par le plus grand des hasards, Ben était déjà devant ma porte. Oui même moi j’étais étonnée.

L : Ben ? Qu'est ce que tu fais là ? Dis-je étonnée.
B : Je me suis dit que t'éviter de prendre le bus serait bien. Et puis j'ai vue l'autre jour que t'aimais bien la moto alors..
L : Quoi t'es venu me chercher exprès pour ça ?
B : Pour t'éviter de prendre le bus surtout.
L : Wow, en plus j'ai droit à mon chevalier servant c'est cool ça.
Dis-je sarcastiquement. Mais fallait pas t'embêter tu sais.
B : Ton chevalier servant ? Ouai bon n'abusons pas non plus hein. Aller vient.


Il me tendit un casque et je grimpai sur sa moto et en avant pour le lycée. Grâce à lui j’étais arrivée 20 minutes avant la sonnerie ce qui me laissa le temps de trouver mon club. J’étais un peu pommée, mais Ben, mon sauveur, m’indiqua où été ma salle et m’accompagna.
Je ne savais pas trop ce qu’il avait, mais il était tout mignon avec moi. La journée commençait très bien.

B : Bon voilà, t’es arrivée à destination sans bobo ni rien.
L : Merci c’est gentil. T’as pas cours toi ?
B : Oh tu sais je m’en fou un peu, j’arrive tout le temps en retard, à force ils s’y habituent.
L : Oui c’est sûr. En tout cas merci encore de m’avoir accompagné.
B : Y a pas de quoi, on se voit tout à l’heure pour midi ?
L : Ouai ok à tout à l’heure.


Il partit et je rentrai dans ma salle. Il était 5, ça faisait peu d’adhérents mais des fois travailler avec un effectif réduit, c’est mieux. Il y avait Fred et la jeune fille qui m’avait accueilli au stand et d’autres têtes inconnues encore.

F : Tout le monde ! Voici Léa, notre nouvelle adhérente cette année.
TlM: Salut léa !
L : Salut…
Dis-je timidement.
F : T’inquiète pas ils ne mordent pas.
L : Je sais..
F : Oh fait comment tu vas ? Je m’excuse encore pour l’autre jour, je ne voulais pas te frapper...
L : T’en fait pas, je vais bien et puis c’était pas grand-chose, j’ai eu peur pour toi surtout, pourquoi il s’est énervé comme ça sur toi ?
F : Parce que c’est un homophobe… Oui je suis gay et j’assume. Seulement apparemment ça en gêne certains.
L : Pff… dit toi que ceux que ça gêne ne savent même pas qui ils sont eux… C'est des idiots.. Moi je te trouve très sympas et je te rassure être gay n’est pas une tare.
F : Merci Léa. Tu peux t’installer on va commencer.
L : Ok.


Je pris place parmi les 5 autres élèves. Fred et Cynthia, la jeune fille du stand, nous exposèrent le but de cette nouvelle année. Il était question d'un projet personnel, réalisé à partir de nos moyens et qui sera ensuite choisit par un jury de spécialiste en photographie et art. Ça m'était quand même la pression qu'un jury de talent nous jugerait.

C : Il suffit donc que durant cette année-là, vous montiez votre projet et que vous nous le présentiez. Ensuite on en sélectionnera 2, qu’on montrera à un jury et la récompense si le jury accepte votre projet sera, la chance de pouvoir exposer une de vos œuvres dans une exposition de Hélène Vagner (photographe et artistique pro).
TlM: Hélène Vagner… oh mon dieu..
Disent-ils en chuchotant.
J : Et est-ce qu’on a un délai à respecter ?
F : Oui faut le rendre avant Mai, Juin. Quand vous voulez mais avant cette période.
L : D’accord. Et c’est sur ce qu’on veut comme sujet ?
C : Oui ce que vous voulez c’est votre projet perso, votre matériel, vos fonds, votre sujet.
L : Ok, c’est cool merci.
C : De rien.


Tout le monde avait l'air d'avoir déjà choisi leur sujet. Moi au contraire je n'avais pas d'idée bien précise ce projet. Il était déjà midi et je devais retrouver Ben pour manger. Moi le ventre vide, j'ai toujours du mal à réfléchir. C'est idiot mais c'est comme ça.

L : Hey, désolé la réunion du club à durée plus longtemps… Dis-je essoufflée.
B : T’inquiète pas, tranquille respire, ne meurt pas.
L : Arrête..
B : S'cuse.


On s’asseyait à une table en pierre dehors pour manger.

B : Alors t’as quoi comme cours cet aprem ?
L : Euh français, anglais et histoire que du bon quoi.
Dis-je ironiquement.
B : Tu m’étonne.
L : Et toi ? On parle pas souvent de tes cours à toi.
B : Oh tu sais mes cours sont pas bien passionnant, la mécanique et l’électronique, soit sa intéresse soit c’est pas la peine.
L : Ah d’accord je vois, ça à l’air bien quand même.
B : Oui fin perso moi j’aime bien. Mais cet aprem je n’ai pas trop cours donc ça va.
L : «Hum, tu veux pas faire du français, de l’anglais et de l’histoire avec moi ?
B : Ah non merci ça ira je vais m’en passer mais c’est gentil d’avoir pensait à moi.
Dit-il en rigolant.

On rigolait bien comme d’habitude, mais les bons moments ne durent jamais très longtemps et la reprise avait sonné.
Je me dirigeai vers mon cours de français, j’étais en retard du coup tout le monde s’était déjà placé, je me mis à côté de Hugo, l’élève qui en a complètement rien à foutre du cours.

L : Tu m'excuses, je vais me mettre là. Dis-je en lui faisant un petit sourire.
H : Euh, ouai vas-y. Dit-il à moitié endormi.
L : Merci.
K : Oh mais c'est qu'il ferait un jolie couple ces deux, vous ne trouvez pas ?
Dit-elle pour se moquer.
Prof : Kely taisez-vous je vous prie.

Je n'ai pas répliqué, je ne voulais pas rentrer dans son jeu, en plus j'étais pas non plus ravi d'être dans la même classe qu'elle alors bon. Mais Amélie, elle, n'appréciait pas trop son comportement et ne s'est pas gêné.

A : J'avoue, pourquoit tu dis ça.. ?
K : Quoi ? J'ai rien dit de méchant moi..
Prof : Je vous ai demandé de vous taire, alors maintenant ça suffit.
K : Non mais c'est vrai, vous trouvez pas ?
A : Bon c'est bon. Là t'arrête, t'es relou... Stop ok.
K : Oh ça va, si on peut même plus rigoler.
A : Tu rigoles pas d'autre chose si tu veux, mais pas en faisant ça. Là tu te moques c'pas pareil.
K : Dit celle qui faisait ça avant...
Prof : Bon maintenant s'en est assez, vous sortez ! Toutes les deux ! Aller.
A : Quoi.. ?


Amélie avait pris ma défense, je ne pouvais pas laisser la prof la virer comme ça. C'était injuste pour elle.

L : Attendez, madame, elle vient de prendre ma défence, ce n'est pas elle qu'il faut virer..
Prof : Vous voulez aller avec elles vous aussi ? Alors, je ne veux rien entendre.
A : Ça va Léa, t'inquiète pas. De toute façon, on ne peut même plus défendre une amie sans se faire renvoyez ici.
Prof : Vous désirez un aller simple chez le directeur peut-être mademoiselle ? Alors je vous conseille de prendre la porte et vite.


Amélie et Kely sortirent de la salle. On ne savait pas si elles s'étaient expliquées ou non. Mais en tout cas c'est à peine si elles s'étaient regardées en sortant.

Le cours de français venait de se finir que j’étais déjà au cours d’anglais, j’en avais un peu marre, je m’étais mise toute seule dans un coin, près d’une fenêtre pour voir un peu dehors et là miracle je vis Ben assit sur la murette en train de fumer une clope. J’avais de suite retrouver le sourire. Il m’avait lui aussi vu à la fenêtre et me fit un signe de la main. J’étais toute contente et du cours je m’en foutais un peu, la révolution britannique, qu'est-ce que c'est ennuyeux à mourir.

Du coup j’ai fait l’élève pas du tout sérieuse et j’ai commencé à envoyer des messages à Ben par téléphone. Je tiens à vous préciser que ce n'est certainement pas une attitude à suivre hein. Donc évite de le faire même si vous êtes tentés.

L : Alors comme ça on sèche pour une clope x) ?
B : Ouai 1 envi soudaine et toi tu ne suis pas le cours ?
L : Nop ça m'soule, je m'en fou royal de la révolution britannique. j'aimerais bie etre avec toi dehors =P
B : Vient j'tattends, saute par la fenêtre ! mdr


Il me faisait trop rire, mais je devais me retenir, j'étais quand même en cours. Le professeur, malheureusement, m'avait remarqué. Il voyait que je ne suivait pas du tout le cours. Il vint à côté de moi et me regarda de haut.

Prof : Léa ? What do you do ?
L : Hein comment ?
Dis-je en sursautant.
Prof : I see that my words interest you... Give me that !
L : Quoi ? De quoi, je vous donne quoi ?
Prof : Your phone, now ! And i give you back before this weekend.


Je m’étais fait prendre et j’ai dû lui donner mon téléphone, jusqu’à la fin de la semaine. Bon ça faisait quoi deux jours. Mais bon ça m’embêtait fortement, car ma mère allait encore me faire une réflexion. Enfin bon, Ben était un peu gêné. Amélie avait vu que je rigolais à cause de lui. Elle était toujours un peu jalouse, mais surtout en colère.

Le cours d’anglais fut terminée, le professeur me rappela et me rendit mon téléphone avec un petit avertissement. Je le repris et je partis à mon dernier cours de la journée, l’histoire.
J’entrai dans la salle je ne vis pas trop de place de libre et Amélie me fit signe de venir à côté d’elle. Le cours débuta.

A : Alors comme ça on utilise son tel en cours ? Dit-elle en chuchotant pour pas qu'on se fasse repérer.
L : Hum, je me faisais chier et puis Ben me faisait rire donc oui.
A : Tu te rends compte que t'aurais pu ne pas le reprendre avant la fin de semaine ?
L : Oui et donc ?
A : Et donc ? Tu trouves ça correct toi ?
L : Est-ce que c'est vraiment le téléphone qui t'inquiète ou le fait que se soit Ben ?
A : La question n'est pas là Léa..
L : Oh moi au contraire, je pense que si. T'as un problème avec lui ? Tu le connais ?
A : Non.. non. Mais j'ai pas envie qu'après t'es des problèmes à cause de lui... c'est tout.


Je voyais qu’elle se souciait beaucoup de moi, d’un côté ça me faisait plaisir mais d’un autre je voyais qu’elle n’aimait pas trop Ben.

L : C'est gentil de ta part Amé, mais t'as pas à t'inquiéter, je gère. Bon on devrait peut-être commencer l'exo non ?
A : Hum.. Oui j'allais te le dire justement, par contre j'ai rien compris à la question une.
L : Tu l'as lu au moins ?
A : Bien sur quand même..
L : Ok, je vais regarder ça alors.


Et la comme une "conne", je fis tomber mon stylo par terre, Amélie alla pour le ramasser, moi de même et on se cogna la tête, on était morte de rire. La prof nous avait vu, on s’était vite remise droite, bien comme il fallait, et on se retenait de rire.

Prof : Un problème au fond ?
A : Euh non, non madame on fait votre exercice.
L : Oui on est à la question 4.
Prof : Bien continuez. Quand tout le monde aura fini, on corrigera.


J’avais menti pour pas qu’on se fasse engueuler. Puis une fois que la prof nous avait perdu de vue, on se regarda et on était pétée de rire. L’instant qui tomba pile au bon moment. On était tout de même un peu gênée. Ce coup de tête nous avait remis les idées bien en place.

A : Excuse-moi.. J'ai cru que..
L : Oui pareil, pardon.


Le cours touchait à sa fin, avant de partir la professeur nous arrêta pour nous parler des derniers points apportés pour le voyage scolaire de deux jours. Car oui vous ne le saviez pas mais notre professeur de biologie voulait qu'on aille visiter le "American Museum of Natural History". J'étais tout excitée à l'idée de faire ce voyage. En espérant que la bonne ambiance soit là.

Bien, il étant temps de se quitter pour mieux se retrouver le lendemain.

A : Bon on se voit demain pour le départ ?
L : Oui on s'attend devant le bus.
A : Ok. T'es prête ?
L : Trop pressée d'y être. Et toi ?
A : Oui ça va être superbe !
L : Oui.
Dis-je en souriant. Bon je te laisse, ma mère m'attend, merci pour tout à l'heure en français.
A : C'est normal, bonjour à ta mère. A demain.
L : Je lui dirais. A demain. Bye
A : Bye


Je partis rejoindre ma mère et j'allai tout préparer pour demain le grand jour du départ.

__________________________________

Merci les girls ♥️ Je suis ravi que ça vous plaise toujours autant. Lolo le gif m'a littéralement tué :rire:

Chapitre 9 posté. Le prochain sera demain et on fera une petite pause.
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Prescilla.W le Ven 29 Nov - 15:30

MDR Le moment en cours d'anglais (qui n'a jamais envoyé de sms durant les cours ?! Razz) j'ai adoré !
Et puis le coup de tête entre Léa et Amélie, sa commence a aller mieux entre elles... ! Vivement demain ! bounce
Prescilla.W
Prescilla.W
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 682
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Blue Moon. le Ven 29 Nov - 18:54

Décidemment j'adore Ben, il est trop chou avec Léa. :amour: 

Kely qui continue à chercher Léa,

Oh mais c'est qu'il ferait un jolie couple ces deux, vous ne trouvez pas ?


Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 131129075145958218 #TakeThatBitch Twisted Evil ... :rire: :bigsmile: 

Super qu'Amélie la défende, elles se réconcilient petit à petit c'est cool ! Smile 

J'ai adoré, vivement la suite ma Kiwi ! bounce 
Blue Moon.
Blue Moon.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 595
Age : 22
Localisation : In Derek Hale Arms...

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Prescilla.W le Ven 29 Nov - 20:03

MDRRR Lotus tu me fait troooop marrer avec tes gif ! C'est trop ce qu'on pense ! Razz
Prescilla.W
Prescilla.W
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 682
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Ven 29 Nov - 20:17

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Mdr
Tu me tues avec tes gifs ma Lotus !!! :rire: Si on commence avec les gifs, on a pas fini Razz
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Blue Moon. le Sam 30 Nov - 10:37

Ravi de vous avoir tué ! :rire: What a Face #Sors

C'est clair Kiwi. ^^ J'essaierai d'en mettre un à chaque commentaire. Razz :bigsmile: 
Blue Moon.
Blue Moon.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 595
Age : 22
Localisation : In Derek Hale Arms...

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Sam 30 Nov - 11:09

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 621669chap10

Après une nuit plutôt agitée, des orages et aussi du fait que j'étais tellement excitée par le départ, j'eus enfin fini mes valises. Je pris un petit déjeuner rapide en compagnie de ma mère et lui dis au revoir avec une petite pointe de tristesse. On n'allait pas se voir pendant 2 jours.

Elle me déposa au lycée sans vouloir me lâcher vraiment. C'était mignon. Tout le monde nous regardait, j'étais un peu gênée mais bon j'en profitais aussi du fait. Il y avait deux bus. Un pour notre classe et le deuxième pour, à ma plus grande surprise, la classe de Ben. Les professeurs cadres faisaient l'appel afin de voir qui il manquait et on partit aussitôt. Ben a pu venir dans notre bus étant donné qu'il en manquait 4.

Je me mis avec Amélie pour la première partie du trajet, on s'installa vers le milieu en espérant qu'elle ne tombe pas malade et notre prof commença son petit discours de sécurité.

Prof : Alors déjà bonjour à tous, je sais que c'est pas nouveau pour vous mais je vous demanderais de bien vouloir respecter ceux qui se trouve dans ce bus. Respecter ceux qui dorment et surtout le conducteur. Donc s'il vous plait pas trop de bruit tout au long du voyage. Il y aura une halte au bout des 4 premières heures, donc si des choses intéressantes s'offrent à nous, nous en parlerons. Le trajet durera 8 heures, nous arriverons à l'hôtel vers les 21 heures. Voilà vous avez des questions ?

Après un grand moment de silence, le bruit du moteur retentit et on nous entamions le voyage. Amélie était un peu stressée, je me suis dit que discuter un peu lui ferait du bien. Elle avait aussi l'air très fatigué.

L : Ça va Amé ? T'as pas l'air bien..
A : Hein, non ça va t'en fais pas.
Dit-elle pour me rassurer.
L : D'accord. Tu sais quoi, j'ai pensé à un truc. Tu veux faire ton book non ?
A : Oui et donc ?
L : J'ai pensé qu'on pourrait le faire toute les deux.
A : Comment ça ?
L : En fait j'ai un projet à faire dans mon club et je me suis dis que, ça pourrait être une super idée de travailler ensemble sur ce projet. Tu serais ma mannequin et moi le photographe.
A : Hum, je sais pas trop, ça nous aidera pas vraiment dans nos domaines si ?
L : Si justement, car à la fin si on réussi le projet, une oeuvre sera présentée dans une exposition de Hélène Vagner.
A : Hélène Vagner ? T'es sérieuse la ?
Dit-elle suspicieusement.
L : Oui pourquoi, tu me crois pas ?
A : Non, non j'ai pas dit ça mais tu sais qui c'est Hélène Vagner ?
L : Quand même oui..
A : Hum ça tiendrait du miracle si un de nos oeuvres se retrouve chez elle..
L : Faut y croire c'est tout. Et nos oeuvres...? Tu acceptes ?
A : Oui ça peut être une bonne idée.
Dit-elle absorber par le paysage extérieur.

Elle avait l'air bizarre, je ne sais pas pourquoi. Peut-être le stress du trajet ? En tout cas, j'avais l'impression qu'elle m'écoutait à moitié. De plus ce projet était assez important pour moi donc ça m'a un peu saoulé qu'elle agisse ainsi. Mais bon, je remarquais aussi que les paysages étaient vraiment magnifique. On passait de grandes plaines jaune et verdoyantes, des petites montagnes grisées avec un ciel épuré, toujours aussi bleu. Vraiment beau.

Puis soudain le micro de la professeur retentit, ce qui me fit sursauter. Ben, un peu en retrait derrière, avait rigolé. Il se moquait de moi le coquin.

Prof : Alors, vous pouvez voir ici une faune et flore diversifiées, comme nous l'avons vu dans mon cours. Je vous conseille de bien regarder dehors et prendre des notes. Nous avons quand même la chance d'apercevoir ce paysage plutôt atypique et dont on n'a pas l'occasion de voir tous les jours..

Je sentis ma poche vibrée, en regardant l'écran de mon téléphone, je vis que c'était Ben. Son message disait ironiquement, que la prof avait fait l'intervention du siècle. C'est vrai que sur ce coup là il n'avait pas tort, c'était anodin. Je commençais à rigoler sous le regard d'Amélie qui était de plus en plus crispée.

Après un moment de calme, je m'endormis. Mais quelques minutes après le car fut son premier arrêt sur une aire de repos. Je me réveilla subitement du fait qu'Amélie venant de passer comme une furie en me tapant dans les jambes. Je n'avais absolument rien compris. Elle avait surement une envie pressante, qui sait ? En tout cas elle allait en direction des toilettes. Je me suis pas plus attardée sur le sujet et je suis allée rejoindre Ben.

L : Hey, alors c'est 4 premières heures, ça était ?
B : Oui super, et toi ? J'ai remarqué ta pote qui n'était pas au top, ça va ?
L : Oui je sais pas ce qu'elle a.. elle m'inquiète un peu..
B : Hum. Vue comment elle est partie aux toilettes, je vais pas te faire un dessin hein.
Dit-il en rigolant pour détendre un peu l'atmosphère.
L : La pauvre..
B : Hum, dans tous les cas ce n'est pas ce ça qui fait qu'elle m'aime pas.
L : Non pourquoi tu dis ça ?
B : Je le vois bien. Quand je suis avec toi, elle à l'air d'avoir envie de me tuer.
L : Mais non, c'est juste qu'elle te connait pas encore, le prend pas comme ça.
B : Peut-être bien. J'espère que ces deux jours vont vite passer car ma moto me manque et mes clopes aussi !
L : Olala.. fait une pause un peu, espèce de rebelle des bois !
Dis-je sympathiquement.
B : Trop pas, arrête. Au fait je suis désolée pour ton tel en anglais. Ça m'a fait chier pour toi.
L : Oh t'inquiète pas, j'ai pu le récupéré à la fin et puis ça m'a fait passé le cours plus rapidement donc merci à toi.
B : Mais de rien jeune demoiselle.


Tout en ce chamaillant et discutant de nos cours, les élèves avaient repris place dans le bus. Amélie, épuisée, c'était installé avec Kely, où s'est direct endormie. On était enfin reparti pour 4 heures de plus et le bruit au fond avait déjà repris. Aucune intervention efficace de la prof. Ben avait gueulé pour qu'ils se taisent mais je crois que ça à encore plus envenimé les choses. Il me prêta donc un de ses écouteurs et on s'endormi tranquillement. D'ailleurs j'avais trouvé une superbe place sur son épaule.

** 4 heures plus tard **

On arriva enfin devant l'hôtel. Tout le monde descendit et prit leur valise. La mienne était à côté d'Amélie, et j'avais bien rigolé quand je vis celle de Kely à moitié ouverte avec, le dite à personne hein, une de ses culottes qui dépassait. Bref on regagna le hall où la prof désigna des groupes et nous donna une chambre. J'étais tombé avec Amélie ce qui était une chance. Nous avions la chambre 112. Elle donnait une vue incroyable sur la ville.

A : Wow ! T'as vu ça ?!
L : C'est super beau. Ça fait très richou en tout cas l'agencement des chambres. On se croirait dans un film. Euh par contre..
A : Quoi ?
L : On a qu'un lit deux places.
A : Et alors, c'pas grave.
L : Ça te dérange pas t'es sure ?
A : On se demande qui sa dérange là hum ?
Dit-elle en me regardant, l'air de dire "c'est toi".
L : T'as raison.

Peut être que ça la dérangeait aussi mais elle voulait pas me l'avouer. Enfin bref la prof venait tous nous chercher pour manger. On descendit en trombe pour dévorer ne serait-ce qu'un bout de pain. J'avais trop faim. Le repas était assez copieux mais bon. On se régalait.

On s'était installé à une table de 4. Amélie, Kely, Ben et moi.

L : C'est quoi ce que t'as pris Ben ?
B : Euh je sais plus trop le nom en fait, mais c'est bon. Tu veux goûter ?
L : Ah oui je veux bien. J'aime bien goûter à tout moi.
B : Attend tien.


Il me tendit ça fourchette avec un morceau de sa viande. C'était vraiment excellent. Ça ne faisait pas des heureux, Amélie nous regardait du coin de l’œil tout en mangeant, elle avait l'air jalouse une fois de plus. Kely bien sur trouva toujours le moyen de répliquer.

K : Hummmm.. Sérieux fallait vous trouver une table pour deux, on vous aurez servi un dîner au chandelle. Oh mais suis-je bête, vous êtes pas ensemble.
A : Kely tais toi s'il te plait, mange ça vaux mieux.
B : Je pense que ton amie à raison.


Amélie voulait un peu changer de sujet, car bon c'était un peu tendu.

A : Alors Ben, comme ça tu fais de la mécanique ?
B : Oui c'est ça, et toi science avec Léa ?
A : Oui, avec Kely aussi.
B : Kely ? Oh la fille à côté de toi qui tire la tronche, que même ses culottes veulent se tiré ?
Dit-il sarcastiquement, bien qu'il se moquait un petit peu.

J'explosais de rire à ce moment et Kely s'arrêta de manger. Amélie ne pouvait pas non plus se retenir, c'était méchant quand même, mais bon elle le méritait bien aussi.

A : Oui, c'est elle. Tu es là depuis longtemps sinon ?
B : Oui j'ai toujours habité ici, mais je n'aime pas trop parler de ma vie..
K : Tant mieux, ça nous empêchera d'écouter des choses inintéressantes.
L : Hum je comprends mieux pourquoi tu ne parles pas de la tienne Kely.
K : Ahah quel humour Harris. Je suis pliée..
L : Y a pas de quoi, c'est gratuit.
A : Bon c'est bon, arr...

Prof : S'il vous plait ? Un peu de silence.
Dit-elle en coupant Amélie. Je voudrais vous récapituler le programme de demain. Réveil 9h, petit déjeuner rapide, direction le musée bien sur dans le calme, je compte sur vous pour ça, hein ? Et ensuite ce soir, c'est chacun dans sa chambre. Je ne veux pas de vacarme dans les couloirs et des soirées cette nuit. Donc je viendrais vérifier chaque chambre si tout est bien respecté et je vous souhaite de passer une très bonne nuit. Vous en aurez besoin. Bon soir à tous.

A : Dit donc elle rigole pas..
L : J'avoue on va y aller avant qu'elle nous mitraille.
B : Bonne idée, je vous raccompagne.


Amélie grogna un peu et on finit par monter. Ben nous laissa, me fit un petit bisous sur le front et regagna sa chambre. Après le passage de la prof j'ai refermé la porte à clé. Amélie était en train de prendre sa douche, en attendant je contemplai cette ville, illuminée de tous ses lampadaires scintillants. C'était comme dans les films. Juste magnifique.

J'entendis Amélie sortir de la salle de bain, elle portait un débardeur et un mini short, ce qui lui allait à ravir. Elle me fit un grand sourire et alla préparer le lit. Manque de pot en allant à la salle de bain, je me pris la porte, je ne l'avais pas vue. Ça la fit bien rire.

A : Bin alors Léa, pense à regarder devant toi hein.
L : Ahah sympas ça. Oui.. je retiens.
Dis-je un peu gênée. Je commençais à rougir.

Apres une bonne douche, j’ai rejoint Amélie dans le lit, ça me faisait vraiment bizarre de me dire que j’allais dormir avec elle, d’ailleurs ce devait l’être pour elle aussi car elle n’osait pas bouger d’un poil, elle était collée sur la tranche de lit opposée. C'était assez comique à voir. On pouvait mettre un camion entre nous. Bien sur c'est façon de parler.

L : Bonne nuit Amé.
A : Bonne nuit.


Je rêvassais encore quelque minutes en regardant le plafond. Je n’avais pas envie de terminé ce merveilleux moment, ce fut une super journée, je reçu un texto de Ben qui me disait lui aussi bonne nuit sa me fit sourire.

A : Hum, c'est qui ?
L : Oh juste Ben, il me dit bonne nuit.
A : Hum..


Elle se tourna dos à moi et s'endormit. Je me tourna dos à elle et je finis par trouver le sommeil à mon tour.

_________________________________

Chapitre 10 posté. Vous allez me haïr vue que je vais donc faire une petit pause jusqu'à samedi prochain.
En tout cas j'espère que ce chapitre vous aura plus.

Lotus > Pas de problème, ça me ferait des plus plaisir Wink :rire:
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Prescilla.W le Sam 30 Nov - 11:27

La jalousie est un vilaiiiiiin défaut ! Razz Amélie à l'air d'avoir des sentiments pour Léa, ou alors elle veux qu'elle lui "appartienne" ?
Ben je l'adore ! Toujours attentionné, trop chou ! :amour:

Par contre oui je vais te haïr ! Une semaine à attendre ! Crying or Very sad
Trop hâte de lire la suite en tous cas ! bounce
Prescilla.W
Prescilla.W
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 682
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Blue Moon. le Sam 30 Nov - 11:56

Amélie qui reste assez distante de Léa... :hum: La jeune femme ne serait pas un peu jalouse ? J'espère que ça va aller mieux entre elles ! bounce 

Décidement, comme je l'ai déjà dis et je le redirai ça c'est certain, j'aime Ben. Voilà, c'est dit. :amour: #OuiJeSors J'adore sa relation avec Léa... ♥️

Ensuite passons au meilleur...

Kely ? Oh la fille à côté de toi qui tire la tronche, que même ses culottes veulent se tiré ?


#Reaction1

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 131130125145804091

#Reaction2

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 131130125155616229

#Reaction3

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 131130125204763547 #Booyaaaaaaa :rire: Cool

Ben, je te le redis et oui déjà... Je t'aime. :bigsmile: ♥️

Amélie et Léa toute gênées de dormir ensemble... :s C'est chou ! ^^

Vivement la suite ma Kiwi ! bounce Wink (Le plus vite possible, pour ma santé si c'est possible. #Sors) :rire: Razz 
Blue Moon.
Blue Moon.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 595
Age : 22
Localisation : In Derek Hale Arms...

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Sam 7 Déc - 10:07

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 607038chap11

Je dormais paisiblement avec Amélie. Le soleil venait de se lever, le réveil n'avait pas fonctionné. J'avais passé l'une des meilleures nuits de ma vie, allez savoir pourquoi.
On frappa à notre porte, je ne savais pas qu'elle heure il était et ça avait l'air important étant donné que la personne insistait sur la porte. En me réveillant, Amélie était tellement au bord du lit que je me demandais comment elle avait fait pour ne pas tomber durant la nuit. Je me dépêchais d'aller ouvrir avant qu'il ne me casse la porte.

B : Hey ! Alors on est encore endormi ? Dit-il en rigolant.
L : Ben ? Wow, qu'est-ce que tu fais là ? T'arrive pas à dormir ? Dis-je complètement désorientée.
B : Oh la, non, il est 8 heures 55, faut descendre et en plus t'es encore même pas habillée, ah la la ces filles.. Dit-il en se moquant gentiment.
L : Quoi ?! T'es sérieux ? Mon réveil n'a pas sonné..
B : Hum aller dépêche toi, je vais nous garder une place pour le déjeuner.
L : Merci Ben t'es génial. A tout de suite !
B : A de suite.


J'étais toute affolée de peur de louper les consignes et le petit déjeuner. Oui je suis une morfale, et la bouffe chez moi c'est primordial. J'ai refermé la porte pris un coussin par terre et l'ai jeté sur Amélie.

A : Oh !! C'est quoi ce bordel ?!
L : Ouuuh j'ai réveillé la bête, aller dépêche toi on est en retard !
A : T'es pas sérieuse, et le réveil?
L : Il n'a pas marché alors bouge toi !
A : Ohh...
L : Je t'attendrais en bas. Soit pas à la bourre.


Amélie avait deux de tension, on voyait qu'elle ne voulait pas se lever. Mais elle le devait. Moi je partis à toute vitesse rejoindre Ben. La pauvre je l'ai un peu laissé toute seule dans la chambre. En descendant les escaliers, j'ai failli tombé, mais Ben m'avait vue et est venu m'attraper.

L : Merci...
B : Décidément t'es pas du tout réveillée toi. Viens je t'ai gardé des gaufres et du jus d'orange.
L : Hum toujours attentionné toi, la prof est pas encore là ?
B : Non. Son réveil n'a pas du marché.
Dit-il en me fixant bien avec un petit sourire en coin.
L : Ahah, saleté va !

On rigolait déjà de bon matin, ça promettait quelque chose de bien cette journée. Amélie arriva toute décoiffée, sa chemise à moitié ouverte, si on ne savait pas qu'elle était en retard, on aurait pu se poser des questions. Suivit de la prof qui n'était pas mieux qu'elle. Tout le monde rigolait.

L : Amé ! Dis-je en lui faisant signe.
A : Pourquoi ils rigolent tous ?
B : Retourne toi.
L : Attends viens là, t'as oublié de te coiffer ou bien ?
A : Tu m'as dit de me dépêcher, je pouvais pas me faire une beauté.
L : Hum.
Dis-je en rigolant.

Prof : Bien, bonjour à tous. J'espère que vous avez passé une bonne nuit à l'hôtel, en tout cas j'en ai entendu certain à 3 heures du matin qui faisait les marioles, le retour à Phoenix va être dur ! Sinon pour ce qui en est de la journée qui va suivre, nous allons nous rendre à l'American Museum of Natural History, on aura un guide qu'il faudra bien écouter et suivre, si il y a le moindre chahut ce sera 4 heures de colle au retour. Sur ceux bon déjeuner à tous.

On se regardait avec Ben, il rigolait. On finissait tranquillement notre petit déjeuner et on prit place dans le car. J'étais retournée à côté d'Amélie, parce que la pauvre avec ce départ, on n'avait pas eu trop le temps de discuter.

L : Alors ça va, t'as bien dormi ?
A : Hum oui ça va, pas trop mal et toi ?
L : Ça va. J'avais limite toute la place donc je n'avais pas à me plaindre.
A : Oui je ne voulais pas t'embêter c'est tout.
L : Oh t'inquiète, pas de soucis. Mais bon la prochaine fois tu pourras êtres à ta place.
Dis-je en la rassurant, car elle avait l'air un peu gêné.

Après une trentaine de minutes, on entra dans le hall du musée, c'était immense. Un gros dinosaure était en plein milieu. La professeur nous a dis de rester grouper et qu'on aille voir les guides. Il y avait deux femmes, l'une était petite et brune, l'autre un peu plus grande et rousse. C'était nos deux guides. Il y avait plusieurs pancartes avec différents écrits sur les parties Naturelle de la vie et leurs histoires. Ben était avec moi, il avait l'air aussi pommé.

Guide : Bonjour à tous, désolée pour le retard donc bienvenue à l'American Museum of Natural History qui a été ouvert en 1877 et emploi à ce jour plus de 1200 personnes. En premier lieu, nous allons visiter et apprendre les grandes histoires des peuples africains et les collections que nous avons, je vous laisse me suivre par ici.

On était pas du tout emballer par l'idée, surtout que de l'autre côté y avait la faune et la flore, ce qui nous semblait large plus intéressant que des africains. Ben me prit par la main et m'amena derrière une affiche afin que personne nous voit.

L : Qu'est-ce que tu fais !? Ils partent là .. Dis-je en chuchotant.
B : Oui, je sais, justement et regarde ça à l'air plus attrayant de ce coté tu trouves pas ?
L : Oui mais elle avait dit...
B : On s'en fou de ce qu'elle a dit, viens !
L : T'es sur ?
B : Mais oui, aller s'il te plait, on est là pour en profiter un peu. Et puis on est tous les deux c'est le principal.
L : Hum. Ok.
Dis-je un peu gênée.

On partit donc de notre côté sans suivre le groupe. Amélie et Kely avaient remarqué notre escapade et ne tardaient pas à nous suivre de loin, intriguées par ce qu’on faisait surement.

Ben n’avait pas tort, c’était juste magnifique, de grands squelettes, d'immenses tableaux montrant des paysages tous très variés, on n’en revenait pas, d’ailleurs je n’avais même pas fait attention, mais je lui tenais encore la main.

K : Ils foutent quoi ? Ils sont ensembles, regarde les, ils se tiennent la main. Pff elle sait pas dans qu'elle merde elle se fou elle.
A : T'as fini c'est bon ? T'es chiante tu sais ça..
K : Oh tu te calmes, t'as quoi avec elle ?
A : Rien. T'es juste toujours en train de sortir des conneries, ça saoule à force.
K : Ouai c'est ça. Avant t'était pareil, alors je vois pas pourquoi tu l'as ramène maintenant si y a pas une raison derrière.
A : Crois ce que tu veux, je m'en fou.
K : Hum.


Elles continuaient à suivre. Ben me réveilla de mes pensées.

B : Léa ?
L : Hein quoi ?
B : Tu rêves ?
L : Non je.. j'étais en contemplation devant tout ça. Tu m'as dit quelque chose ?
B : Oh je voulais savoir comment ça allait dans ton club, mais tu peux continuer à contempler si tu veux.
L : Non ça va, je me sens un peu à ma place avec eux. Puis Fred est super sympa.
B : Oui c'est un bon gars. Dommage que certains n'aient pas plus l'esprit ouvert.
L : Trop, je ne vois pas pourquoi ils le traitent comme ça. Je ne vois pas en quoi c'est un problème d'être gay. Ça ne change pas la personne en soi.
B : Ouai c'est sur, mais bon tu sais les gens..


Amélie et Kely avait entendu qu'on parlait de "gay". Elles s'étaient regardées, elles se demandaient de quoi je parlais et surtout de qui, elles n'en revenait pas. Surtout Kely qui devait penser qu'elle avait enfin la possibilité de se venger. D'ailleurs, elle était tellement dans son truc qu'elle ne fit pas attention et buta contre un panneau. Ça nous alerta.

L : Amélie ? Dis-je surprise.
B : Qu'est-ce que vous foutez là vous deux ?
A : Euh, rien on se ballade tout comme vous.
B : Hum. D'accord.
Dit-il suspicieux.

J'ai vue le regard d'Amélie se posait sur nos mains, ce qui m'avait direct fait réagir, pourquoi je ne sais pas, on se tenait la main rien de plus, mais je lui ai lâché.
Ben me regarda de l'air de dire "mais qu'est ce tu fais ?". Il était tout aussi surpris que moi je l'étais.

L : Désolée Amélie, on vous a rien dit, c'est juste qu'on pensait... Dis-je gênée.
A : Hum c'est vrai qu'en ce moment, quand y a Ben, tu penses pas beaucoup.. Dit-elle un peu énervée.
B : Euh on va se calmer. Elle fait se qu'elle veut ok.
A : Hum. Aller vient Kely, on les laisse tranquille puisqu'on est de trop.
L : Amé...
K : C'est peut être lui le gay alors.
L : Quoi ?!
B : Hein ?!
A : Rien laissez tomber, elle est sonnée.
K : Non..
A : Tais toi.
Murmura-t-elle à son oreille.

Pourquoi Kely avait-elle sorti ça ? Et surtout pourquoi Amélie pétait des câbles pareil ? Je ne comprenais plus rien. Ça commençait vraiment à me saouler un peu tous ces embrouilles pour un rien. On continua notre chemin avec Ben, jusqu'à ce que la prof nous rode et qu'on se prenne 4 heures de colle pour la retour. J'en avais marre. Ben était aussi très remontré. Déjà qu'il n'aimait pas beaucoup Amélie et Kely, là c'était la cerise sur le gâteau.

La journée c'était vraiment mal finie. Ben avait l'air frustré que je lui lâche la main comme ça. Amélie, on en parle même pas, plus ça va et plus elle s'énerve et Kely, c'était surtout elle qui m'inquiétais le plus. Pourquoi avait-elle parlé de gay ? Je sais comment ces histoires peuvent partir loin et ça présageait rien de bon, surtout avec elle.

On avait touts regagnait le bus pour le retour, après avoir rangé nos affaires. J'étais à côté d'Amélie, qui regardait par la fenêtre en m'ignorant.

L : Amélie, on peut parler s'il te plait ?
A : Va parler avec Ben..
L : Bon t'as fini avec ça, arrête un peu ! Qu'est-ce que t'as avec lui ?
A : Non mais regarde toi Léa. A cause de lui, tu fais n'importe quoi. Je te rappelle que tu t'es pris 4 heures de colle là, tu te rends pas compte. Et puis on est plus comme avant toutes les deux, depuis qu'il est là.


C'est vrai qu'elle n'avait pas tout à fait tort, mais ça restait quand même mon problème. Pourquoi elle était aussi énervée alors que ça ne la concernait pas.

L : Et alors c'est mes affaires ça et excuse-moi d'être distante avec toi, mais tu t'es toujours avec Kely du coup ça n'aide pas vraiment..
A : C'est ton problème, certes mais t'es mon amie et donc c'est mon problème aussi. Toi t'es toujours avec Ben donc ça aide pas non plus.
L : Aller on va pas s'engueuler pour ça, sérieux. J'essaierais de faire des efforts.
A : Je veux pas que t'ais à faire des efforts Léa, je veux juste que tu piges qu'avec lui t'auras que des problèmes. Tu le connais pas.
L : Ah parce que toi oui peut-être ?
A : Non.
Dit-elle après qu'elle est laissé un petit blanc de réflexion. Ce qui m'intriguait fortement.
L : Bon alors ?
A : T'as raison, fait ce que tu veux..


Elle regarda à nouveau dehors. Puis le fait que Kely parle de gay me revint à l'esprit.

L : Dis, tu sais pourquoi Kely a parlé de gay tout à l'heure ?
A : On vous a entendu en parler du coup elle a dû partir dans un de ses trips...
L : D'accord.. on parlait juste de Fred si tu veux savoir.
A : Hum.


Ce n’était pas gagné avec Amélie, enfin bref je finis par m’endormis après tout ce bordel, j’en pouvais plus. La fin de journée c’est finie avec une bise pour tout le monde, je suis rentrée, épuisée, je crois que je n’ai même pas mangé et je suis direct partie me coucher, pour éviter d’expliquer les 4 heures de colle à ma mère. De toute façon, il restait encore la fête de demain soir, chez Amélie, ça promettait encore de belles choses. Je ne préférais pas trop penser à ça pour m’endormir et être en forme.

__________________________________

Chapitre 11 posté comme prévue.
Laissez moi vos avis comme d'hab Wink

Les filles vous êtes géniales ! Toujours là et toi Lolo tu me tues toujours autant avec tes gifs. Bien trouvé ceux là Razz

Prochain chapitre, lundi.
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Blue Moon. le Sam 7 Déc - 13:46

Ben et Léa qui se tiennent la main. :amour:C'est moi ou Amélie est jalouse de leur relation... Cool#ModeSuspicionOn

Du coup Léa lui lâche la main... :hum: Visiblement ce n'est que le début des embrouilles entre eux trois, ou quatre plutôt. xs

Bon bah Kelly...


C'est peut être lui le gay alors.


...

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 131207023921236090

S'il te plaît, tais-toi. Rolling Eyes :rire: #Sors

Mais alors là je suis super intriguée par le


L : Ah parce que toi oui peut-être ?
A : Non. Dit-elle après qu'elle est laissé un petit blanc de réflexion. Ce qui m'intriguait fortement.



Serait-ce possible que Ben et Amélie se fréquentaient avant, qu'ils aient eu une relation ?! oO
Je veux savoir ! Shockedbounce 

Bon à part ça tout ne se termine pas super bien... :hum:
J'espère que ça va s'arranger un peu notamment entre Léa et Amélie. :s Par contre j'espère que Ben ne va pas attirer de nouveaux problèmes à Léa, pitié ne me dit pas qu'il est pas vraiment sympa au fond ?...

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Tumblr_lumraaPklZ1r0ojhto1_250 #YouPlayWithMyHeart?


Bref, un super chapitre encore une fois, vivement la suite ma Kiwi ! bounce What a Face 
Blue Moon.
Blue Moon.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 595
Age : 22
Localisation : In Derek Hale Arms...

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Prescilla.W le Sam 7 Déc - 15:03

P*tain de Kely, elle mérite une sacré gifle ! Twisted Evil 
Quelle lâche Léa, Amélie lui à déjà dit qu'elle soulait !

Léa pourquoi t'as lâcher la main de Ben ? Hein ? WHYYYY ?

Amélie cache des choses ! Lolo si sa s'trouve t'a raison, y a eu un truc entre eux ?

Ah et BTW, Lotus tu me tue toujours avec tes gif, c'est trop ce qu'on a en tête ! Razz

Vite la suite ! bounce
Prescilla.W
Prescilla.W
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 682
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Lun 9 Déc - 20:13

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 357154chap12

Enfin le lendemain du voyage. Cette journée avait été pleine de rebondissement et les 4 heures de colles n'allaient pas aussi bien passer que cette nuit. Des complications étaient survenues, Amélie me faisait la tête, Ben et Amélie ne s'aimaient pas beaucoup, pourquoi je l'ignorais et Kely, toujours la même. Moi au milieu, à me couper en quatre pour eux, bref ça en devenait pesant.

M'enfin bon passons, cette journée là reste dans le passé étant donné qu'aujourd'hui était une journée plutôt libre. C'était samedi et la soirée s'annonçait aussi plein d'émotions. Je ne savais pas trop si je devais y aller ou pas, après tout ce qui c'était passé la veille. Mais ma mère trouva le moyen de me faire changer d'avis en me parlant de se que j'allais me mettre pour cette soirée.
Le problème c'est que je n'avais rien à me mettre. Après 1 heure à chercher dans mon armoire une tenue descente, je finis par descendre réveiller ma mère pour qu'on aille faire les magasins.

L : Maman ! Maman, affaire urgente, me faut des fringues !
Mère : Quoi ?
Dit-elle à moitié endormie. De quoi des fringues, t'en as toute une armoire..
L : Justement j'en ai mais pas ce qu'il me faut. Aller on y va, faut pas perdre de temps. La fête c'est ce soir !


Je partis à la voiture. Ma mère peina à se lever et me rejoindre, mais une fois fait on partit à la recherche de la tenue parfaite.

L : Tu crois que j'y vais plus dans le décontracte, ou je me mets une robe ? Maman ?!
Mère : Quoi ? Désolée ma chérie, j'étais encore dans mes pensées. Une robe non ?
L : Hum. Ouai t'as raison c'est mieux pour une soirée.
Mère : Tu fais comme tu veux hein, si tu veux y aller en jean etc, tu peux aussi.
L : Non, une robe c'est très bien. OH ! Arrête-toi là.


On s'arrêta devant un magasin justement qui vendait que des robes, de tous les styles. C'était quand même, un shop de marques, mais bon.

L : Ok c'est parti, je dois trouver une robe !
Mère : Ça tombe bien tu en as plein là.
Dit-elle en rigolant légèrement.
L : Tu ne m'aides pas maman.
Mère : Roh mais tu sais bien que tout ce que tu mets te va bien. Pourquoi stress tu ?
L : Je stress pas.
Mère : Hum hum ?
L : Bon peut-être un peu... mais aller aide moi.
Mère : Ok. Tu prends ce côté, je prends l'autre.
L : Ok.


Je fis trois fois le tour des rayons et toujours rien. Je suis d’un compliqué faut dire, je voyais ma mère qui commençait déjà à en avoir marre. Mais quand mes yeux se sont posés sur cette petite robe bleu ciel assez clair brodée, magnifique, je ne pouvais pas passer à côté de cette affaire, enfin.

L : Maman, j'ai trouvé. La robe parfaite pour moi.
Mère : Super, prend là alors. Mais c'est combien ?


Sauf que là aussi, le prix était joli. 180 dollars la robe. C'était comment dire, un peu cher.

L : Euh... 180.. Dis-je gênée, avec un petit sourire.
Mère : Ok, on continue à chercher !
L : Aller mam' s'il te plait ? Il me la faut, elle est parfaite.
Mère : Non mais t'as vue le prix ?
L : Je sais, c'est un peu cher...
Mère : Un peu cher, beaucoup cher oui. Tu m'excusera mais quand j'ai fait ma première fête moi, je devais porter seulement 50 dollars sur moi, en vêtement je parle hein.
L : Hum... au pire je te rembourserais, c'est promis. Je travaillerais pour ça. S'il te plait ?
Dis-je en faisant les yeux doux.
Mère : Hum... Je déteste quand tu fais ça ! Tu m'énerves.
L : Je peux ?
Mère : Oui, aller prend là, mais t'as intérêt à la mettre plus d'une fois celle-là.
L : Oh merci, merci. Je t'aime ma maman d'amour.
Mère : Ouai bon n'en rajoute pas non plus hein
Dit-elle en rigolant.
L : Merci.

Je lui fis un énorme bisou, puis on rentra. Pour ma part je devais déjà me préparer et surtout, je devais le dire à Ben. Je pendis ma robe à ma porte de la chambre, et je m'assis sur mon lit dans l'espoir de trouver la réponse à "comment je vais lui demander ?".
Je pris mon téléphone et me jeta à l'eau. Je commençais à écrire.

L : Salut Ben =), désolée de te déranger.
J'aimerais savoir si tu fais quelque chose ce soir ?
Écrivis-je en stress.

Après une dizaine de minutes, Ben me répondit.

B : Coucou toi Smile, ne t'inquiète pas, j'étais devant la tv.
Je fais rien, pourquoi ? J'te manque déjà ? Very Happy
L : D'accord mdr oui énormément ! piouf
Plus sérieusement, je voulais savoir si ça te tenter d'aller à la soirée chez Amélie avec moi ?
B : Chez Amé ? A une soirée ?..
L : Oui, je sais tu l'aimes pas beaucoup, mais bon.. fait le pour moi Very Happy
B : Hm, dsl mais tu sais c'pas contre toi, j'aime pas trop ce genre de fete, je suis plutot soirée bar, ou entre potes tu vois. C'pas mon trip... Désolé :/


D'accord. Comment se prendre une claque avant une soirée. Prenez exemple. Mais bon je le comprenais aussi, en même temps ce genre de soirée, ça finit toujours soit avec des beurrés de partout, soit en baston donc j'ai préféré ne pas en rajouter.

L : Ok y a pas de soucis =). En tout cas si jamais tu sauras ou me trouver ;)Bonne soirée Ben. Bisou !
B : J'y penserais. Bonne soirée à toi aussi. Bis Smile


Ca m'avait un peu miné ça réponse, mais bon le monde ne s'arrête pas de tourner. Je pris mon courage à deux mains et je me décidais donc à partir. Amélie ne m'avait pas rappelé la soirée, ne m'avait même pas parlé après la veille, j'espère seulement que lors de la soirée ça ce décoincerait. Ma mère avait préparé le repas, mais j'étais déjà plus qu'en retard, je pris un petit bout vite fait, pris les clés de voiture et commençai à sortir. Elle m'arrêta avant même que je passe la porte.

Mère : Ola ola jeune fille, tu fais quoi là ?
L : Je suis en retard donc j'y vais, pourquoi ?
Mère : Ah et tu crois que je vais te laisser la voiture alors que tu vas à une soirée où tout le monde sera bourré ?
L : Maman c'est bon j'ai plus 12 ans, et puis je suis pas bête.
Mère : Je m'en fou, donne moi les clés je vais t'amener.
L : T'es pas sérieuse ? Je suis pas débile je vais pas boire...
Mère : Toi peut-être, mais le autres le sont donc donne moi les clés et on y va.
L : Hum. D'accord, tiens.


Elle me déposa devant et repartit. Y avait déjà beaucoup, beaucoup, de monde, j’eus peur de rentrer dans ce gros bordel. Je ne savais pas où était Amélie et la majeure partie des gens que je voyais, je ne les connaissais pas. J’hésitai à me lancer dans la foule. Quand soudain, j’entendis un bruit de moteur qui ressembler étrangement à celui de la moto de Ben. Je me suis retournée et là le soulagement.

L : Ben !
B : Eh oui, tu ne rêves pas.
L : Mais je pensais que...
B : Oui je ne serais pas venu si je savais que tu n'y allais pas. Mais bon comme tu y es allée, je me suis dit que je ne pouvais pas te laisser toute seule dans ce gros bordel. Donc je me suis forcé.
L : Wow. Et en plus t'as mis, oh j'y crois pas, t'as mis une chemise et une cravate, t'es très beau comme ça.
B : Oui t'as vue, j'en reviens pas moi-même, je me suis pas reconnu.
Dit-il pour détendre l'atmosphère.
L : Ça te va super bien, très élégant.
B : Merci, t'es très belle aussi.
L : Merci...


Bon étant donné que Ben était arrivé, on s’est jeté dans la fosse aux gens, y avait du monde de partout, je reconnaissais personne, je tenais bien Ben pour pas qu’on se perde l’un l’autre, car pour tout vous dire c’était mais du n'importe quoi, les gens se piétinaient presque dessus. On arrivait à peine à s’entendre, on décida donc d’aller près de la piscine dehors.

L : Mon dieu, c'est abusé tout ce monde.
B : Ouai, c'est ça que j'aime pas dans ces soirée. Le nombre de personne qui s'y invite. Là je suis sûr que ta copine ne connait pas la moitié des gens que tu vois.
L : Ma copine... ?
B : Bin Amélie... Quoi c'est plus ta pote ?
L : Ah non j'avais pas... laisse tomber, je suis à l'ouest ce soir.
B : Et t'as encore rien bu, ça promet alors.
L : Oui, non mais je suis super contente que tu sois là. Ça me fait plaisir, je pensais que tu viendrais pas. Je me sens moins seule.
B : Et oui que ferais-tu sans moi hein ?
L : C'est un peu ça...
B : T'as pas vue Amélie encore ?
L : Nop, je ne sais même pas où elle est là. En fait je n'étais pas encore rentrée. J'avais un peu la trouille et j'attendais un miracle et t'es venu.
B : Wow, en plus de ça je suis ton miracle de la vie, j'en ai de la chance.
L : Ouai fin là c'est plutôt moi.
B : Oui.
L : Oh fait j'aurais une question à te poser.
B : Je t'écoute.
L : Est-ce que toi et Amé...


Et à ce moment là, un gars complètement péter à renverser un peu de bière sur mon pull, c'était glacé, ce qui me fit sursauter. Ben, impulsif, poussa l'autre gars et lui dit de faire plus attention la prochaine fois.

B : Ça va ?
L : Je survivrais, ce n'est que de la bière.
B : Hum. Alors tu voulais me poser une question ?
L : Euh oui, mais...
Dis-je en écoutant le morceau qui passer à l'intérieur. Oh j'adore cette chanson ! Tu viens, on va danser.
B : Wow ! Danser ?! Euh non merci...
L : Aller le peureux ! T'es obligé de danser avec moi ce soir.
B : Ah et qui l'a dit ?
L : Bin moi bien sur.
Lui dis-je en faisant un clin d’œil.

Je lui pris la main et le je l'ai tiré jusqu'à la piste de danse. On a commencé à bouger dans tous les sens. Je voyais qu'il n'était pas très à l'aise, et surtout pas dans le rythme. Je mis donc mes mains dans les siennes et on bougea sur le même rythme. Je le fis suivre mes mouvements. C'était plutôt comique à regarder mais j'adorais ça. Et je pense que lui aussi car après ça il ne m'a pas lâché. Une fois la musique terminée, il me tira hors de la foule. Un gars en passant derrière moi, m'avait bousculé et je suis allée me cogner contre Ben. J'étais un peu nerveuse, gênée, je commençais à devenir rouge. Il me fixait dans les yeux. Je le fixais également. Aucun de nous deux ne bougeaient.
Puis Amélie arrive. Elle avait un verre à la main, à moitié vide. Ben releva les yeux sur elle et je me suis retournée.

L : Amélie ? Dis-je, surprise.

Je me suis écartée de Ben.

A : Oh mais continuez, je ne voulais pas vous déranger...
B : Ok.. Je vais fumer.


Du coup, chacun partit de leur côté, et moi je suis restée au milieu comme une "con". Ben partit dehors, fumer, je décidais donc de rattraper Amélie pour lui parler sincèrement de ce qui était en train de se passer entre nous.

L : Amé attends ! Lui prenant le bras.
A : Hey... lâche moi. Jetant la fin de son verre par terre.
L : Non je te lâcherais pas tant qu'on aura pas discuté sincèrement toi et moi !
A : Hum... De quoi tu veux qu'on parle, tout est dit.
L : Quoi ?! Je t'entends pas !


On ne s'entendait pas. Elle me prit par la main et m'amena dans sa bibliothèque où personne n'y était encore allé. Elle se laissa tomber sur le sofa. Je m'assis moi aussi à côté.

A : Alors de quoi tu veux parlait ? Parce que bon il me semble que j'ai était suffisamment claire...
L : Non, justement, je ne comprends rien. Pourquoi tu agis comme ça quand je suis avec Ben, pourquoi tu agis comme ça avec lui ? Il t'as fait quoi ? J'hallucine peut-être mais faut que tu m'éclaire là.
A : C'est pas dur à comprendre, j'aime pas l'influence qu'il a sur toi...
L : Et c'est juste ça ? Y a rien d'autre que tu me cacherais par hasard ?
A : Non.
L : Amélie, dit moi la vérité, qu'est ce qu'il s'est réellement passé entre Ben et toi.
A : Rien du tout ! Pourquoi tu veux pas me croire ?
L : Bin au vue de ta réaction, j'ai un peu de mal à vrai dire.
A : Désolée...
L : Tu sais que tu peux me parler ?
A : Je sais...
L : Alors dit moi ?
A : Ben et moi on se connait depuis 2 ans déjà...
L : Ok, vous êtes sortis ensemble ?
A : Non ! Jamais de la vie. C'était un ami à mon frère...
L : Ah. D'accord. Et c'est pour ça que tu l'aimes pas ?
A : Non. Tu sais pas ce qu'il a fait, tu sais rien de lui et je peux te dire que tu mérite mieux que lui.
L : Pourquoi ?
A : Parce que il a fait des choses que toi même tu n'apprécierais pas... Je suis désolée mais moi je peux plus le voir. J'ai déjà fait un effort parce que je voyais que tu l'aimais bien, mais tu peux pas me demander de l'apprécier.
L : D'accord, je te le demanderais pas. Je te jure, c'est juste que tes réactions...
A : Je sais, pardon, c'était pas contre toi.
L : Hum.
Soupirais-je en faisant un léger sourire.
A : Je veux pas que tu souffres à cause de lui, c'est tout...
L : T'es inquiète pour moi ?
A : Bin oui un peu quand même, je suis ton amie...
L : Un peu ? De ce que je vois c'est pas qu'un peu...
A : Bon d'accord, je m'inquiète beaucoup pour toi t'es contente ?
Dit-elle un peu gênée.

Je voyais qu’elle baissa les yeux et commençait à devenir rouge. Je savais pas pourquoi on avait ces réactions l’une envers l’autre, c’était assez bizarre et moi-même, j’avais jamais ressenti ça pour personne auparavant.
J’étais touchée par ce qu’elle venait de me dire, c’était mignon et puis de son côté je voyais que ça l’avait beaucoup touché également. Je ne sais pas mais depuis qu’on se parlait la distance qu’il y avait entre nous deux, diminuait petit à petit.

L : T'as pas à t'en faire pour moi, je sais me protéger toute seule.
A : Oui je sais, mais je veux que tu sois heureuse c'est tout, et si pour cela je dois me disputer avec toi et bien je le ferais.
L : Je sais... Je veux la même chose pour toi tu sais.
A : Hum.
Sourit-elle.

Amélie regarda ma main et la prit dans la sienne. Elle me jura que nous deux ça aller durer même après des embrouilles de ce genre. Elle me fit un grand sourire et on continua à se rapprocher l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte. On était complètement dans notre bulle.
Et je suis même sûre que si ce moment n'avait pas était coupé par un abruti qui chercher les toilettes, il se serait passé une chose que même moi j'aurais eu du mal à vous expliquer.

Gars : Oups, pardon ! Désolée je cherchais les toilettes... Dit-il complètement péter.

Il referma la porte et alla décuver ailleurs. On s'était regardée, et on avait explosé de rire. Après ce petit moment étrange, bien que révélateur sans doute, on décida de se remettre dans l'ambiance de la soirée. On se mit sur la piste de danse et on sautait, se tortillait. Amé passait ces bras autour de mon cou, on n'entendait que la musique. Quand bien sur les moments de galère n'était pas terminé.

Un gars affreusement beurré s'incrusta entre moi et Amélie et commença à me draguer. Très franchement ça méthode était plus que médiocre surtout vue son odeur. Il puait l'alcool à dix milles. C'est à peine si il voyait à qui il parlait.

A : Hey oh tu vois pas qu'on dansait ?
Gars : Aller vient la chérie, je sais que t'as envie de moi là. Fais pas ta timide.
A : Euh on va calmer là et retourner gentiment dehors merci.
Dit-elle en essayant de reprendre sa place.
Gars : Dégage toi !

Il poussa Amélie pas violemment de manière à ce qu'elle s'écarte. Amélie revint et me prit le bras pour me tirer vers elle. Il me tenait et voulait pas me lâcher.

L : Mais lâche moi, t'es pas bien ou quoi ?
Gars : T'es à moi je t'ai dit !
A : Alors vous allez dégager et vite fait !


Il prit Amélie par les deux bras cette fois-ci et la poussa avec une tellement violence qu'on aurait presque dit qu'il l'avait jeté. Elle tomba par terre et se tapa la tête.

L : Mais il est malade ! T'es pas bien merde ! Amé...
Gars : Hop hop hop !


Le gars me reprit par le bras et me tira vers lui, je n'ai pas eu le temps d'aller voir Amélie. Il devenait fou, il commençait à me serrer de plus en plus fort. Je ne sentais presque plus mon bras.

L : Aaaahhh, mais lâche moi abruti... Faites quelque chose ! Dis-je en essayant de me débattre.

Personne réagissait avec la musique et les gens qui dansaient, sauf un.

B : Hey le tombeur ! C'est derrière que ça se passe !
Gars : Hein ?


Il se retourna et Ben lui mis une droit pile dans la mâchoire. Le mec assommé, tomba par terre. Il reprit ses esprits, se releva et fonça sur Ben. Il le plaqua sur la table de billard. Ils se rendaient des coups assez violents, Ben commençait à saigner de la lèvre, l'autre j'en parle même pas, il était amoché de partout. Ben le repoussa, lui donna un coup à l'estomac, ce qui le fit s'agenouiller. Il prit un queue de billard et lui éclata sur la tête. Elle s'était pétée en deux. Le gars perdit connaissance et Ben vint me relever ainsi qu'Amélie. Tout le monde avait arrêté de danser et la musique avait été coupée. Plusieurs personnes sont partis par peur, d'autres en avait marre et certains tombaient raide mort dans le jardin du voisin.

Ben nous fit sortir dehors près de la piscine.

L : Amé ça va ?!
B : Ça va vous avez rien ?
L : Non moi ça va, un peu au bras mais ça va, Amé par contre.. et toi, tu saignes...
Dis-je, paniquée.
B : Moi ça va t'inquiète pas, mais Amé...
L : Je m'en occupe t'inquiète pas.
B : Ok..
Dit-il en se redressant et regardant autour. Quoi ? qu'est-ce que ... Kely !!

Amélie et moi on se retourna et vit Kely avec un verre à la main avancer vers la piscine tel un zombie, quand soudain, elle tomba dedans. Ben couru et plongea la chercher.
Décidément, lui qui ne voulait pas venir à la base, nous avait sorti d'une merde pas possible. Heureusement qu'il était là très franchement, sinon je sais pas comment ça aurait fini.
Il l'a fit sortir de l'eau, elle était paniquée. L'eau froide l'avait réveillé. Elle était en état de choc. Amélie, malgré sa blessure, partit chercher des serviettes. J'essayai du mieux que je pouvais pour la réchauffer. Elle n'arrêtait pas de trembler. Amélie revint vite et on l'enfila dans les serviettes.

Cette soirée avait viré au cauchemar, Ben a tenu tête à l'autre con, qui d'ailleurs on ne sait pas ce qu'il est devenu, et en plus à sauver Kely d'une possible noyade, bref c'était un peu notre héros de la soirée.

A : Merci Ben...
L : Oui merci. Je sais pas ce qu'on aurait fait sans toi...
B : Faut pas me remercier. Occupez vous bien d'elle.


Il commençait à partir.

L : Attend, tu vas où ?
B : Je rentre chez moi. Cette soirée à assez durée, je pense que vous devriez faire pareil.
A : Il a raison. Léa ?
L : Oui ?
A : Tu peux m'aider à ramener Kely chez elle ? C'est pas loin, juste en bas de la rue.  
L : Ok mais ...


Je me suis retourné et Ben était presque dans l'obscurité de la rue. On amena Kely chez elle, la laissant à son père et on remonta chez Amélie.

A : Eh bin quelle soirée... ça va toi ?
L : Hum... ça va, je suis désolée pour tout à l'heure.
A : C'est pas ta faute, t'inquiète pas.
L : Fait voir.
A : C'est rien, j'aurais surement une belle bosse demain.


Je m’approchais pour voir, on était toujours autant gêné l’une envers l’autre, puis j’entendis le claxon de ma mère.

A : Ah je crois que ta mère est là...
L : Ouai, je vais y aller. T'es sure que tu veux pas que je t'aide ?
A : Non, non t'en fait pas je vais me débrouiller. Ça me fera pas de mal en espérant ne pas m'écrouler avant.
L : Dit pas ça...
Disj-je en l'enlaçant avant de partir.
A : Je rigole, ça ira.
L : Ok.


Elle me raccompagna jusqu'à la porte et je partis pour retrouver mon lit adoré. Ce fut la journée la plus intense de ma vie. Plus jamais ça doit se reproduire, en espérant qu'Amélie s'en sorte avec tout le bordel qu'on a du laisser derrière nous.

________________________________

Et voila Chapitre 12 posté. J'espère qu'il vous plaira.
Merci les filles encore une fois :love:. Ma lolo t'es gifs juste géniaux. Et comme le dit Presci, ça représente bien nos pensées ^^

Le suivant demain. Plus que deux avant la fin du la saison 1 ! Attention ! :rire: 

Ps : Je viens de remarquer que ce chap est vachement long x) Rolling Eyes 
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Prescilla.W le Lun 9 Déc - 21:50

Ouuuuh en effet long chapitre, intense en plus ! J'ai adoré ! Very Happy (et j'espère qu'il y en aura d'autre aussi long ! Wink )
Quelle soirée ! J'avoue que moi non plus j'aime pas trop ses soirées ou tous le monde est défoncé ! xD
Bref, dommage que Ben et Léa se soient pas embrassé ! Mais contente de voir qu'Amé et Léa se sont rapprocher...
Ben était pote avec son frère, eh beh, je m'y attendais pas !
Hâte de lire la suite !
J'adore Ben le sauveur de ces dames ! :love:
Prescilla.W
Prescilla.W
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 682
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Blue Moon. le Lun 9 Déc - 21:59

Un long et bon chapitre comme je les aime. :amour: :bigsmile:

Sympa le moment entre Léa et sa mère, c'est super qu'elles s'entendent bien. Smile 
Ben qui refuse de venir à la fête au début... Sad Mais qui arrive quand même, un peu pour Léa hein ?... Cool bounce #Sors


Un gars en passant derrière moi, m'avait bousculé et je suis allée me cogner contre Ben. J'étais un peu nerveuse, gênée, je commençais à devenir rouge. Il me fixait dans les yeux. Je le fixais également. Aucun de nous deux ne bougeaient.


Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Excited-Gif


Puis Amélie arrive. Elle avait un verre à la main, à moitié vide. Ben releva les yeux sur elle et je me suis retournée.

L : Amélie ? Dis-je, surprise.

Je me suis écartée de Ben.


Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 131209103409326266


A : Oh mais continuez, je ne voulais pas vous déranger...
B : Ok.. Je vais fumer.


Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 131209103642453776 #TooLateHoney

...

Désolé, mais il fallait que j'exprime mon sentiment au sujet de cette partie, c'était plus fort que moi... #Sors


Amélie et moi on se retourna et vit Kely avec un verre à la main avancer vers la piscine tel un zombie, quand soudain, elle tomba dedans.


Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 131209105045200062 #ChampomyBaby!

Je ne sais pas quoi te dire à part ceci...

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Tumblr_lqqv4pM7331qk8vbb

Voilà tout est dit je pense. :zen: :rire: 

Ah non, bien sûr mention spécial à Ben... Cool :love: 

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Tumblr_mbiasvM2m91rtup1qo1_500 #ILoveYouMyDear

A part ça j'ai beaucoup aimé les moments Amélie/Léa également, contente qu'elles se retrouvent. Very Happy 
Et je suis toujours intriguée par ce que dit Amélie au sujet de Ben... qu'est-ce qu'il a pu bien faire pour qu'elle l'évite comme ça. :hum: 

Bref, vivement la suite Ju' ! bounce pig 

Ps : Comme toi Prunette ce genre de fête très peu pour moi ! xD Même si j'ai jamais été à l'une d'entre elles... #SeCache
Blue Moon.
Blue Moon.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 595
Age : 22
Localisation : In Derek Hale Arms...

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Prescilla.W le Lun 9 Déc - 23:36

Aaaaahhhh Lotus j'ai toujours hâte de lire tes commentaires !
Non mais tes gif sont juste MOR-TEL ! *.*
La mention spéciale pour Ben... :love: C'est trop SA quoi ! Razz

Pour ce qui est de ces soirée, pour ma part tu loupe pas grand chose ! Razz
Prescilla.W
Prescilla.W
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 682
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Kila le Mar 10 Déc - 9:40

Non mais c'est trop ça, ma Lolo tu as un don pour trouver les bons gifs ! Very Happy
Et oui tu loupes pas grand chose avec ces soirée là.

Je voulais aussi préciser que le chapitre 13 je le ferais demain si j'ai le courage de le faire là je souffre un petit peu et je suis pas trop d'humeur à écrire. Potentiellement ce soir si je peux sinon demain.
Kila
Kila
En possession du collier d'Emily Bennett.
En possession du collier d'Emily Bennett.

Messages : 795
Age : 26
Localisation : Beacon Hills

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE] - Page 2 Empty Re: Nouvelle Vie ~ New life by Kila [PAUSE]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum