The Vampire Diaries
Bonjour! Bienvenue sur France Vampire Diaries! Very Happy

Si tu es inscris, connecte toi, sinon, il est grand temps de t'inscrire pour participer à la vie du forum!

[AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Ven 2 Mai - 10:32

Chapitre 12 : Training intensif



Le réveil fut difficile pour nos amis qui furent réveillé par le bruit d'une cloche qui résonnait dans leur tête. Seul Lucie ne l'entendait privilège de banshee, les sorcière ne pouvait pas affublé de  sort. Damon ronchonnait, Caroline s'énerver, Elena regardait l'heure choqué par le 5h00 qui s'affichait sur son téléphone, elle tentait de se rendormir mes les cloches ne faisait que de tinter et impossible pour elle de les faire se stopper. Quant à Lucie, elle dormait paisiblement pendant que les autres se préparait. Caroline désespéré par les vêtements qui trônait sur son lit, choisit par son « entraîneur » la tenue était composé d'un simple t-shirt colle roulé rose bonbon et d'un jogging marron accessoirisée par un chouchou et des basket  qui n'avait rien d'esthétique. Katrine, qui pouvait elle même choisir sa tenue, avait opté pour une tenue de travail tout à fait séduisante, basket à semelle compensé, t-shirt blanc décolleté et un leggings beige du plus belle effet, elle avait préparé la même tenue pour la jeune banshee, qu'elle réveilla en allumant la radio. << Debout, debout >> disait-elle ! Lorsque Katrine croisa la vampire blonde, elle ricana ce qui la mis hors d'elle. Et le pire c'est qu'elle avait raison sa tenue était horrible et comparé à celle de Katrine, ridicule. Caroline ressemblait à une vieille dame fatiguée, elle n'avait même pas le droit de se maquiller. Les heures passaient et la matinée venait de se terminait, elle laissait place au discussion du midi, Damon pris à partie Lucie et de même la jeune blonde qui semblait inséparable pour inviter sa protéger dans un grand restaurant et de même Caroline qui se jeta sur l'occasion. La jeune vampire partie se préparer elle enfila une courte robe bustier orangé à palette et se fit un plaisir de se maquiller comme pour une première à la télévision. Lucie moins enthousiaste se fait traîné par Caroline pour enfiler une robe à bretelle blanche, très serré en haut et évasé vers le bat qui mettait ses formes en valeur, elle opta cependant pour un maquillage discret mais sophistiqué. Les deux femmes attendait le jeune homme qui fit son apparition métamorphosé, une chemise bleu marine déboutonné en haut, un jean néanmoins classe et des chaussures de marque divine. Lucie ne put en croire ses yeux et lui demanda interpellé :

-Lucie : C'est quoi le problème Damon ?

-Damon : Il lui fit son fameux sourire. Rien pourquoi ?


Ils se mirent en route et  une fois arrivé Lucie eu la surprise de voir le plus jeune des Salvatore l'attendre une table, très élégant avec sa chemise blanche et son pantalon noir, elle hésita tout de même à le rejoindre et taquina Damon pendant un certain temps et finit par s’asseoir :

-Lucie : Je n'aime pas trop les ambuscades, tu sais ?

-Stefan : Ce n'était mon idée mais je ne vais pas m'en plaindre. Tu es très belle.

-Lucie : C'est gentil, t'es pas mal non plus.

-Stefan : Je tenais à te parler tu sembles plus en retrait, je m'inquiète pour toi.

-Lucie : Ça fait beaucoup de choses, c'est tout. C'est un peu dure à gérer.

-Stefan : Tu commences ton entraînement cet après midi ?

-Lucie : Oui, toi ?

-Stefan : On a commencé ce matin avec Damon c'est assez, dure, surtout pour mon frère qui n'aime pas recevoir des ordres.

-Lucie : J'ai hâte d'y être ! Klaus et Katrine, dit-elle sur un ton ironique.


Ils en virent ensuite des sujets un peu futiles, du côté de Damon et Caroline l'ambiance était tendu et Damon ne savait pas vraiment pourquoi jusqu'à ce que Caroline lui jette son verre à la figure :



-Damon : Non mais bon qu'est qui se passe !

-Caroline : Qu'est ce qui se passe ! Non mais tu dois te foutre de moi ! Damon, j'ai fait beaucoup d'efforts avec toi ! J'ai passé du temps avec toi, j'ai laissé passer tes différents meurtres « et cie » ! Je ne t'en ai pas voulu pour insinuer qu'il fallait me tuer !  Après ok je sais que tu es peut-être sympa quand tu le veut  mais lui faire ce coup là ?!? Tu crois que c'est bon pour elle, tu n'es qu'un hypocrite, horrible et tellement, dégouttant et et et....

-Damon : Je suppose que tu as appris pour Elena ?

-Caroline : Oui ! J'ai appris et... Exaspérée elle fut couper par Damon.

-Damon : Tu oses me dire et toi, tu te crois blanche comme neige ?

FLASH BACK

Le bus s'étant arrêter pour cause de panne, Caroline ne se doutait pas qu'en s’arrêtant dans un hôtel elle allait vivre autant de choses en une nuit. Discussion à cœur ouvert avec Damon sur son vampirisme, elle s'était même excuser d'avoir eu l'idée d'en finir avec elle. C'était la première fois qu'elle avait une tel connexion avec quelqu'un sans insinuation outrageante ni pique, juste eux deux qui parle. Elle avait l'impression de le connaître depuis toujours. Il l'invita même à danser au son de la radio pourtant quelques minutes plus tard sa soirée allait tourner au cauchemar. Bonnie et elle allait en venir aux mains, une dispute bénine comme souvent elle avait aller prendre de tel proportion. La jeune sorcière lança un sort sur la blonde, une forte douleur affubla sa tête elle se jeta d'instinct pour elle avant que Damon ne les sépare, elle demanda à rester seul et se dirigea vers le bar, pourtant elle n'était pas seul, Tyler était là après quelques verres une certaine tension les envahit et lui rejoignirent la chambre du jeune loup garou, Damon les aperçu dépitait par le comportement de la jeune femme

FIN DE FLASH BACK

-Caroline : Tu insinues quoi ?

-Damon : Tu as rejoins à l’hôtel non ? Pour la chambre du petit chien ? C'est pas vrai ! Alors qu'il s'était remis avec Bonnie et tu le savais !  Alors après j'ai couché avec Elena et oui elle avait un mec et alors quelle est le problème ?

-Caroline : Son visage se décomposa, tout d'eux comprirent que leur relation n'allait nul part, amis ne leur convenait ils le savaient bien, Damon n'était pas farouche et sa morale  étant ce qu'elle la coucherie de Caroline n'aurait pas dû l'atteindre quant à la jeune blonde elle n'était pas assez proche d'Elena ou d'Andy pour y voir un quelque conque désaccord. Le problème venaient d'eux et de la tournure que prenait cette dite relation.[/i] Très bien alors je vais, m'en aller de toute manière on a entraînement, non ?

Les quatre sortirent du restaurant Stefan et Lucie plus proche de jamais et Damon et Caroline plus en froid que possible, tenue de sport passé chacun retournait à leur entraînement. Caroline plus démoralisé que jamais alla rejoindre sa « coach » qui ne l'inspirait pas pour le moins du monde. Courses à pied, lever de poids, sports de combat, à la fin de la journée épuisait et triste elle se coucha le plus rapidement possible.
Quant Lucie était rentrer et habiller elle avait fasse à Klaus pour un exercice de télékinésie elle réalisa avec surprise la force qu'elle pouvait avoir. Katrine lui apprenait à canaliser sa colère et frustration en force, ce fut moins concluant :



-Katrine : Libère la rage qui est en toi ! Va s'y ! Tu dois être capable de surpasser la force physique de

-Klaus, avec de l'entraînement tu pourras le faire ! Tu dois être capable de te battre !

-Klaus : Je ne crois qu'on s'y prennent de la bonne manière, demain tu viens avec nous, on part !

-Katrine : Où ?

-Klaus : Marrais du lac de Laure, tu vois ?

-Katrine : Elle sourit malignement, mieux que ça !

-Lucie : Je peux savoir de quoi il s'agit ????

-Klaus : Tu le sauras bien assez tôt.


Du côté des frères Salvatore, ce n'était brillant, non pas qu'il n'avait pas le niveau mais Damon ne pouvait pas supporter l'attitude de leur entraîneur :

-Inconnu : Le vampire, carré d'épaule, musclé était bien plus vindicatif et sûr de lui que la moyenne. Allez quoi c'est tout ce que vous avez ! Vous compté battre les nettoyeurs comme ça, c'est pathétique !

-Damon : Tu commences à me soûler monsieur je ne veux pas dire mon nom, je n'en peux plus de tes conneries... Exaspéré par a discussion qu'il avait pas eu avec Caroline et l’attitude de cet homme il en est venu aux mains !

-Inconnu : C'est ça que je voulais, c'est bien !


Les sorcières et les disons les humaines venait de faire leur entraînement l'ambiance était cosy pour eux même bonne enfant.  Pas de pression des atelier le bonheur !
Une fois la sortie bien entamait tous discuté dans une bonne ambiance malgré des groupes bien distincts. Pourtant une froid fut jeter lors ce que le regard de Caroline et Damon se croisèrent.


Non loin de là près du marais un vampire du nom de Laure venait de recevoir un texto de Klaus qu'il lui demandait de mettre ses créations en position qu'une invités venait les rejoindre demain....


-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà pour ce chapitre simple et court, je ne voulais mettre trop d'action et il y en aura bien assez dans les marrais ! Je ne devrais par tarder à poster de prochain, enjoy ^^
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par tvd/tw/pll le Dim 4 Mai - 22:21

Sympa ce petit chapitre, j'aime bien il y a du Daroline même si ça dégénère un peu moi je sens une tension "sexuelle" entre eux (je sais même pas si tu as prévu de les faire évoluer ^^ )
- Un nouveau personnage, j'ai hâte d'en savoir un peu plus sur elle Smile
- Et puis, Damon qui veut pas se laisser faire par l’entraîneur Laughing

Voilà j'ai beaucoup tes chapitre ces temps-ci avec tout le monde réuni qui se préparent à la "guerre" Smile

avatar
tvd/tw/pll
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 520
Age : 19
Localisation : Avec Paul.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Dim 18 Mai - 9:13

Chapitre 13 : Laure

Trois coups venait de sonné à l'horloge du salon de la famille Originel. On ne put pas dire que le réveil brutal que Katrine a administré à Lucie lui a plut. La jeune femme fatiguée, courbaturée par l'entraînement et le manque de sommeil ne parvenait pas à ce lever, près d'elle dormait la jeune blonde qui protestait, chaque paroles émises par les deux brunes l'éloignait un peu plus des bras de Morphée.  Après quelques minutes Caroline réveillé comme jamais finit par se lever en ronchonnant tandis que la principal intéressé continuait de se cacher sous sa couette. L'arrivée qu'elle sentit intuitivement de Stefan, intéressant ces nouveaux pouvoirs, lui donna assez d'énergie pour se lever. La jeune vampire, fière de son coup laissa Stefan en plan et partit se recoucher. Compris qu'elle venait d'être dupé la bancheuse rechignait à emmètre de la bonne volonté à quoi que ce soit.  
Une fois prête elle descendit bruyamment dans le but d'exprimer son mécontentement. Klaus déjà dans la voiture attendait ses compagnes de voyage impatiemment.
Après quelques minutes elles finirent pas se décider à sortir, ils partirent donc dans une direction inconnu pour Lucie ce qui la laisser perplexe ainsi que tous les membres de la petite troupe, réveillé par la brune, et resté à la maison.
Minuit sonnait et toujours aucune nouvelle des trois compères, Damon s'impatienter tandis que Stefan s’inquiéter silencieusement :



-Caroline : On aurait pu croire que le deuxième jour aurait plus facile. Ben non, bien pire en fait ! Je ne peux pas y croire je suis exténuer ! En plus ce réveille à trois heures du matin, rhoo ! Ah au fait vous avez eu des nouvelles ?

-Damon : Bien sûr et c'est pour ça qu'on tourne en rond Blondie. A des moments tu me désespère plus que d'habitude pourtant c'est dure de faire pire ! Mais tu me surprends toujours. Certes depuis la vieille leur relation n'était pas au beau fixe, mais c'est plus l'anxiété qui guider les mots dures du vampire.

-Caroline : Merci c'est très gentil tout ça !  Tu veux quoi Damon ? Non mais sérieusement je crois que des fois tu pourrais te taire. Non ?


Cela faisait plus de trois heures que notre vampire originel conduisait vers ces fameux marais. Katherine de mauvaises humeurs  critiquait la tenu de chaque conducteur qu'elle voyait passer. Lucie dépitée passait le temps en écoutant de la musique :



-Katrine : Moche, horrible, vieillot, ah pathétique, oh original, originalement moche ! Pff, sans commentaire...

-Lucie : Bon c'est pas que ça me dérange d'entendre Katherine faire sa garce, ni ton silence pesant, mais dis-moi on arrive quand ?

-Klaus : Bientôt....

-Lucie : Qu'est qui t'arrive ? Dis moi, parce que je trouve ça pathétique !

-Klaus : Rien

FLASH BACK

Une dure dispute avait éclaté entre Klaus et Marcel, les deux n'étaient pas prêt à partager le quartier français et ce le disait bien, mais la dispute avait pris tour différent :

-Marcel : Tu veux que je te dise quoi, oui j'ai couché avec elle ! Ok, mais c'est toi en premier lieu qui me la envoyer !

-Klaus : Seulement pour te surveiller, crois moi !


La confrontation avait duré plus d'une heure et les termes employés était peu courtois.  Klaus n'était prêt à avouer que cette amourette lui faisait mal. Bien plus mal que de voir Elijah en pincer pour la jeune louve  qui porte son propre enfant.

FIN DE FLASH BACK


-Lucie : Rien dit-elle d'un ton sarcastique, et bien si tu veux de ce « rien » à un moment fait moi le savoir, ok ?

-Katherine : Oh émouvant, bon tu tournes à droite, on passe cette foutue et on arrive, allez !

-Klaus : A vos ordres...

-Lucie : Même pas une pique à Katherine ??? Choquée elle ne dit plus rien le reste du trajet.


Elena arriva dans la salle à manger, elle se dirigea vers Camille tout vêtu comme il était la coutume pour un enterrement. Elena comprenait toute à fait ce que Camille ressentait perdre un membre de sa famille c'est toujours un très dure épreuve. Elle avait perdu ses parents et avaient traversé de nombreuses crises.  Elle se sentait proche de Camille comme si leur deux situations les avaient rapprochés :

-Elena : Tu vas bien ? Toutes mes condoléances pour ton oncle, je sais que tu tenais beaucoup à lui. Tu sais, cette peine, tu arriveras à la surmonter, je sais que tu as déjà beaucoup d'épreuves, et que d'entendre ce que je te dis ne te serviras pas forcément mais je tenais à te le dire.

-Camille : C'est gentil, mais tu sais ce que j'aurais voulu ? Que Klaus soit rester à chercher un moyen de retirer cette malédiction plutôt que de partir on ne sait où avec ces « bombes » brunes !
Mais apparemment il a avancé son départ après avoir appris que j'avais couché avec Marcel, en quoi non mais en quoi ça le regarde.

-Elena : Pour Klaus je ne peux pas te dire. Mais voilà ce que je sais, il n'aurait rien pu faire la malédiction était forte. Bon je te laisse.


Elena passa devant Damon qui fixait Caroline. Elle les trouvait bizarre depuis quelques temps, comme ci quelque chose s'était passé. Elle mourrait d'envie de demander à la jeune blonde mais cela semblait déplacé en de telle circonstances. La jeune vampire décrocha son téléphone et hurla :

-Caroline : C'est Lucie ! Tous se ressemblèrent excepté Camille, s'en était trop pour elle, elle essayait son oncle et dès que Lucie appelle tout le monde  se précipitent. Elle sortie en claquant la porte, Marcel alla immédiatement voir ce qui se passe.

-Lucie : Salut, je dois y aller, certaines personnes s'impatiente mais je voulais vous dire qu'on est bien arriver et toute mes condoléances à Camille, Klaus et Katherine pensent de même. Voilà merci, à plus tard. La conversation laissa bien perplexe Damon qui dépiter alla se coucher tout en gardant un œil sur Caroline.


Lucie était un peu effrayé par l'atmosphère que dégageait ces lieux, certes c'était des marais mais quand même. Klaus s'adressait à un homme qui appela une femme d'âge mure, elle présumait que c'était Laure et comme toujours son intuition se révéla exacte :



-Klaus : Lucie Laure. Laure Lucie. Donc comme je te le disais j'ai besoin que tu l'entraînes.

-Laure : Hum une banshee tu dis, intéressant, je n'en ai pas souvent vu dans ma vie, pourtant dieu sait qu'elle était longue. Bonjour, chère banshee, quelle intuition dégages-tu de moi ?

-Lucie : Pour être honnête vous me faite flipper.

-Laure : Bonne intuition, je sais avec exactitude qui va l'entraîner ! Venez, et Katrine ne boude pas, on va manger.

-Katherine : Pff... Moi qui pensait m'amuser...


Le repas se déroula en silence, la table immense regroupait une quantité incommensurable de nourriture, tel un grand banquet, les serveurs en costume servait les plats dans des cloches. A la fin du désert Lucie se risqua à une question :

-Lucie : Toute à l'heure... Vous avez dit savoir qui allait m'entraîner. Je peux en savoir plus ?

-Laure : Tu es bien curieuse, j'ai de là de nombreuses personnes qui me doivent des services dont les Blake. La petite sœur a failli avoir des ennuis avec la justice donc le grand frère m'aide.

-Lucie : Ça m'aide beaucoup, merci de votre grande précision, ironisa-t-elle.

-Klaus : Lucie, l'avertit l'hybride originelle de sa célèbres moue gêné.

-Laure : Grand, brun, peau basané, yeux foncé, cheveux court, rebelle, bien bâti, un vingtaine d'années, humain, mais fort, qui a ce qu'il faut là où il faut si tu vois ce que je veux dire, elle lui semblait bien connaître, en détaille pensa Lucie, un peu trop, mais elle ne pu s'empêcher d'imaginer l'homme parfait. Le visage de la vampire se durcit, assez précis pour toi, ajouta-t-elle sèchement ?

-Lucie : Lucie n'aimait pas les provocation et se pressa de répondre, je parlais plus du caractère on est pas tous si superficielle.

-Katherine : Ahah et moi qui est dit que j'allais m'ennuyer, je me suis bien tromper !


A ces mots, des soldats brisèrent la fenêtre il portait le symbole caractéristiques des  nettoyeurs un tatouages, figures égyptienne signifiant le vide. Il était clair que le test était maintenant finit, les hommes envoyait par les nettoyeurs, tous mort, leur à donner la conviction qu'il fallait intervenir eux-même. Klaus se leva et Katherine pris immédiatement Lucie par le bras, de la une surprenante bataille s’engagea, Klaus essayait tant bien que mal de rester debout malgré les assauts des hommes, Laure sortie un arbre de derrière une plante, une dague pour être plus précise et aussi rapide qu'agile la planta dans le torse d'un des nettoyeurs, les deux autres effrayé prirent la fuite d'une façon particulière, ils s'évaporèrent dans un flou bleuté. Katherine lassa, Lucie et Laure dit :

-Laure : Ceci ma chère est une dague de banshee. Elle t'appartiendra une fois ton entraînement finit. Et ta fierté détruite ! Elle partit tranquillement avec la dague mais revenu sans. Elle glissa à ses serveurs de nettoyer et invita tous le monde à sa coucher, Klaus eu le droit à une chambre seule,  pourtant Lucie dû la partager avec Katherine pour qu'elle puisse la protéger.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà désolée du retard, encore une fois, je me laisse débordé en ce moment, en tout cas j'espère que vous aprrécierez le chapitre !


Dernière édition par Aure le Dim 1 Juin - 9:11, édité 1 fois
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par tvd/tw/pll le Dim 18 Mai - 19:58

Très bon chapitre Aurette Smile

Katherine :love: ça fait du bien de la voir présente =)
J'aime toujours la relation Kath/Lucie
Klaus :love: Il s'est disputé avec Marcel Crying or Very sad
Les nettoyeurs qui rentrent en action bounce

J'ai hâte d'en voir plus sur les Banshee, en plus là avec l'apparition de la dague Banshee Very Happy
avatar
tvd/tw/pll
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 520
Age : 19
Localisation : Avec Paul.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Bianca le Sam 24 Mai - 8:51

Voilà j'ai enfin rattrapé mes deux chapitres de retard!

J'aime beaucoup la tournure des événements et l'arrivée de cette Laure qui m'impressionne, à l'instar de cette arme.
Katherine est toujours aussi drôle, ainsi que Care et j'aime cette tension Daroline, tu t'en doutes Wink

Les scènes d'entraînement étaient sympathiques, mais je t'avoue que je suis contente que l'on passe aux choses sérieuses et enfin d'avoir une arrivée des Nettoyeurs! J'espère qu'on les verra plus par la suite.

Sinon j'ai juste un petit conseil afin de faciliter la lecture car je t'avoue que parfois je m'y perds: essaye d'espacer certaines parties car je m'emmêle les pinceaux!

avatar
Bianca
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 502
Age : 27
Localisation : Fangtasia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Mer 28 Mai - 19:49

Alors d'abord je suis ravie de savoir que mon intrigue sur les nettoyeurs et les banshee vous plaise, c'était important pour moi de créer une "mythologie" si on peut dire, au fil des chapitres vous en apprendrais plus sur eux et sur cette dague et autre d'ailleurs.
Il va y avoir pas mal d'action donc peu d'explication pour le moment mais elle se feront progressivement Smile

Ravie que tu aimes Katherine Mathilde ;)Elle ne sera pas prête de partir Smile

Oui bien sûr Bianca je comprends la partie "disposition" a été un peu mis à l'écart puisque je n'avais pas trop le temps de poster mais là je l'ai.

Pour rattraper mon retard je vous poste deux chapitres, j'espère qu'il vous plairons Smile

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 14 : Sincères condoléances



Lucie se leva avec une certaine appréhension. Ce belle homme à la peau basané n'allait certainement pas lui rendre la vie facile. Et la nouvelle attaque, pire cette fois, des nettoyeurs la rendait anxieuse.
<<Cet homme était-il au moins au courant du monde de « vampire, loups-garous » ? et j'en passe des meilleures ? de ce monde ? Après il est humain comment savoir ? Et si oui, elle a dit qu'il était fort, fort comment ? Et cette façon dont Laure parlait de lui, ils sont proche comment ? Ce qui est sûr c'est que je n'ai pas envie de rencontrer un « ami » de Laure ! >>
Malgré ces questionnements elle finit par se lever et se prépara. Katrine engagea la conversation dans la salle de bain :

-Katrine : Je suis de meilleure humeur aujourd'hui, je vais revoir un de mes amis. Et toi hâte de rencontrer ce bel étalon, elle ricana ?

-Lucie : Très drôle, vraiment. Un ami ?

-Katrine : Oui le fils de Laure, bien plus jeune, plus excitant ! Attention ma petite il ne sera pas à prendre à la légère si Laure te l'envoie.

-Lucie : C'est bien ce qui me fait peur.


Elles descendirent les escaliers en silence, Klaus les rejoints toujours aussi maussade. Lucie décida de s'éloigner avec lui. Et lui lança un ultimatum, soit il parle soit elle s'en va ! Malgré que cette « menace » ne faisait pas vraiment à Klaus, il finit par se confier et parlèrent pendant quelques temps et Lucie voyant Laure les fixer finit par dire :

-Lucie : Et puis tu es l'hybride originelle remets toit ! Tu es au dessus de ça ! Ces paroles avaient fait du bien au plus si jeune vampire, qui sentit pour une fois quelqu'un de son côté, il allait la remercier lorsque Laure intervint.

-Laure : Je viens aider ton insupportable amie mais faut qu'elle se bouge un peu. Je lui est demander un service, elle a intérêt à tenir son engagement et toi aussi mon chou !


<<Mon chou ??? >> pensa Lucie. Mais qui dis ça mis a part peut-être un sociopathe. Elle passa plus d'une heure à lui expliquer ensuite que cet entraînement était différent pas seulement physique mais aussi mentale.  Elle passa plusieurs heures à se demander qu'elle genre d'entraînement mentale ça pourrait être...  Et quel genre d'homme ce serait, aussi dérangent que ce que pouvait être Laure, ou dure, ou sympa, ou... Tellement de questions fusaient dans sa tête. La plus grande était, quel est le but final en quoi cet entraînement l'aiderai pourquoi doit-elle tuer les nettoyeurs pourquoi devrait-elle le faire ?  Après tout elle s'en fichait, elle allait faire cet entraînement, faire ce qu'on attendait d'elle et puis c'est tout :

-Lucie : Bon quand il faut y aller, faut y  aller ! Au revoir Laure, et pense à ce que j'ai dis Klaus ! Elle descendit mimant d'être enthousiaste juste pour  énerver la vampire. Elle passa la porte d'entrée, marcha un peu et une fois arrivée dans le dis entrepôt, elle avança jusqu'à la porte l'ouvrit et finit par dire, bonjour il y a quelqu'un ? Euh je suis pour « l'entraînement » ! Il y a quelqu'un ou... je parle toute seule ! Je parle toute seule bien sûr ! Super !

----



Elle sentit un pression derrière son dos, elle se retourna immédiatement, elle aperçu la silhouette d'un homme, elle n'eut pas le temps d'en voir plus, il s'empressa de l'éjecter contre le mur. Elle se releva difficilement il la pris par la taille, instinctivement il lui donna un coup au visage, pour relâcher la prise qu'il avait sur elle, elle le frappa à plusieurs avec son coude puis grâce à ses talons elle lui écrasa le pied. Elle cherchait à trouver de quoi se défendre, elle finit par prendre un bout de bois qu'elle trouva près de l'entrée, il l'éjecta au sol, avec le bois elle frappa au visage à trois reprise, il tomba au sol mais se releva sans aucun mal.  Il la plaqua contre le mur elle eu le temps de bien voir son visage, il correspondait parfaitement à la description de Laure, c'était donc son instructeur. Une certaine tension régnait entre les deux, mais elle avait trop mal pour y prêter attention. Ils restèrent là sans bouger pendant quelque seconde il finit par dire :

-M. Blake : On reprends demain, c'était un test, tu peux rentrer.

-Lucie : Non mais c'est quoi ton problème ? Tu te fous de moi ?!? Tu m'attaques comme ça !  Je peux savoir quel est le but ?

-M. Blake : Reviens demain.


Il la lâcha, elle partit sans un  mot et rejoignit la cuisine. Une fois que Klaus l’aperçut il s'approcha d'elle :

-Klaus : Oh tu es rentrée. Il prit une serviette qu'il mouilla et lui porta au visage délicatement. Tu t'en es plutôt bien sortie.

-Lucie : Aie, gémie-t-elle ! Plutôt bien sortie ? Mais tu m'as vue ?

-Klaus : Crois moi c'est beaucoup mieux que la plupart des gens.

-Lucie : Il m'a attaqué par surprise !

-Klaus : Ça fait partie de l'entraînement.

-Lucie : Tu trouves ça normal ?  Elle était indigné, le repoussa lui et sa serviette et quitta la pièce en lançant un regard noir à Katherine.

-Katrine : Et bah, bonjour la bonne humeur !

----



<< Reviens demain, reviens demain ! Non mais il est pas gêner, il me casse en deux et me demande comme ça de revenir demain, comme-ci ne rien été ! >>
Les mots, et surtout insultes en tout genre fusaient dans l'esprit de Lucie. Il l'énervait déjà, il ne répondait à aucune question et ça ça l'énervait au plus haut point. Sans mentionner l'attaque par derrière et sans parler non plus qu'elle s'énerver car elle dut bien l'avouer, il était canon ! Mais ce ,'était pas le propos, elle appeler Damon pour avoir des nouvelles de « la maison » puisque après le manoir Mikelson était la chose qui se rapprocher le plus d'un foyer, pour elle. Après être tomber deux fois sur le répondeur, il finit par répondre, au début irrité il paraissait renfermer, elle ne put lui faire dire ce qui n'allait pas mais ils parlèrent beaucoup. Jusqu'à ce que Lucie décide que ce soit mieux pour elle, d'aller se coucher, la journée de demain s'annoncer rude.
Bilan de la conversation l'enterrement c'était relativement bien passé, l'entraînement avait l'air de laisser tout le monde assez content, c'était plutôt un bon bilan, ce qui inquiéta Damon c'était l'état de Lucie qui ne présageait rien de bon pour les jours à venir.
Notre jeune banshee résignait alla se coucher, en espérant que la journée du lendemain se passerait mieux sans y croire vraiment. Alertée par un coup de téléphone en pleine nuit, elle se réveilla difficilement. Ce qu'un officier de police lui appris  la tétanisa complètement et remis en question tout ce en quoi elle pouvait croire, tout. Son premier réflexe fut de s'enfuir partir et ne jamais revenir... En pleure elle avancer dans le couloir avec sa valise, préparé rapidement. Klaus l’aperçut et se précipita vers elle, elle, était dévasté, il lui était impossible de parler, les seules sons qui sortait de sa bouche était des gémissements, Klaus voulut l’asseoir mais elle se débattait, Katrine arrive sans doute au moment le plus critique, Lucie était livide apeurée, elle pleurait toutes les larmes de son corps. << Je dois partir >> répétait-elle,  << Elle s'occupe du corps mais je dois, je dois, je, il faut que je m'en aille >> Les deux vampires commencèrent à comprendre de quoi il s'agissait qui dit corps, dit mort. Elle avait dit <<elle>>,  donc on pouvait en conclure que s'était seulement une personne qui s'occuper de ce mort, et que s'était une femme. Lucie finit par se calmer et répétait doucement << Il est mort, il est mort, Nick est mort >> Ils couchèrent la jeune femme dans son lit et demandèrent à une jeune Octavia qui se trouvait là, de rester avec elle. Katrine la connaissait c'était une gentille humaine, la sœur de celui qui entraînait Lucie mais ça elle n'avait pas besoin de le savoir. Katherine présenta juste Octavia comme une amie et la jeune qui avait perdue sa mère semblait comprendre, Lucie, elles semblaient bien s'entendre. Dans la cuisine, Klaus et Katherine débattait de la marche à suivre :

-Klaus : Donc Nick est le frère de Lucie ?

-Katherine : Oui et c'est sa sœur Tania qui s'occupera d'aller à la morgue pour identifier le corps.

-Klaus : Ce n'est pas dangereux ?

-Katherine : Si, mais moins que si c'était Lucie qui y allait. Il exige un membre de la famille, la mère n'a pas vue son fils depuis des années et son père est un vrai ivrogne, il tient à peine debout. Elle a eu plusieurs fois son frère au téléphone en ma présence il avait l'air gentil. Elle était attristée, maussade tout comme Klaus d'ailleurs, dans une moindre mesure.

-Klaus : Te voilà d'humeur sentimentale ? On doit agir, il vont s'en prendre à tout son entourage.

-Katherine : Comment être sûr que ce soit réellement les nettoyeurs qui ont fait ça ?

-Klaus : Une autre idée ??? Non alors voilà...  Tu as vu sa réaction ? Il faut absolument protéger sa sœur, si elle aussi meurt ou sa mère. Je ne sais pas si elle se relèvera.

-Katherine : Tu proposes quoi ?

-Klaus : Demain, je vais accompagné cette Tania à la morgue je l'hypnotiserai, lui dirai que j'étais un ami de son frère. J'envoie Rebekah cherchait la mère et on les amène toute les deux au chalet, près du lac, de là, Rebekah les surveillent, pendant quelques temps, le temps qu'on règle cet affaire.

-Katherine : Ça peut durer des années !

-Klaus : Lucie voudra sûrement se venger, dès que son entraînement sera finit je l’emmènerai à la chasse aux vampires, et une fois prête c'est elle qui ira vers les nettoyeurs, pour leur passer un message, elle s’attaquera à eux, on feindra sa mort... Il ne pourront pas la retrouver ou tracer, Laure me la jurer, ce sera fiable.

-Katherine : Ça ressemble à un plan.

-Klaus : S'en est un.


Ils partirent tout d'eux organiser ce qu'ils avaient prévu, Klaus prévoyait son départ et celui de sa sœur quant à Katherine, elle s'occuper déjà du plan tactique de cette fausse mort.

----



Lucie allongée pleurait silencieusement, Octavia très attentionnée trouvait les mots pour l'aider :

-Octavia : Tu verras tout finira par s'arranger, tu verras, j'ai crus mourir aussi quand ma mère fut, enfin tu sais, enfin mais mon frère m'a beaucoup aider et maintenant je vais mieux, le temps guéri toutes les blessures, c'est ce qu'on dit non ?

-Lucie : Hum, oui, oui... Sa voix baissait en volume, elle semblait éteinte, sans âme.

-Octavia : Tu sais quoi ? Demain pas d'entraînement, c'est sûr, mais tu ne vas pas rester dans ton lit à pleurer, on va faire la tournée des bars, rien de mieux que de boire quand on est triste ! Je vais dire à mon frère, que demain tu n'es pas avec lui ! Elle se forçait à être joyeuse, mais elle avait beaucoup d'empathie et avait envie de s'effondrer, elle appréciait Lucie, elle lui rappeler ce qu'elle vécue, elle voyait c'était une dure, qu'elle avait de la force.

-Lucie : Attends... Ton frère, c'est, c'est celui qui... m'entraîne ? Elle avait dû mal à parler, les larmes remontait, elle se sentait mal, cette nouvelle était un petit en plus pour elle.

-Octavia : Oui, il l'est. Je sais qu'il peut être dure mais, tu verras avec le temps, c'est un type bien. Elle changea subitement de conversation. Tu sais, tu devrais appeler, ils méritent d'être au courant, je sais que ça peut être dure, mais les amis c'est important il ne faudrait que tu les perdes....

-Lucie : Oui... Octavia sortit de la pièce, elle allait sûrement voir son frère pour lui expliquer la situation. Après quelques minutes d'hésitation, elle se décida à appeler ses amis. Mais qui ? Elle savait qu'elle complètement s’effondrer devant Damon, il la rendait vulnérable, sûrement parce qu'il connaissait toute sa vie. Caroline fondrait sans doute en larme, étant donné qu'en plus, elle connaissait un peu Nick, il ne restait plus que Stefan... Elle se décida à l'appeler.
Bonsoir c'est moi, je sais qu'il y est tard, je m'en excuse. Je, je voulais simplement te dire, t'informer, enfin vous informer tous, je, il est mort, mon frère est mort, Tania est partit à la morgue avec Rebekah, si j'ai bien entendu, je voulais vous informer, vous tenir au courant, tu, tu pourras le dire aux autres, bonne nuit.

-Stefan : Attends, Lucie ?

-Lucie : Je me sens pas de parler, excuse moi...

-Stefan : Je voulais juste te dire, que je suis désolée...

-Lucie : Merci.

----



Elle se rendormi, exténuée, le lendemain  matin elle avait de nombreux message, de Caroline, Tyler, Damon... Ceux de Damon l'avait fait pleuré, plusieurs fois, il la rendait vulnérable, il savait très bien comment elle réagissait, elle l'avait rappeler et avait encore une fois pleuré. Pour le reste elle leur avait renvoyé un message gentil, plein de remerciement écrit à moitié Octavia, dans un bar, assez miteux. A sa grande surprise, elle passa un journée convenable vu les circonstances, elle but toute la journée et restait avec Octavia, ça lui faisait du bien. Quant elle vit entrer Blake alias le frère d'Octavia, elle se redit. Mais il se contenta d'aller retrouver des amis enfin c'est ce que supposa Lucie après quelques minutes il s'approche salua sa sœur et présenta ses condoléances, ce qui l'étonna c'est qu'il semblait aussi trouver les mots pour l'apaiser.  Peu après elle reçu un appel de Katherine, elle se fit incendier à coup de << non mais tu es folle ? >> ou encore << on protège ta sœur et ta mère et toi, la cible tu sors >> et finit par conclure << je viens vous chercher, bouge surtout pas >>. Dix minutes plus tard elle était là et Lucie se retrouvait encore dans sa prison doré.  Elle attendait des heures qui lui paraissait des décennies, elle finit par recevoir deux coups de fil, un de Klaus qui lui dit que le corps avait bien été identifier et un deuxième de Rebekah qui la prévenait qu'elle était bien arrivé au chalet. Lucie sécha alors ses larmes et se déplaça d'un pas décider en direction d'Octavia, et lui dit simplement :

-Lucie : Demain je veux reprendre l'entraînement dit le à ton frère quel que soit son prénom. Et oui je suis sûr de vouloir le faire.

-Octavia : C'est Bellamy, lui dit-elle simplement. Elle repartit en direction de sa chambre.


Chapitre 15 : Lui



Lucie était dans la salle de sport, elle s'était levée de bonne heure pour pouvoir s'échauffer avant de commencer l'entraînement, elle reçue un coup de téléphone de Caroline, elle hésita à répondre mais finit par céder à la sonnerie retentissante :

-Caroline : Oh ma puce, tu vas tellement croire que je suis mal polie ! Je suis désolée, désolée, mais il faut que je te parle absolument ! Mais Stefan et l'autre Salvatore, le ton de sa voix était devenue plus grave puis repris à toute vitesse, ne font que de se disputer, il disent qu'on ne peut pas croire les originelle, sur ça ils sont d'accord, mais il se dispute sur le moyen de te faire sortir de là !

-Lucie : Crois moi Caroline, c'est tout ce dont j'ai besoin, une distraction, dis moi tout tu sais pourquoi ?

-Caroline : Ils parlent d'un événement mais ils restent très vague, le ton est vite monté entre eux deux, Stefan veut t'emmener loin mais Damon hésite à te garder un peu plus longtemps près d'eux !

-Lucie : Tu es sérieuse ? Ils ont inversé les rôles ou quoi ?

-Caroline : C'est bien ça qui m'inquiète, fais attention je t'en supplie, ok. Bon je dois te laisser ils arrivent... Bisous, bisous, bisous !!!

-Lucie : Oui bisous, mais elle avait déjà raccrochée.

----



Lucie laissait perplexe après ces révélations était aller s'échauffer dans le salon. C'est vrai que depuis toute ses histoire sur sa véritable nature, elle ne s'était pas vraiment posé de question sur la fratrie originelle, alors qu'il y avait de quoi se méfier, le visite à Mistic Falls avait laisser quelques traces. Mais elle ne pouvait pas céder aux doutes, qui doute dit réflexion, qui dit réflexion dit penser, penser à la mort récente de son frère et elle ne pouvait pas se le permettre. Elle avait décider, adieu les 7 faces de deuil, si on avait tuer son frère, c 'était bien pour la fragiliser , elle n'allait pas se laisser faire comme ça, elle allait faire cet entraînement, se donner, à fond, quitte à tomber dans le dénie ! La peine et la douleur était la dernière chose qui lui fallait en ce moment. Il lui faut être forte pour elle et pour pouvoir ceux qui la menace elle et ses proches. C'est pour ça qu'elle éviter les appels de sa sœur depuis la vieille au soir, entendre son cynisme n'allait pas l'aider le moins du monde. Une fois bien préparer, elle décida de partir vers l'entrepôt, elle arriva, cette fois, il l’accueillit avec gentillesse, gentillesse qu'elle prit pour de la pitié :

-Lucie : Je suis pas là pour me faire plaindre ! On commence ?

-Bellamy : Si tu veux.

-Lucie : Avant qu'on commence BELLAMY, elle accentua son nom pour qu'il comprenne, si j'ai besoin d'information qui me semble essentielle pour moi, tu me les donne en personne, on est d'accord ?

-Bellamy : On est d'accord....


Ils commencèrent à s'entraîner, il fut impressionner par ses qualités de combat, mais il la sentait ailleurs, même si de toute évidence, elle se débrouillait très bien :

-Bellamy : Tu n'es pas à fond, il se passe quoi ? Et ne me dit pas que c'est la tristesse, ce sentiment ne rend distraite comme ça !

-Lucie : Tu veux rire ? Elle était essouffler, t'as vu ce que je t'ai mis ! Et puis plus sérieusement, on est pas assez proche pour que je t'en parle.

-Bellamy : Ça veut dire qu'il y a bien quelque chose...

-Lucie : Toi et tes airs mystérieux de garçon ténébreux vous commencer à me soûler ! Tu veux savoir ? Et bien, tu vas savoir, les frères Salvatore, ont fait allusion à quelque chose, et ça m'a fait me poser des questions. Après tout est-ce je peux vraiment faire confiance aux Mikelson ?

-Bellamy : Il rigola sarcastiquement, et c'est eux qui parle de confiance...

-Lucie : Qu'est-ce que tu insinues ?

-Bellamy : Si j'étais toi, je n'aurais pas une confiance aveugle envers les Salvatore... Tu ne me crois pas, demande leur ce qui s'est passé avec une femme prénommé Callie il y a une vingtaine d'années. Et ce ne sont pas les Mikelson en cause ça je peux te le jurer...

-Lucie : Je... arrêter tous de me dire quoi croire... qui croire... ou je ne sais pas ! On reprend ?

-Bellamy : Il est 17h.. Reviens demain, on commencera le combat rapproché c'est une tout technique, faudra t'y préparer... Essaye déjà de te visualiser coincer dans les bras d'un ravisseur et de la manière dont tu pourrais te libérer de son étreinte... C'est très physique...

-Lucie : Tu as déjà fait de la danse latine, ça c'est physique, ton truc je peux le gérer facilement, elle appréciait le provoquer, elle s'amusait oublier ses soucis.

-Bellamy : Ah au fait ravie que mon air de garçon ténébreux te plaise ! Il lui sourit, elle lui rendis son sourire et partit sans un mot.

----



C'était étrange toute ces versions différentes et comment pouvait-elle en croire l'une plus que l'autre ? Elle ne les connaissaient tous que depuis relativement peu de temps. Elle était confuse, réfléchissait et la réflexion la menait à de douloureux souvenir, elle décida pas de réflexion mais de l'action, elle concocta un petit interrogatoire à chacun...
Elle passait donc à l'action avec minutie elle appela Stefan en disant qu'elle s'était trompé qu'elle voulait parler à Damon, qu'elle était pas bien, bien sûr ce n'était que pure mensonge. Elle lui tint cette simple phrase, tout en faisait extrêmement attention à l'intonation de sa voix, pour qu'elle paraisse fragile :
<< Et si tu me perdais Damon ? Si je mourais, ça te ferais comme la mort de Callie >>
Le manque de tout ce qui faisait d'elle, elle, dans la phrase était un moyen de plus de le déstabiliser, il eut l'air autant que Lucie puisse en juger au téléphone de se décomposer. Il bredouilla, s'excusa, elle finit par ajouter tout simplement :
<< Tu te sens coupable, hein ? >>
Elle n'eut aucune réponse, le vide. Elle avait appris au court des années de nombreuses chose sur Callie, qu'elle était sa tante en premier lieu, sa famille, qu'elle avait été transformer en hybride, que tout se passait bien jusqu'à ce que... Et là c'était le flou total. Autant elle avait put rassembler quelques informations sur sa tante autant elle n'avait rien pu extorquer à l'aîné des Salvatore sur ce sujet. Il finit par prétexter quelque chose pour raccrocher, elle rester dubitative, quelques secondes après elle reçue un autre coup de téléphone de Caroline, décidément cette journée était celle des conversations téléphonique :

-Caroline : Tu as dis quoi à Damon ?

-Lucie : Pourquoi, s'interrogea-t-elle ?

-Caroline : Ils se disputent encore cette fois à cause de ce que tu lui a dis ! Damon dit que ce n'est pas bon pour Stefan.... Ni pour lui, je comprends plus rien là !

-Lucie : Trop bouleversée, elle coupa court à la conversation, faut que j'y aille, j'essaye de démêler ça, je te le promets !

-Caroline : Mais démêler quoi ?

----



Il était trop tard elle avait déjà raccroché, elle décida maintenant de passer au suivant, plutôt à la suivante qui fut Rebekah. Ce coup-ci Lucie voulait savoir comment se portait sa mère puis dériva subtilement :
<< Je me posais des questions sur ma généalogie, quand ça me frappa, l'horrible histoire de Callie et sa fin avec les Salvatore...  Ils m'aident beaucoup je le sais, tout comme vous, je ne sais pas si j'en vaux la peine et pourquoi vous le faite... >>
Elle laissait le suspens traînait pour essayer d'obtenir les informations, la vampire originelle sûrement désolée pour Lucie lui dit :
<<Tu sais ils ne sont pas totalement en cause dans cette histoire... Bien sûr que tu en vaux la peine... Fait attention s'il-te plaît avec Klaus et Elijah, c'est.. compliqué... Et surtout méfie toi de Laure, on ne peut pas lui faire confiance, elle possède les gens tu comprends ? Tu ne peux jamais vraiment faire confiance à son entourage, tu ne sais jamais vraiment sur qu'elle a sur eux... >>
Voilà, elles venaient de raccrocher et se sentait encore plus perdue, Rebekah irait facilement dire qu'il faut se méfier de Klaus mais de Elijah... Puis ce qu'elle avait sur Laure et la manière dont elle possédait les gens l'intéressait au plus haut point. C'est pour cela qu'elle décida de se heurter à mon troisième, c'est elle même ce qu'elle pensait, elle réfléchissait longuement à qui parler, elle était sûr qu'elle arriverai à percer la carapace de Bellamy mais dans combien de temps ? Elle se dit qu'il était plus facile de parler à Octavia, qu'elle risquerait moins de se braquer que son frère.
Elle prétexta une petite balade pour s'éloigner un maximum de Laure, Katherine et son frère qui pourrait nous surprendre. Tiens, d'ailleurs personne ne l'avait mis en garde sur Katrine, étrange... Une fois arriver au bord du marrai à mi-chemin, elle se lança :

-Lucie : Je m'inquiète pour toi, tu sais.

-Octavia : Tu t'inquiète pour moi ? Alors que c'est toi qui vient de subir une perte ! Et bim, voilà comment lui faire rappeler sa peine, elle se ravisa d'exprimer toute émotion et même d'y penser. Elle rester concentré sur ce qu'elle allait dire, au mot près...

-Lucie : Je ne suis pas vraiment à l'aise avec Laure...

-Octavia : Qui l'est mais bon, mon frère se doit de l'aider, elle m'a sauvé de la prison  quand j'ai eu des problèmes à cause de ma mère, c'est compliqué, c'est aussi une autre histoire. Tu te demandes sans doute pourquoi l'a-t-elle aider en premier lieu ? C'est une collectionneuse en quelque sorte, elle aime avoir des gens d'honneur près d'elle, en plus si ce sont des beaux jeunes musclés... J'ai toujours était contre, le fait qu'elle m'aide. Mais mon frère ferait tout pour moi, il la toujours fait, depuis elle l'a entraîner et c'est la deuxième fois qu'on lui demande de faire ce qu'il fait avec toi. La première ça c'est mal passé, la fille a eu le béguin pour lui, ce qui a mis Laure folle de rage, même si ce n'était pas réciproque, elle a virer la femme de chez elle, et de son boulot aussi, elle devait être entraîner dans ce cadre, je crois, son patron était un ami de Laure et elle la fait virer... J'ai peur moi même de jusqu'où peut aller mon frère pour lui rendre service. Il paraît qu'il a dû embrasser Laure devant les yeux de la fille, c'est dégueulasse... C'est ça qui est pratique avec Octavia, tu lui dit une ou deux gentillesse, tu lui lui entrevoie une porte et elle te raconte toute l'histoire, plus que ce que Lucie aurait voulut d'ailleurs, la dernière partie avec la jeune femme, elle l'aurait bien ignorer. Elle se sentait un peu coupable de la manipuler, les autres elle s'en fichait, il lui cachait des choses, mais elle, elle ne lui cachait rien, elle était un livre ouvert... Mais voilà ce qui confirmai  ses doutes si la vampire « collectionneuse » comme disait Octavia lui demander de céder le doute dans l'esprit de la banshee il le ferait sûrement. Résultat, ils lui cachaient tous des choses, et elle ne pouvait entièrement croire personne, même pas Damon qu'elle connaissait depuis toujours...

-Lucie : Hum je sais pas vraiment quoi dire, je suis désolée...

-Octavia : C'est rien c'est encore moi qui raconte mes angoisse.

-Lucie : Mais tu as raison, tu peux, il y a pas de problème !


Elles parlèrent de sujet plus joyeux pendant quelques minutes avant de rentrer, laissant Lucie plus seule que jamais. Car certes personne ne l'avait averti sur les intentions de Katrine mais c'est elle qui a des doutes. Elle repensa également à Octavia, elle ne pouvait pas tout lui racontait, mais elle pensait réellement pouvoir tout lui faire confiance quand elle lui disait quelque chose, elle ne lui mentait et l'avertissait même.

----



Le début de l'entraînement le lendemain fut glacial, les combats rapproché avec bien sûr un côté très intimiste être plaqué comme ça corps à corps, se regardait yeux dans les yeux, guettant une réaction de l'autre. Ce n'était pas le fort de Lucie de cacher sa rancœur, encore avec son entourage au loin pas de problème, mais avec une personne si proche surtout en ce moment :

-Lucie : Bon non tu sais quoi je peux pas, je dois avoir un minimum confiance en toi, pour me laisser aller à l'entraînement. Elle réalisa trop tard le sous entendu qu'elle venait de faire et ça la rendue plus encore en colère. Comment je peux te faire confiance ? Alors que tu obéis au doigt et à l’œil à Laure !

-Bellamy : Ce que veut Laure et ce que tu veux vont d'en le même sens, non ? Alors où est le problème ?

-Lucie : Là où ça ne le sera plus, dans le même sens...

-Bellamy : Alors je serais de ton côté ! Pourquoi je serais du sien, je lui est bien assez rendu de service et puis je ne suis pas son chien comme tu as l'air de le penser !

-Lucie : Comment je suis censé te croire ?

-Bellamy : Je t'ai appris à suivre ton instinct, à ressentir pleinement ce que les autres ressentent, comme si toi tu le sentais, sert toi en, sur moi, je n'ai aucun moyen d'y échapper, alors crois moi, je ne te ment pas, je suis sincèrement de ton côté, et puis je serais fou de ne pas l'être tu es la femme la plus puissante que je connaisse !


Il lui sourit, elle lui rendit son sourire, elle le sentait sincère, pire, même, elle avait envie, non besoin de croire. Et c'est ce qu'elle décida de faire, néanmoins partiellement sur ces actes envers elle, peut-être sur ces dire sur les Salvatore elle émettait des réserves. L'entraînement repris, à sa grande surprise il la jeta au sol et se posa sur elle, elle reculait, reculait pour se libérer de son étreinte, à un moment, sans doute propice à la chose, elle se stoppa, le regarda un moment, il lui rendait son regard, un regard intense, plein de sous entendu inavoués, il finit par essayer un coup de poing qu'elle bloqua pendant qu'elle en essayait un, que lui bloqua. Il était normalement coincer, mais elle lâcha son poing, et rapidement s'empara d'une barre qu'elle avait préalablement rapprocher et le frappa de sorte qu'elle puisse le faire reculer et le mis à terre mais je jeta sur lui, ce qui en d'autre circonstance aurait put vraiment prêter  à confusions, et dit simplement :
<< Alors je te l'avais dit tellement facile >>
Elle se releva, alla chercher de l'eau, il la plaqua sur ce le mur en ajoutant :
<< Ne jamais baisser sa garde >>
Une fois prête à partir, il annonça que demain elle devrait utiliser la télékinésie pour ce libérer, obligatoirement. C'est ce que la jeune femme redoutait le plus, encore le combat restait concret et son intuition elle ne la commandait, mais bouger des objets par la penser ça lui paraissait sur réaliste même si elle avait vu faire Bonnie une dizaine de fois, ça lui semblait hors de sa portée.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Que pensez-vous des chapitres ? Bianca la présentation ?
Voilà pour ces deux chapitres quelques affiches bonus sur le thème de ce dernier :



avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par tvd/tw/pll le Mer 28 Mai - 20:56

Chapitre 14 :

:love:Bellamy & Octavia :love:


Trop contente que tu les ais intégré à ta fic ! bounce
Elle a de la chance Lucie d'avoir un tel entraineur Cool

J'adore les dialogues entre Klaus & Lucie, entre Katherine & Lucie et entre Klaus & Katherine Very Happy:love:

Pauvre frère de Lucie (oui j'ai oublié son nom) Sad

Je shippe le Lucie/Bellamy !

Très bon chapitre en tout cas ! Cool

Chapitre 15 :

Je suis encore plus fan de Octavia et Bellamy après ce chapitre Very Happy

J'adore les entrainement entre Bellamy et Lucie :love:

Je suis déjà fan de l'amitié Octavia/Lucie.
Ma petite Caroline qui rapporte toutes les conversations des Salvatore à Lucie Laughing

Très bon chapitre aussi Very Happy

J'ai hâte d'en savoir plus sur Laure et puis sur Callie aussi et toujours sur les Nettoyeurs vs Lucie What a Face

PS : j'adore les affiches :love:
Bisous.
avatar
tvd/tw/pll
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 520
Age : 19
Localisation : Avec Paul.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Dim 1 Juin - 9:24

Merci Mathilde c'est très gentil tout ça :)Il faut remercier Ju pour ces magnifiques affiches ♥

--------------------------------------------------------------

Chapitre 16 : Proie à la solitude



Lucie comme tout les matins essayait de passer le moins de temps possible dans les parties communes de ce manoir pour éviter de croiser la dite personne qu'elle allait croiser ce matin là. Laure, la vampire, mure et « déjantée » pour la plus part, certains disait « original », Lucie disait véritable « sociopathe ». Malgré tous ces efforts pour l'éviter, elle allait finir par la croiser et bien qu'elle eu du mal à l'admettre c'était pour son plus grand. La vampire sûrement très âgée vu ses aires supérieur, aussi dut à son caractère épouvantable, s'approcha de la jeune femme pour lui faire une remarque ironique ou un faux compliment, c'est du moins ce que penser Lucie mais elle n'eut malheureusement pas le temps de le vérifier, une nouvelle troupe de nettoyeur se montra, apparut en un instant. Laure remarqua les progrès nette effectué par Lucie quant à son style de combat, elle repoussa sans le moindre encombre le premier homme avec un coup de pied bien placé, le second homme fut quant à lui maîtrisée par la vampire déjantée qui après quelque coup fut éjecter au sol, c'est là que les choses se compliquèrent. Habituellement en bande de trois, les nettoyeurs étant à présent quatre et lorsque le quatrième se rua sur Laure qui tomba sans un gémissant et qui par la suite fut plus qu'amochée, Lucie essayait tant bien que mal de maintenir le troisième à distance, au début tout se passait bien , elle parvenait à le repousser grâce aux technique qu'elle avait apprises, pourtant lorsque que le nettoyeur lui dit de ne plus bouger, elle s'exécuta, elle était pourtant immunisée, c'est du moins ce qu'elle pensait, un coup resserra sa gorge, c'est à ce moment précis, que comme un éclair, Katherine rejeta l'homme à terre, juste à temps pour que Laure puisse s’échapper de la prise que l'homme avait sur elle et prendre la couteau, tant redoutée par les nettoyeurs, élimina d'abord celui qui l'avait auparavant mis à terre continuant par celui arrivé si près de tuer la jeune banshee et finit par les autres autres inconscients, Katherine soulagé dit alors :

-Katherine : Pff alors, qu'est qui sont collant ceux là.

-Laure : Je vois que tu t'es améliorer c'est bien. Elle se tourna vers la seule humaine du groupe, pourtant je vois que tu n'as pas encore appris à résister au contrôle mental ! Ni même à maîtriser tes dons télékinétique, sais-tu au moins que tu es télépathe ?

-Lucie : Très irritée, non seulement elle se rendait bien compte que cette histoire n'était pas prête de se terminer mais en plus les remarques agaçantes et cassante de Laure la mettait en rogne. Premièrement, je ne savais qu'il fallait apprendre à résister au contrôle mental, j'y arrive de moi même avec les vampires ! Deuxièmement, oui madame, je sais que je suis télépathe et plus je le maîtrise totalement, c'est pour ça que je sais ce que cache tes remarques cinglantes, hein. Troisièmement, je ne peux pas tout apprendre en un jour, donc je dois me perfectionner en télékinésie et  je le sais merci !

-Laure : Elle se rapprocha d'elle avec un ton de défit, l'hypnose d'un vampire n'a rien avoir avec le contrôle mental d'un nettoyeur, et tu devrais le savoir et le maîtriser si tu ne passait pas tellement de temps à t'entraîner au corps à corps et à le regarder du coin du regard, moi même j'ai quelque talent pour m'immiscer dans la tête des gens, lui chuchota-t-elle à l'oreille.

-Katherine : On se calme mesdemoiselles, viens Lucie je vais te soigner tu saignes. Lucie ne disait plus un mot, elle se sentait prise au piège ici, et savoir que Laure était au courant de son penchant quoi que mince et n'allant  nulle part pour Bellamy l’agaçait, Katrine ajouta pourtant C'est normal de regarder, tu l'as vu ? Je le fais aussi, elle lui sourit malicieusement.

-Lucie : J'ai peur de ce qui viendra après, pour le moment elle en ai amusée, mais que fera-t-elle dès qu'elle en aura marre ?

-Katrine : Tu as peur pour qui là, toi ou lui. Lui ce mot résonnait dans sa tête, elle se demander même pourquoi, ça pourrait l'atteindre, ce qui lui  arriverait, sûrement pour la même raison, que lui serait de son côté si les choses tournerait mal, elle ne savait juste pas encore ce que ça signifier.  Sa pensée fut couper nette par la voix de Laure qui cria au loin.

-Laure : Bien sûr je m'occupe des corps...

----



Une fois prête, elle se dirigea vers l'entrepôt où elle s'entraîner. Bellamy était dehors, pensif, dès qu'il l'entendit son premier réflexe fut de lui faire une remarque sur l'heure tardive à laquelle elle arriver mais dès qu'il la vit, blessée, il se ravisa :

-Bellamy : Mais qu'est qui t'es arrivé ?

-Lucie : Rien de bien grave, les nettoyeurs encore, c'est pourquoi je veux qu'on reste ici tant que je maîtrise pas totalement le blocage du contrôle mental et la télékinésie. Je suis prête à me donner à fond, je n'ai plus peur de rien.


Elle venait enfin d'admettre la raison pour laquelle elle ne voulait pas utiliser la télékinésie, la peur, de l'inconnu sûrement, du surnaturel. La journée que tout deux passèrent n'était certes pas très agréable remplie d'échec et de frustration, elle se forçait à  ne pas le regardait enfin le moins possible, lui intriguer essayait de lui parler mais elle se renfermait dans l'entraînement immédiatement. Elle savait qu'il était de son côté c'est tout ce qu'elle devait savoir. Il était plus de trois heures passé, la nuit était déjà bien avancer, et Lucie maintenant  capable de résister à tout type d'hypnose, s'entraîner dans les rudiments de la télékinésie, qui n'était pas son fort, elle pouvait bouger un stylo, mais pas plus, c'était déjà pas mal pour elle en son sens. Elle s’acharnait pendant des heures avec cette barre en fer et finit par arriver à la faire frémir, elle continuait, donner tout ce qu'elle avait et ça se voyait. Épuisée, au lever du jour elle décida d'aller se coucher, Bellamy lui donna jusqu'à cinq heure pour se reposer, heures que lui passa dans un bar avec ses amis, peu fréquentable...

La jeune femme n'arrivait pourtant pas à dormir, elle décida alors de faire quelque chose d'assez stupide, avouons le. Elle brûlait d'en savoir plus sur cette vampire, Laure, après quelque recherche peu fructueuse sur le net elle décida d'aller un peu fouillé dans les environs....
La cuisine fut le premier endroit où elle cherchai en vin quelques indices, briquée, lavée, désinfectée, la cuisine était parfaitement rangée. Tout était étiqueté des herbes aux ustensiles.

L'entraînement, qui suivi cette fouille, était particulièrement éprouvant et physique même mentale, elle dut ramper, se traîner, recevoir des coups, pour enfin maîtriser tout ce qu'elle avait à savoir . A la fin il s'approcha d'elle elle eu le réflexe de reculer un peu :

-Bellamy : J'ai finit ma partie, tu connais la suite ?

-Lucie : Quelle suite, l'entraînement, c'est la fin, non, s'interrogea-t-elle ?

-Bellamy : Non, Klaus m'a appeler hier soir, demain chasse aux vampires pour toi. Après tu vas simuler ta mort.

-Lucie : Quoi mais non, tu te fous de moi ????

-Bellamy : Tu iras bien sûr à la Nouvelle-Orléans, rien n'a changé de ce côté. Tu resteras en contact avec le moins de personne possible, par contre.

-Lucie : Quoi, non, je peux pas, faire revivre ça à ma sœur, et à ma mère, elles ont déjà perdu un fils non c'est pas possible, non, non... Je, je croyais que je pouvais pas leur faire confiance...

-Bellamy : Que je sache, tu ne fais pas confiance à Laure et pourtant tu vis chez elle.

-Lucie : Et comment tu comptes t'y prendre pour qu'il ne me retrouve pas, elle pensait avoir trouver la faille à ce plan incensé... Pourtant il la coupa, en lui montrant un collier.


-Bellamy : Dès que tu l'auras enfilé tu seras invisible, tu auras disparu de tous les radars, les sorciers, les nettoyeurs ne pourront pas te trouver.

-Lucie : Jusqu'à ce qu'il remonte à moi. Il lui déposa le collier dans les mains, il était magnifqie d'une grande simplicité mais magnifique. Katrine arriva à ce moment là.

-Katrine : Planning, journée 1 soit demain, petit entraînement avec les vampires et répétition du scénario avec moi. Jour 2, ta mort, tout le monde est très triste, jour 3 rapatriement  à la Nouvelle-Orléans, tu vivras dans une maisonnette très agréable très cosy, pas très loin du manoir, pour te protéger, Caroline et la jeune Davina vivront avec toi, leur entraînement est un succès et puis tu dois bien t'entendre avec, elles feront les courses et autres, toi tu restes confiné. Toutes les semaines tu recevra de la visite de tous le monde à tour de rôle, on te tiendra au courant de la situation. Ta famille pourra reprendre sa petite vie, et on s'occupera de leur chagrin, il se souviendront que tu as trouvé la paix. Enfin voilà quoi repose toi demain tu as une dure journée.


Lucie était sciée par ce qu'elle venait d'entendre tout était prévu, organisé dans les moindre détails, c'est comme ci, tout à coup, elle n'avait plus rien à dire, juste obéir, aucun de sons ne sortais de sa bouche. Résignée à son triste sort, elle se rendit dans sa chambre, emballa ses affaires et dormit un peu, elle n'avait envie de parler à personne, de rien faire, juste ne penser à rien, surtout pas à la mort de son frère....

Le lendemain la journée dure et éprouvante prévue était bien au rendez-vous, sa peau était marqué par les traces et bleus laissait par les vampires, certes Bellamy était fort bien pus que ces vampires mais la rapidité, elle n'avait pas dut y faire face souvent et c'est ce qui lui valut quelques chutes. Klaus n'était pas rester bien longtemps, il devait s'occuper de la famille de la banshee, sa famille adoptive qui était tout simplement en train de se disloquer. L'après fut plus dure encore, répétait machinalement le scénario de sa mort : elle se rend dans un des repères des nettoyeurs à l'aide d'une arme à feu, elle éloigne les premiers, elle prend la dague laissait par Laure la vieille sur la table de chevet, en tue deux mais se débrouille pour se trouver à découvert avec une troisième, là un timing précis permet l'échange de la jeune femme par la vampire brune habillée exactement pareil qui s'étale par terre après le coup de couteau. Là le temps est figé par un des ami de Laure qui permet à Lucie de prendre la place de Katrine, en changeait de t-shirt, une copie des des autres taché de son sang, là Katrine se change et se coiffe différement et revient pleurer la banshee, un sort de ce dit ami de Laure rend indétectable la respiration de la jeune femme. Une fois sûr que les nettoyeurs sont bien conscient de sa mort, Katrine emmène le « corps » loin d'eux et les deux femmes filent dans un 4x4 jusqu'à la gare la plus proche où Katherine laisse Lucie qui a changé de tenue dans la voiture et prend le train jusqu'à la Nouvelle-Orléans, là les frères Salvatore viennent la chercher.

La soirée fut sans doute ce qui pesa le plus à Lucie, dire au revoir ce n'est pas son fort, alors dire au revoir à la jeune Octavia qui la tant aidé, à Bellamy, qui, qui est lui et à Laure qui ben se fiche bien de son sort. Les douze de minuit son passés, les adieux fait, tant bien que mal, l'heure de dormir , la boule au ventre. Aucune des deux n'était rassurée si un détail clochait, les deux pouvait mourir, Lucie serra, toute la nuit, le collier offert par Bellamy, qui lui permettrait de reprendre une vie presque normal.
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par tvd/tw/pll le Dim 1 Juin - 10:09

Oh très bon chapitre, beaucoup d'action et surtout une grosse révélation ShockedVery Happy

Je ne m'y attendais, jamais je n'ai pensé qu'elle allait devoir faire la morte What a Face
Mais je suis trop contente, elle va aller à la NO et surtout avec Caroline et Davina bounce
Mais c'est triste pour sa famille par contre Sad

J'aime pas cette Laure :fight:

Bon j'espère que leur plan va bien se passer pcq là il faut de l'organisation What a Face

Bisous ♥️
avatar
tvd/tw/pll
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 520
Age : 19
Localisation : Avec Paul.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Bianca le Dim 1 Juin - 11:17

Désolé pour le retard, mais ça y est j'ai rattrapé!

Tout d'abord, bravo pour la mise en page, c'est en effet plus agréable ainsi Wink
Je ne connais pas Octavia et Bellamy de la série, mais c'est un plaisir de les découvrir à travers ta fiction et, pour l'instant, je les aime beaucoup, surtout la demoiselle!
Lucie m'a fait beaucoup de peine pour son frère et j'apprécie qu'elle ait tous ces doutes. Je trouve le plan de faire la morte top même si je m'en doutais car je trouve cela logique.
Sinon les scènes d'entraînement étaient toujours aussi sympathiques et j'apprécie cette espèce de tension entre Lucie et Bellamy.

Quant à Laure, moi je l'adore  :amour: Je la trouve très intrigante et j'espère qu'on en découvrira plus sur elle.

En ce qui concerne les affiches, elles sont superbes! Préférence pour celle sur les Originaux Wink
avatar
Bianca
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 502
Age : 27
Localisation : Fangtasia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Dim 1 Juin - 11:27

Merci Bianca est ravie de voir que tu trouves une suite logique à ma fic c'était important pour oi de rester un tant soit peu réaliste.

Ravie que tu adores Laure (j'aime bien crée des personnages dérangeant et exentrique) elle sera développer par la suite, pas immédiatement.

Et comme promis tu auras bientôt la mini storyline sur Davina, j'espère qu'elle te plaira Smile.

Alors Mathilde que d'organisation pour ce plan, c'est même très précis.

En tout cas contente que tu aimes l'idée de la Nouvelle-Orléans.


Vous ne pouvez pas me faire plus plaisir les filles merci beaucoup ♥️

avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Dim 1 Juin - 18:32

Chapitre 17 : Le plan



Le matin venu Lucie vomit d'anxiété, Katherine buvait encore et encore, les deux jeunes femmes partirent à six heures pour deux kilomètres de marches ardu. Une fois arrivait au sommet d'une petite vallée, elle répétèrent à haute ce que l'autre devait faire, l'arme à la main, la jeune pénétrait dans la pièce, elle en ressorti avec Katherine, réellement blessé à la jambe, rien de très grave selon Katherine. Katherine conduit le 4x4 le plus rapidement possible, la vampire était anxieuse, elle avait du retard, pas mal de retard, rien ne s'était passé comme, prévu mais il la croyait bien morte, le sorcier mai de Laure avait été tué devant les yeux de la vampire, mais ils ne se doutaient qu'il était pou feindre de la banshee, ils pensaient sans doute, qu'il était pour les aider à les éliminer, toute d'eux était choqué. Après avoir été flashé à 100 km/h en ville, les deux brunes arrivèrent enfin à la gare, pas de temps pour de grand sophistiqué, Lucie s'était changé tant bien que mal, du sang coulait encore de sa jambe, elle enfila le collier à son coup, et ne savant pas trop quoi dire, pris généreusement Katherine sans ses bras. La vampire au sourire malicieux, bien qu'étonné resserrer l’étreinte et jeta la femme dans le train, littéralement. Katherine disparut avant même que Lucie n'est pu prendre place dans le train. Elle passa tout son voyage a essayé de ralentir l'hémorragie en attendant d'arriver à destination. Elle pensait beaucoup, à son défunt frère, à ses amis, aux doutes qu'elle avait contre certains d'eux, elle pleurait, la douleur, le choc et la fatigue devait aussi pour quelque chose, peut-être se lamentait-elle aussi un peu sur sa vie, sr son frère, sur son futur. Tout ses événements, l'avait fait douté d'elle, de son jugement, de ses choix. Ce fut sans doute le plus long voyage en train de sa vie, Katherine et Klaus avait organisé de nombreux détours, pour brouiller les pistes.

----



Elle arriva finalement le lendemain maintenant de bonne heure, Marcel était là, ainsi que les frères Salvatore, qui lui firent immédiatement un pansement compressif pour arrêter l’hémorragie. Ils l'informèrent que sa famille était tous rentraient chez eux, et que leur douleur avait été atténué par l'hypnose. La jeune pleura encore, serrant dans les bras l'aîné des frères Salvatore qui lui même versa quelques larmes, affecté par l'état de sa protégée.

Un autre trajet l'attendait, cette fois en voiture, jusqu'à sa futur maison, retirait dans les bois de la Nouvelle-Orléans, elle était charmante, petite, accueillante, gaie, pour Lucie, un peu trop pour les circonstances. Elle pénétrât dans la maison, fébrile, un beau séjour spacieux et plein de charme, s'offrit à elle, les murs et meubles dans les taupes lui correspondait parfaitement. La cuisine, avec ses meubles ,noirs, laquée transpirait la modernité mais restait tout à fait convivial. La salle de main dans les ton restait de toute beauté, quand à sa chambre, magnifique avec ses meubles en bois d'un marron moderne et son mur rouge bordeaux, correspondait bien à la jeune femme, qui ne pouvait s’empêcher de pleurer.

A la fin de la visite, elle entendit un son presque inaudible pour elle, mais put grâce à ses dons identifié, Caroline qui devait sûrement signaler sa présence. Damon très protecteur, l'invita à descendre tout en faisait extrêmement attention de ne pas brusquer la jeune femme. Une fois dans l'entrée en bas des escaliers, elle aperçut Davina et Caroline, qui attendait en bas, la jeune sorcière la pris dans les bras, << C'est le jour des câlins >> pensa Lucie. Caroline se rajouta à l’étreinte qui dura un bon moment, Marcel eu le courage de parler, ce qui mis fin aux embrassades des jeunes femmes :

-Marcel : Je crois que tout est bon, il ne faudrait pas tarder à y aller, c'est plus sûr. Les trois hommes se dirigèrent vers la porte.

-Lucie : Attendez ! Je, je tenais à vous dire merci, pour tout ce que vous avait fait pour moi, j'apprécie, croyez moi. Je suis juste, bouleversée, c'est beaucoup à encaisser.

-Damon : Pas de problème !

-Stefan : C'est normal.

-Marcel : Je le referais !


Les hommes partirent, elle avait hésité à remettre sur le tapis cette histoire avec sa tante, mais elle avait peur de ne pas pouvoir le gérer pour l'instant. Il y eu un long silence dès le départ des hommes, lorsqu'elle se retourna, Lucie vit ses deux colocataires en pleure, alors elle aussi se mis à pleurer et les trois restèrent un moment comme ça. Lucie ne se doutait pas avoir un tel impacte sur les gens, la pauvre Davina la connaissait à peine et Caroline n'était pas son amie depuis très longtemps non plus. Pourtant même si ça l'attrister de voir qu'elle avait mis son entourage dans un état pareil, elle en était fière, elle avait trouvé « ses » gens, sa famille. Je ne sais pas qui avait choisie ses colocataires, mais il ou elle n'avait pas put faire mieux, la jeune femme faisait amplement confiance à ses deux jeunes filles. Elle avait envie d'aider Davina à s'intégrer et aider Caroline à reprendre goût à la vie, c'était son objectif, elle avait un but désormais et c'était prendre soin de ses proches. Elle ne pouvait faire grand chose de plus, confinait ici mais cette perspective avait quelque chose de rassurant, elle se sentait en sécurité ici, d'autant plus que la maison était protégé avec un sort. Elle voyait sa vie plus sereine maintenant, même si elle se doutait que tout cette histoire était loin d'être finit.

----



Lucie se réveilla ce matin dans sa magnifique chambre, son collier autour du coup, elle respira un grand coup. Elle prit son courage à deux mains et se leva, elle aperçut Caroline qui courait vers la salle de bain en criant :
<< Désolée, pressée ! >>
Bon ben c'est pas grave, elle passerait à la salle de bain plus tard et se dirigea vers la cuisine, où elle eu la conversation la plus agréable qu'elle est eu en un moi :

-Davina : Coucou, toi ! Tu vas bien ?

-Lucie : Ecoutes, pas mal et toi ? C'est quoi cette tornade qui se dirige vers la salle de bain ? La remarque fit rire la jeune, qui semblait un peu gênée.

-Davina : Elle s'est fait transférée en fac ici, elle commence aujourd'hui, elle doit se dépêcher, Bonnie et Elena y vont aussi d'ailleurs.

-Lucie : Et toi ? Tu n'es pas lycée ?

-Davina : Elle se servit un soda et une part de gâteau, si mais j'ai demandé à Marcel d'être étudiante par correspondance, je ne me sentais pas d'aller au lycée, ma vie est encore un peu compliquée, puis c'est plus facile pour prendre des cours de sorcellerie avec Bonnie. Depuis que j'ai tourné le dos aux sorcières, Monique et autres, c'est la seule à m'aider....

-Lucie : Il faut qu'on est une petite conversation jeune fille, dit-elle sur le ton de la rigolade, elle lui pris le soda et la gâteau des mains, toutes les deux on va se reprendre en main, tout d'abord pas de gâteau ni de soda, le matin, non du jus d'orange et des biscuits diététique, ensuite la correspondance ça peut-être bien mais tu vas avoir besoin d'aide pour travailler et je n'ai rien de mieux à faire !

-Davina : C'est vrai ? Tu m'aiderais, déclara-t-elle timidement.

-Lucie : Tu veux m'appeler Madame aussi ? Allez sois pas si réservée, on va s'amuser toutes les deux ! Et bien sûr que je vais t'aider. Elle se munit d'un papier et d'un stylo, écrivit pendant quelques minutes puis monta les escalier sans un mot, Davina l'entendit toquait à la porte de la salle de bain, Caroline, je te passe la liste de courses pour ce soir n'oublie pas, elle est sous la porte, merci ! Elle redescendit les escaliers. Voilà, j'ai noté quelques affaires de cours, de quoi bien manger, j'ai reçu quelques cours, de mon petit Salvatore, Damon, je précise, tu verras ce sera bon et je t'enseignerai !

-Davina : Merci, c'est tellement gentil !

-Lucie : Gentil, non, normal oui.


La tornade descendit brusquement les escaliers, cria << Tchao tchao >> rapidement et rentrez dans une voiture dont Lucie ne connaissait même pas l’existence, et partit en trombe, Lucie ajouta :
<< Ils sont si riche que ça les Mikelson ? >>

Le reste de la journée fut assez tranquille pour nos jeunes femmes, au programme, plateau télé et fun. Le but de Lucie était de mettre à l'aise le plus possible sa jeune protégée et lui donner confiance en elle.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Bon je sais deux chapitres en une journée mais je suis en retard donc voilà. J'espère que vous n'allez pas faire une over dose ^^
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Bianca le Dim 1 Juin - 18:49

Je l'ai dévoré celui-ci!

Un peu triste qu'il soit si cours mais le grand moment est passé et je suis contente que tout se soit bien déroulé pour notre chère Lucie.
Ma Davina est parfaite, forcément et j'aime beaucoup sa conversation avec Lucie, adorable. Ca annonce un beau duo et de belles scènes pour les colocataires.

C'est un groupe que j'adore et j'ai vraiment hâte de voir un peu plus leur cohabitation, mais aussi ce que tu nous réserves avec les Nettoyeurs,Laure etc
avatar
Bianca
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 502
Age : 27
Localisation : Fangtasia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par tvd/tw/pll le Dim 1 Juin - 18:52

Wow très très bon chapitre Aurette !  Very Happy ♥️

- Alors...je suis soulagé que le plan de sa fausse mort est bien marché malgré quelques blessures  Razz 
- Ils sont à la NO  bounce What a Face 
- J'ADORE le trio Caroline/Lucie/Davina ! Elles vont bien s'amuser (ça commencer très bien en tout cas)
- Lucie qui va donner des cours à la petite Davina, elles sont trop mignonnes  *jdr* 
- Caroline m'a bien fait rire Laughing

PS : fait attention aux fautes dans le 1er paragraphe Wink

Ça annonce de bon chapitre pour la suite What a Face ♥️
Hâte de voir ce qui tu nous écrira.... Very Happy
avatar
tvd/tw/pll
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 520
Age : 19
Localisation : Avec Paul.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Mer 4 Juin - 12:16

Je post ici une bannière faite par Léa sur le personnage de Lucie Mojaïev :





Le prochain chapitre, arrivera bientôt, peut-être dans l'après-midi qui sera centré sur l'histoire des banshee.
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Mer 4 Juin - 18:13

Pas de chapitre ce soir mais une petite vidéo, comme ça pour le plaisir Smile

avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Dim 8 Juin - 8:24

Chapitre 18 : La Terre


La Terre a crée les sorcières protectrices de celle-ci, elle a crée les loups garou, maudits pour leur crimes. Une sorcière a déshonorée la nature en créant les vampires,  une autre a crée les nettoyeurs pour mettre un terme à leur rage.  Voilà comment tout à dégénérer, deux sorcières de si bonne volonté qu'elle puisse être ont crées des créatures qui ont échappé à leur contrôle, et créer une guerre. Le chaos  qui régnaient entre eux laissaient de nombreuses victimes, des dommages collatéraux, des humains.

La magie est un don innée, pourtant chaque personne peut se servir de la forme la plus sombre de magie. En Inde, c'est ce que fut un groupe de vieillard se faisant appeler les chamanes. Douze filles, de nationalité différentes, emmené loin de leur famille pour se faire introduire des pouvoirs, voilà comment son née les banshee. Un nouveau type de créature dans ce monde, déjà bien rempli de celle-ci.

Les chamanes avaient tout prévu, ce nom serait transmis de génération en génération et pas autrement.  Elles avaient de nombreux pouvoirs et n’avaient qu'un seul but, éliminer les nettoyeurs, c'était leur mission, le but de leur existence.

Seulement voilà le temps a fait son œuvre et bientôt de ces douze filles ne resta plus qu'une descendante. Lucie Mojaïev jeune femme de caractère, ayant vécu pas mal d'épreuves. Tout ça pour la préparer, à sa destiné.

Très vite, deux clans de sorcières se formaient. Les sorcières orthodoxe, elles obéissent à la volonté des ancêtres et servent leur volonté de voir les banshee mortes et les sorcières dites libres, elles possèdent des pouvoirs personnels et se regroupent en clan.  

Pour ce qui est des loups garou, de tout temps ils ont essayé de se lier aux banshee persuadés qu'ils pourraient les aidés, grâce à leur puissance, à briser la malédiction que les sorcières refusaient de détruire.
Les vampires craignaient les banshee mais s'allier à elle pour lutter contre les nettoyeurs.

Depuis leur création les banshee furent traqué par les sorcières orthodoxes et les nettoyeurs. Ils cherchent à les vaincre par tous les moyens, effrayés par leur dons.

De nombreuses banshee furent décimés ainsi que leurs enfants, les descendants des chamanes décidèrent d'agir en conséquences, crée une arme qui permettraient au banshee de canaliser leur pouvoirs, une dague. Ils en fabriquèrent une dizaines, presque toutes détruites ou égarés.

Ce que les chamanes s'étaient bien gardé de dire aux banshee, c'était leur véritable but, la sorcière qui avaient crée les nettoyeurs avaient crées des créatures bien plus puissantes et terrifiantes qu'eux, ce qui les dirigent. Tout leurs grands discours sur la balance cosmique et la création des banshee n'étaient qu'un prétexte, tout était question de pouvoir. Ils les avaient défiait et cela ne leur plaisaient certainement pas.

Les chamanes furent exécutés par les sorcières orthodoxes portant les banshee en rechapèrent aidé par les sorcières libres, depuis ce jour un guerre des clans se jouent, plus sournoise, plus horrible que qui compte n'auraient pu l'imaginer.

FLASH BACK

Katia l'aînée de la famille de la famille n'était pas sûr de ce qu'il l'attendait. Elle avait seize ans et n'avait pas eu de proposition de mariage, en 1798 c'était un comble, ces deux petites sœurs Arina treize ans et Lyuba onze ans avait rencontré leur futur mari, ils étaient issus de bonne famille et donc les jeunes filles faisaient la fierté de leur famille. La beauté ni l'intelligente de Katia Можаев n'était remise en compte, elle avait seulement un esprit trop libérateur pour son époque.

Un jour d'été, dans son village natale (qui deviendra la ville de Mazyr),  elle aperçut un groupe d'hommes parlait avec ses parents, elle n'avait jamais rien vu de tel, leur peau n'était pas comme la leur, elle était basané. Elle allait tout de même les saluer mais elle eu un mouvement de recul lorsque les hommes donnèrent de l'argent à ses parents, cela devait représenter au moins une cinquantaine de million de rouble. Le groupe d'hommes se retourna vers elle, ses parents lui sourire :

мать : Моя дорогая, вы были выбраны вы идете с этими людьми, они принесут богатство своей семье.. [Ma chérie, tu as était choisies tu vas avec ces hommes, ils apporteront richesse à ta famille.]

Катя: Нет, я не хочу туда!  [Non je ne veux pas y aller]  Elle avait compris, elle avait été vendu, dieux c'est ce qu'il lui arriverait ni même où elle irait.

FIN DE FLASH BACK

Douze filles, de douze nationalités. Italienne, Roumaine, Russe , Hindi, Mexicaine, Lituanienne, Lettonne, Malaisienne, Cornéenne, Portugaise, Grecques et Polonaise. Douze jeunes femmes avait une vie, seulement neuf d'entre elles survécurent à la transformation, puis sept d'entre elles à leur formation. Enfin ces sept filles furent proie à la démence, la magie noire que les chamanes durent utilisé les consumèrent, seules les plus forte d'entre d'elle survécurent.

Protéger leur identité, les humains, éliminer les nettoyeurs était leur but. Pourtant peu d'entre elles connaissaient l’existence de ce qui dirigeait les nettoyeurs et la plupart mouraient en le découvrant.

Katia fut réputée pour sa force, c'est elle qui de toute la lignée des banshee vécut le plus longtemps, elle se maria, eu deux filles, banshee elles-même, qui eurent des filles. Elles parvenaient à rester caché des nettoyeurs jusqu'à Dasha.


FLASH BACK

Toute sa famille a toujours vécu à Nadym, du plus loin qu'elle puisse savoir mais voilà elle devait fuir, les nettoyeurs en avaient après elle, elle devait se protéger elle et l'être qu'elle portait en elle, c'était une fille, elle en était sûre, c'était toujours une fille.
Dasha Mojaïev avait beaucoup de caractère, elle n'était pas beaucoup instruite mais elle avait une autre type de savoir en elle, le savoir ancestral. Elle manipulait ses dons à la perfection, elle était douée, peut-être trop pour rester en vie. Elle avait pris sa décision, elle allait  quitter la Russie, partir loin pour mettre au monde sa fille puis revenir pour se sacrifier. Elle avait toujours était une femme de courage. Elle se posa près d'une table et écrivit ces quelques lignes :
<< Для вас мои дорогие Женя, знайте, что ваша мать твоя мать тебя очень люблю, единственное, что она когда-либо хотел защищен, у вас есть, чтобы защитить вас слишком, ты Банши, и вы должны знать, что его означает, что я хотел бы, чтобы appendre но вам придется открыть для себя. Я люблю тебя Женя.>> [ À toi ma belle Zhenya, sache que ta maman ta maman t'aime très fort, la seule chose qu'elle est jamais voulu est de protéger, tu dois te protéger toi aussi, tu es une banshee, et tu devras savoir ce que sa signifie, j'aurais aimé de l'appendre mais tu devras le découvrir par toi même. Je t'aime Zhenya. ]
Elle quitta sa maison le cœur lourd.

FIN DE FLASH BACK

Les chamanes qui avait forgés des dagues dans l'espoir d'anéantir les nettoyeurs et leur maîtres avaient échoué dans leur mission, les sorcières libres s'en était bien rendu compte, l'espoir fut cependant rendue à l'une d'elle, qui lu dans les signes, une prophétie, << avec la bonne arme et le courage, la femme banshee anéantir le mal >> dans cet espoir, les sorcières bénir les deux lignées restantes de banshee dans les années 1900, de nos jours elle n'en reste plus qu'une,  et les sorcières les surveillaient de loin pour la protégeait ou dans un but plus sombre.

FLASH BACK

Zhenya était tellement heureuse, elle était enceinte jusqu'à l'os mais avait quand même trouvé un homme assez dingue pour l'épouser, certes c'était un  loup garou mais ça avait bien peu d'importance . De plus elle adorait sa belle-famille, Callie était d'une telle gentillesse avec elle, elle s'approcha de la jeune mariée :

-Callie : Aujourd'hui c'est le grand jour ? Pas trop nerveuse pour ce soir ?

-Zhenya : Je me demande où je vais pouvoir bien mettre mon ventre ! Elles rigolèrent, toutes d'eux était devenue très proche, Callie avait toujours était d'un grand soutien pour son frère et elle.

-Callie : Comment va s'appeler notre petit cœur ?

-Zhenya : J'ai longtemps hésité mais j'ai finalement choisie, ce sera en hommage à ma mère, un prénom russe, Lyucia.

FIN DE FLASH BACK

Les sorcières orthodoxes n'ont cesser de tourmenter les banshee à l'aide de malédiction ou autre tours. Elles en rendaient certaine sénile ou d'autre s'attaquait directement à leur santé physique, les obligeaient au suicide. Les ancêtres n'auraient de cesse de s'arrêter que lorsque de l'extermination total des banshee. Une lignée polonaise de banshee exaspérée de prendre les coups sans répliquer se mire en quête de leur ennemi et massacra un clan de sorcière en presque totalité, ces sorcières d'Afrique du Nord avaient tué une de leur fille et pour se venger il massacrèrent leur village, les ancêtres de ces sorcières furent particulièrement rancuniers et firent de leur descendance des tueuses hors paires. C'est ainsi qu'une guerre terrible et meurtrière commença entre les banshee et les sorcières de la lignée Benett.

FLASHBACK

C'était son quatrième anniversaire, elle se sentait dans sa nouvelle famille, Damon était là comme à chacun de ses anniversaires. Pour tout le monde Damon était l'agent des services sociaux qui avait permis de sortir la petite fille d'une famille polonaise de dealer de drogues. Aucun des membres de sa famille ne s'était permis de chercher l’étymologie de son nom Mojaïev ni même y avaient penser, leur petite Lyucia Mojaïev est un membre à part de cette famille qui implosait. C'était le dernier anniversaire qu'elle passa avec son père et son frère.  Damon s'approcha d'elle avec son cadeau :

Damon : Alors tu veux ton cadeau Lyucia ?

Lucie : Le seul cadeau que je veux c'est qu'on arrête de m'appeler comme ça, je veux qu'on m'appelle Lucie.


Tout les membres de sa famille se retournèrent, puis finir par aquiesser. Damon réfléchit un long moment, elle ne devait pas se sentir bien pour demander ça, mais ça lui permettrait de garder son identité cachait plus facilement. Il accepta donc et lui remis son cadeau.

FIN DE FLASH BACK

---------------------------------------------------------------

C'est un chapitre explicatif, qui ne suit pas l'histoire mais il semblait important, distes-moi ce que vous en avez pensé Smile
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Mer 18 Juin - 16:07

Un peu chapitre sympathique, j'espère que vous aimerez Smile

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 19 :  Douce routine



Davina était heureuse, c'était la première fois qu'elle avait des amies depuis qu'elle était petite. Elle adorait cette petite vie, vivre avec ces deux femmes l'amusait beaucoup. Elle les admirait leur beauté et leur intelligence. Elle se sentait bien à sa place, cependant cela faisait quelques jours, qu'elle dormait  mal, elle cauchemardait mais ne parvenait jamais à se rappeler de ses rêves.
La fatigue commençait à la gagner mais elle ne voulait rien laisser paraître lors de ses leçons avec Lucie, le matin c'était cours « normaux » si on peut dire et l'après midi elle l'aidait avec son côté sorcière.
Une nuit, elle descend les escaliers, voit les deux filles devant un film d'horreur, elle dirige sa main devant Caroline et l'envoie à travers la fenêtre, s'approche de Lucie fait bouillir son sang jusqu'à la mort. Elle se réveille, c'était la première fois qu'elle se rappelait de ses rêves. Assise sur son lit, elle transpire, on lui murmure à l'oreille << Tue la >> Elle tressaille, elle cherche de partout l'instigateur de cette phrase mais ne le trouve pas. Elle panique, elle ne sait pas comment gérer la situation, elle finit par ce persuader que c'est rien et qu'il ne fallait surtout pas en parler.
Le lendemain elle tente de se concentrer tant bien que mal, finalement en début d'après-midi elle simule un mal de ventre et va se coucher pensive.

----



Lucie et Caroline riaient fort, cet humoriste parvenait à les faire oublier leur soucis.  Lucie se rend soudain compte d'une dure réalité :

-Lucie : Je ne pourrais jamais plus aller voir un spectacle ou autre chose....

-Caroline : Tu sais tout n'est pas si noir, je suis sûre qu'un jour ce sera possible. Et puis ça va, tu nous a nous, non ? La blonde lui sourit, elle lui rendit son sourire, c'était sa réponse.

-Lucie : Tu le vis bien ? Tout ce truc de vampirisme ?

-Caroline : Je fais avec, Davina n'est pas toujours pas bien ?

-Lucie : Non je la trouve fatiguée ces temps ci, absente. Elle dit que tout vas bien mais je n'en suis pas si sûr.

-Caroline : Ça ne doit pas être facile, tu sais, de reprendre une vie un peu près normal. Et aussi pour toi.

-Lucie : On fait avec.


Lucie n'était pas stupide elle savait très bien que Caroline ne le vivait pas très bien et qu'elle essayait de changer de conversation, c'est d'ailleurs pour ça qu'elle avait repris cette même phrase pour lui signifier qu'elle non plus n'avait pas envie d'en parler.

----

Davina avait toujours le sommeil agitée, jours après jours, elle fendait un problème, tous pensait à une grosse grippe. Elle s'était réveillait la vieille avec un couteau à la main. Elle ne l'avait jamais vu, se n'était pas un de la maison. Elle se demandait si elle l'avait fait apparaître ou si elle était sortie de la maison. Les voix se faisaient de plus en plus présentes, elle lui ordonnait de tuer Lucie sans plus attendre,  et d'éliminer la vampire au passage. Elles parlaient d'équilibre, de balance cosmique. C'est comme ci, Davina savait qu'elle leur devait obéissance, pourtant elle luttait, elle ne voudrait jamais faire de mal à Lucie ni à Caroline, elles étaient ces seules amies. Elle sombrait petit à petit dans une douce folie, elle luttait contre elle-même.

----



Klaus était depuis des heures au téléphone, Hayley en avait plus qu'assez de l'entendre négocier comme ça, elle finit par s'emparer du téléphone :

-Hyaley : Bon tu vas m'écouter, espèce de vieille garce, tu lui donne cette dague, pour qu'ils puissent lui remettre, après tout elle lui appartient !

-Laure : Tu crois quoi petite louve, que porter l'enfant de Klaus te donne des droits ? J'ai promis de te pas toucher à l'enfant jamais à la mère...

-Elijah : Il s'empara du téléphone à son tour. Bien maintenant tu promettras cela aussi on est d'accord, Laure ?

-Laure : Si c'est pour toi, ça peut s'arranger... Hayley fut choquer, qu'est ce qui c'était passer entre eux, au juste. Klaus agacé par toutes ces dispersions repris le téléphone et finit par conclure.

-Klaus : Tu te décide à bien vouloir nous le donner, oui ou non ? On sentait au ton de sa voix son mécontentement.

-Laure : Hum, très bien. Vous êtes tous si facilement énervés, s'en est pas trop drôle. Je vous le fait parvenir, bisous, bisous. Elle raccrocha nette, Klaus se rendit compte qu'elle comptait leur donner depuis le début mais qu'elle voulait juste s'amuser un peu, ce qui est eu le don de l'énerver encore plus.

-Hayley : C'est qui cette femme au juste ? Non mais elle se prend pour qui ?

-Elijah : Il ne faut pas la prendre à la légère, ne refait plus jamais ça, compris ? Sa manière de le dire n'avait rien de vexante, elle était douce mais Hayley était quand même vexé par sa remarque. Klaus d'une humeur massacrante quitta la pièce sans même se soucier de répondre à la question de la jeune louve qui lui était pourtant adressé.

----



Il était tard, Davina regardait la télévision soudain elle se leva se muni du couteau qu'elle avait caché dans son tiroir à chaussettes, ouvrit la porte de sa chambre, tourna vers la gauche, ouvrit la porte présente sur la droite. Lucie dormait paisiblement, la jeune s'approcha de plus en plus jusqu'à se trouver à quelques centimètres. Elle s’apprêtait à lever le couteau lorsqu'elle fut jeter par la fenêtre. Lucie se réveilla en trombe, elle essaya d'évaluer la situation rapidement, Davina tant qu'à elle essaya de prendre une nouvelle fois d'assaut Lucie, qui cette fois la repoussa elle même. Caroline arriva et se rua vers l'intruse qui tenait à l'écart Davina à l'aide la magie, mais Lucie l'intercepta en lui disant :

-Lucie : Non ! Avant qu'elle est eu le temps de réagir, son esprit s'embrouilla dans un flot de penser, que faisait son ami ici ? Wendy ?

-Wendy : Revelum ! A ce mot, Davina s'écroula au sol et la sorcière se dirigea vers Lucie, salut colocataire !
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par tvd/tw/pll le Mer 18 Juin - 21:16

Chapitre 18 :

Oh très bon chapitre, j'adore en apprendre plus sur l'histoire des Banshee Very Happy Même si je pense que je n'ai pas tous compris ^^

Chapitre 19 :
Wow très bon chapitre, j'adore les scènes avec les 3 filles :love:
C'est trop bizarre ce qui arrive à Davina, la pauvre Sad surtout la fin Shocked
Oh Wendy ? Qui est-ce ? (ehh on la connait pas hein, j'ai peut-être oublier autrement)
J'ai très très hâte au prochain là Very Happy bounce
avatar
tvd/tw/pll
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 520
Age : 19
Localisation : Avec Paul.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Mer 25 Juin - 16:00

Chapitre 20 : Une autre problème sur la liste



Assise sur le rebord de la fenêtre, Lucie réfléchissait, comment sa vie avait-elle plus se compliquer ainsi, elle qui était promise à un grand avenir dans la danse, sa vie était parfaite, autant qu'une vie puisse l'être.

FLASH BACK

Lucie répétait encore et encore l'enchaînement qu'elle voulait maîtriser à la perfection, il était cruciale, elle ne pouvait se permettre de le rater, elle n'allait pas avoir souvent la chance de passer une audition pour accompagner sur scène une très célèbre chanteuse. Lucie aimait énormément l'univers de la chanteuse, sa manière de danser, sa musique.
La chanson sur laquelle elle répétait est assez difficile au niveau du rythme, il changeait sans cesse. En plus de cela, elle devait s'entraîner seule, elle n'avait personne pour l'aider, vous devez vous dire peu importe, le problème c'est que c'est une chorégraphie, elle allait devoir danser avec un homme. La réussite de son audition ne dépendait pas que d'elle mais de la manière dont cet inconnu danserait également.

La pendule affichait 15 heures, Lucie devait absolument partir, elle prit rapidement une douche et quitta son appartement par la porte du salon modifié en studio de danse moderne. Elle se fichait royalement de ne pas avoir de canapé, ce qui lui était indispensable c'était la danse.

L’abondance de présence dans le métro New-yorkais la mettait en rogne, elle ne pouvait pas se permettre d'arriver en retard. Une fois finalement sortie, elle courue, << tant pis pour la douche >> se disait-elle, elle passa la porte d'une vieille immeuble, elle jeta un dernier coup d’œil à la convocation pour l'audition << 5ème étage, numéro 38 >>, elle se précipita vers l'ascenseur visiblement défectueux en un mouvement rapide, elle se jeta vers les escaliers << numéro 38 >> se répétait-elle, ça fait beaucoup de candidates pour les qualifications qu'elle demandait, elle avait la boule au ventre mais se força tout de même à rentrer dans la salle. Ce qui devait-être une assistance lui annonça qu'elle passerai après le duo qui devait entrer dans la salle, mais que son partenaire ne s'était pas encore montré. Il ne lui manquait plus que ça, un duo avec un novice qui a eu peur et qui ne se pointera jamais ! Un homme entra à toute vitesse, la vingtaine aurait-elle estimé, il est bien fait de sa personne, il semblait expérimenté, l'assistance montra du doigt Lucie elle eu un pointe d'anxiété, elle avait plutôt était agréablement surprise de l'identité de son partenaire mais si ce n'en était pas de même pour lui. Ses inquiétudes s’effacèrent lorsqu’il s'approcha d'elle en arborant un grand sourire :

-Dean : Il paraît qu'on va travailler ensemble, moi c'est Dean.

-Lucie : Enchantée Dean, tu connais ta chorée ?

-Dean : Pour qui me prend-tu ? Il prit l'air faussement indigné. Dis-moi tu aurais un nom ?

-Lucie : Lucie, mon nom c'est Lucie.


La musique était entraînante, le rythme pas trop rapide prêtait à une chorée poussée. Lucie aimait beaucoup ce genre de musique. Elle se repassait le rythme dans la tête encore et encore et visualisait les enchaînement mentalement.
La suite fut plus compliquée, la chanteuse en question les reçus mais prévenue que la barre était très haute. Lucie dansait comme si sa vie en dépendait, c'était le cas en quelques sorte, elle y prenait plaisir en plus son partenaire était très doué. Ils finirent l'audition et durent attendre ce qu'ils leur semblèrent des heures.



Une fois que l'assistance fit son apparition, une feuille à la main, Lucie sentit sa gorge se nuer, sa vie allait dépendre de cette réponse, si elle voulait un jour quitter Brooklyn et vivre son rêve, elle devait être prise, c'était le seule moyen. Pourtant au fil des candidats qui défilaient elle avait perdue petit à petit espoir en voyant leur sourire affichait fièrement sur leur visage. << numéro 54 >>, ce n'était pas elle, elle eu envie de s'effondrer jusqu'à qu'elle réalise que ce soit celui de Dean et lorsque l'assistance dit enfin les deux seules mots qu'elle voulait entendre elle se jeta dans les bras ferme de Dean << numéro 38 >>.

FIN DE FLASH BACK



Elle fut sortie de ses pensées par Wendy, elle ne l'avait pas pu depuis qu'elle avait fait cet année de fac (en langue) avant de se tourner vers la danse. Elle avait même eu sa licence avec mention bien. Les langues c'était sans doute la seule chose à laquelle elle était bonne en cours. Wendy interrompit encore une fois les fils de ses pensées :

-Wendy : Alors, comment tu vas ? Ça doit faire au moins un an.

-Lucie : Depuis que j'ai déménager de New-York, après mon accident.... La jeune femme parut attrister à ces mots, ça l'obligait à se remémorer tant de moments douloureux.

-Wendy : Elle lui sourit et lui administra une tape sur l'épaule, dis, t'étais pas censé être morte ?

-Lucie : Si, tu vois je suis pleine de surprise comme toujours et toi t'étais pas censé être ma très normal colocataire qui aime boire et faire la fête ? Elle rigola mais semblait toujours préoccupée.

-Wendy : Je suppose qu'on a chacune nos croix à porter.

-Lucie : Comment ? Comment tu as su ?

-Wendy : Mon point fort c'est l'avenir, je peux te dire tout ce qui se passera, enfin presque, j'ai pas mal de vision et imagine ma surprise quand, peu après ton enterrement, je te vois te faire attaquer ! Elle était si sérieuse mais avant quand même un ton frivole comme toujours.

-Lucie : J'arrive toujours à te surprendre, hein ?

-Wendy : Ah, ça, je sais ma grande. Mais depuis quand tu te laisse te faire dérouiller par une petite sorcière ?

-Lucie : Elle reprit son ton sérieux, il fallait absolument savoir ce que ce passer.Qu'est-ce qu'il lui arrive ?

-Wendy : Le choix. Elle a le potentiel.

-Lucie : Tu développe ?

-Wendy : Moi, tu vois je suis sorcière qui n'a de compte à rendre à personne, je me sers de ma propre force pour en dégager du pouvoir. D'autres reçoivent leur pouvoir et surtout des ordres des ancêtres. De vieilles femmes butées qui ne jure que par ta mort, tu es la dernière banshee ma chérie, la dernière ligne droite.

-Lucie : Euh attends, plusieurs questions et tu me coupes pas... Tu savais depuis tout ce temps ? Et les ancêtres c'est comme les esprits ? Et quoi comme choix... et.... La promesse de ne pas l'interrompre ne fut pas respecter.

-Wendy : Attends, là, tu t'embrouilles. Écoutes moi, toute sorcière doit faire un choix suivre les ancêtres ou esprits et jouir de la force qui en résulte ou bien se libérer des chaînes, par un sort, mais tout est plus dure quand on choisit d'être libre. Et, non je ne savais que tu étais la dernière banshee...

-Lucie : Attends, comment ça, la dernière ?

-Wendy : Laisse moi te poser une question, comment sais-tu à propos des esprits ? La petite n'a pas un niveau de magie assez avancer.

-Lucie : Bonnie Benett, une de mes amies, c'est une sorcière, elle parle aux esprits mais n'a jamais essayer de me tuer, donc...

-Wendy : Attends, une Benett, t'as vraiment besoin de moi on dirait. Les Benetts sont les pires, ses ancêtres doivent attendre le bon moment pour lui monter et à ce moment elle voudra te tuer, quoi que ça lui en coûte, c'est comme ça marche ma grande, les Benetts des sales garces.

-Lucie : Hum...?

-Wendy : T'inquiète pas pour ça, j'ai appelé ton ami à la Nouvelle-Orléans, je suis tombé sur un mec avec un accent, il s'en occupe.

-Lucie : Il s'en occupe comment tu m'expliques ?

-Wendy : T'inquiète, elle va pas mourir, il va juste la contraindre à repartir à Mistic Falls et à tout oublier de toi, c'est tout. Et j'ai aussi bridé ces pouvoirs.

-Lucie : Bridé des pouvoirs ? Lui faire tout oublier. Tu penses vraiment que ça va marcher. Pour Davina ?

-Wendy : Elle doit faire un choix.


Lucie avait tellement été surprise ces derniers temps que cette révélation ne l'avait qu'à peine ébranlée et c'est ce qui lui faisait peur. Wendy ne restait que pour quelques jours, ça lui ferait une chose de moins à gérer. Restait toujours Bonnie et si les ancêtres parvenait à lui rendre ces pouvoirs, il est sûr que ça serait catastrophique pour elle et pour ces amis. Son esprit vagabonda jusqu'à revenir à des choses plus futile, elle se demandait << A qui Wendy avait bien pu parler ? >> Mais finalement elle finit par repenser à Bonnie aux souvenirs qu'on lui hôte, à sa vie qu'on lui arrache, tout ça pour une chose, elle-même. Elle y pensait pendant des jours.

----



Caroline n'arrivait pas à ce que Davina s'arrête de pleurer, le regard assassin des frères Salvatore présents dans la pièce n'aidait sûrement pas. Ils étaient là avec leur regard désapprobateur, et leurs chuchotements :

-Caroline : Bon ça suffit, maintenant, vous trois. Sa voix s'adoucit, Davina c'est bon, l'autre, là, elle va s'occuper de toi et quand à vous messieurs, si vous êtes pas capable de vous arrêter, allez jouer les gamins ailleurs.

-Damon : Pardon Mlle. Caroline, nous avons vous offensez ?

-Caroline : Toi et ton air ironique allez voir ailleurs si j'y suis !

-Stefan : On est désolé.

-Damon : Pas moi.

-Stefan : Damon arrête, lui dit durement Stefan, il voyait sur l'expression du visage de Caroline qu'il se passait quelque chose.

----



Énervée par l'attitude des deux garçons elle les fit sortir du salon en hésitant pas à mettre du coup de pied bien pensé au derrière de l'aînée des Salvatore. Une fois la porte claqué elle laissa échappé << Une bonne chose de faite ! >>. C'est ce moment que choisirent Wendy et Lucie pour sortir, l'entrée de la sorcière n'avait pas grand impression à Caroline, elle ne l'appréciait pas. Derrière la porte, les Salvatore essayait d'écouter la conversation :

-Lucie : Hey, vous connaissez déjà Wendy ! Hum Davina je voulais te dire, c'est pas grave, c'est rien. J'ai déjà oubliée. Wendy aimerait te montrer quelque chose, Caroline eu un moment de réflexion par pure acte protection envers la jeune sorcière mais Lucie lui fit signe que tout est bon, Wendy s'approche de Davina pris ses mains dans les siennes et les deux semblèrent en transe, les deux frères de l'autre côté du mur était à l'affût du moindre son. La vision donné par Wendy était une sorte d'explication, des deux types de sorcières et de leur rôle, une fois éveillée, la jeune fille prit la parole.

-Davina : Romp le lien.

-Wendy : Tu es sûr, c'est irréversible, tout sera plus dure, c'est vraiment compliqué, tu te sens prête  ? On peut aussi brider tes pouvoirs provisoirement.

-Davina : Tu y arrives bien toi. Lucie fit signe à Caroline de reculer, elle partirent dans l'entrée pendant que les deux autres terminait leur conversation.

-Lucie : Alors, avec tout ça j'ai oublié de te le dire, mais hier j'ai reçu un coup de téléphone, il était pour toi, chuchota-t-elle.

-Caroline : Ah, elle était concentrée à observer la moindre petite action provenant de la scène qui se jouaient en face d'elles, mais la réponse de Lucie eut l'effet de la faire réagir.

-Lucie : De Tyler. Caroline se raidit, elle entendit un coup derrière la porte, mais une fois que Lucie allait pour l'ouvrir, personne n'était là. Bizarre, bon une explication ?

-Caroline : Rien on a une sorte de moment mais c'est rien, je l'évite depuis.

-Lucie : C'est beaucoup mieux comme ça surtout qu'il va repartir avec Bonnie.

-Caroline : Ah bon ? Ok, je suppose que c'est bien.

----

Les deux femmes sentirent une sorte de souffle, le sort avait commencé, Lucie ne pouvait s'empêcher de se dire que c'était bien trop rapide, qu'elle n'avait pas eu assez de temps pour réfléchir mais c'était trop tard, elle n'avait rien à dire. Davina placée au centre de trois cristaux semblait souffrir, même Wendy ses yeux se tachetèrent de gris jusqu'à en être totalement recouverte, c'était la magie neutre selon elle, ni blanche, ni noire, le libre arbitre. Ça ne pouvait être que mieux se convainquait Caroline. Davina, elle, en semblait convaincu, elle avait une telle conviction que dès lorsque le sort fut finit, elle demanda à Wendy, un peu essoufflée, de l'aider à réapprendre quelques sorts de base. Ce fut dure, comme Wendy l'avait promis mais Lucie pouvait voir une telle satisfaction en la sorcière « libre » dès lors qu'elle réussissait un sort même infime. Elle répétait sans cesse << C'est moi et moi seul qui l'ai fait. >> Ça semblait important pour elle alors ça l'était pour Lucie et Caroline aussi.

--------------------------------------------------------------

Voilà pour ce chapitre 20 Smile j'espère qui plaira.

Merci beaucoup Mathilde pour ce gentil commentaire Smile
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Bianca le Sam 28 Juin - 17:09

J'ai rattrapé mon retard sur ces 3 chapitres!

J'ai été soufflée par le 18, explicatif mais nécessaire en effet. J'ai beaucoup aimée l'histoire et ce tracé de la lignée de Lucie. C'était très enrichissant!

Le suivant était plus calme, très amusant pour les filles, mais ma Davina chérie m'a fait vraiment peur Sad

Wendy, celle Witches of East End, j'adore Wink j'aimerai qu'on la voit un peu plus.
Ca bouge beaucoup, mais tant mieux. J'aime le fait que Davina se décide si vite et qu'elle devienne "indépendante".
Le trio Lucie/Care/Davina est vraiment trop mimi  :amour: 

Sinon scène avec Laure m'a vraiment beaucoup fait rire!
avatar
Bianca
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 502
Age : 27
Localisation : Fangtasia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par tvd/tw/pll le Sam 28 Juin - 17:38

Ahh j'ai beaucoup aimé ce chapitre Very Happy

Wendy, ma ptite Wendy :love: Je l'adore j'espère qu'on la verra plus Wink
J'ai beaucoup aimé la scène de l'audition de danse de Lucie, j'était justement entrain d'écouter la musique Jungle Wink
J'adore toujours autant le trio Caro/Davina/Lucie :love:
J'ai pas compris, qu'est ce qu'elle fait Wendy à Davina ??
Pauvre Bonnie elle n'a plus de pouvoirs Sad

J'ai hâte au prochain bounce
avatar
tvd/tw/pll
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 520
Age : 19
Localisation : Avec Paul.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Sam 28 Juin - 19:40

Merci bibi, le chapitre 18 était important, j'y avait passé énormément de temps et je suis très conte qu'il te plaise !

Merci Mathilde, alors dans ma fiction il y a deux catégorie de sorcière : celle qui obéisse aux ancêtres comme Bonnie et celle comme Wendy qui ce servent de leur magie sans les ancêtres. Davina doit faire un choix, elle a choisi l'indépendance.

Tu as compris ?
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Aure le Ven 4 Juil - 11:54

Chapitre 21 : Retour au calme



Lucie en était décidée elle voulait en apprendre plus sur elle, sur ce qu'elle est, elle a donc mis au point un petit « plan », elle s'était organisée des rendez-vous toute la journée, à 10 heures avec Klaus, à 12 heures déjeuner avec Stefan, ça lui permettrait de lui parler et à 16 heures elle avait rendez-vous avec Damon, ce qui ne plaisait pas à Caroline qui cherchait un moyen d'y échapper en appelant ces contacts. En plus, ça tombait plutôt bien Wendy restait jusqu'au lendemain matin pour aider Davina donc Lucie n'avait pas de cours à prodiguer. Il était 8 heures 30, Lucie descendait les escaliers, elle trouva une petit déjeuné déjà pris avec un petit mot gentil, Caroline la taquina en lui disant que certaines personnes avait de la chance, mais elle était préoccupée par tous les efforts que faisait Davina, elle n'avait pas voulue la poignarder de son plein grès et elle ne savait bien. Wendy lu en elle dès qu'elle entra dans la pièce et lui lâcha un << Je lui parlerai >>, lui piqua son croissant et partit aussitôt, elle avait beau être une emmerdeuse, elle lui manquait.

Elle ne tira pas grand chose de son rendez-vous avec Klaus, mis à part que l'affreuse Laure allait lui donner cette fichue dague, pour le moment, elle se fichait de son rôle de banshee, elle voulait juste aider Davina et en apprendre plus sur elle, mais elle se doutait bien que même si elle posait des questions directes, Klaus n'allait pas y répondre et qu'il risquerait d'en parlait aux Salvatore, elle préféra mettre un terme à leur entrevu.

Elle s'était afféré la veille à préparer un bon repas, qui puisse se réchauffer au micro onde. L'ambiance était cosy, chacun parlaient, c'était bien, elle en avait presque oublié le but de ce déjeuner. C'est ce qui se passait avec lui, elle se sentait bien et avait envie d'aller plus loin, elle écourta le rendez-vous lorsqu'elle se rendit compte qu'elle allait l'embrasser et se retourna et le raccompagna à la porte, elle n'était pas prête pour une relation en ce moment.

Arriva 16h et Damon était là à l'heure, Caroline avait pris du retard et se croisèrent à la porte, ils avaient l'air mal à l'aise ce qui laissa perplexe Lucie :

-Lucie : C'était quoi ça ?

-Damon : Rien, meugla-t-il.


La suite de la conversation ne fut pas bien plus fructueuse, Damon la connaissait depuis toujours, il connaissait tous ces tours et sans ça il est malin de nature. Elle eu tout essayer << Mis à part Katherine es-tu déjà tomber amoureux (elle aussi était maligne) ? >>, << Tu te rappelle à l'école quand il fallait faire un arbre généalogique comme j'étais gênée ? >> et bien d'autres qui n'eurent pas plus de succès, elle bouillait de l'intérieur et finit par le raccompagner, résignée.

----

Sa journée n'avait pas été très productive, mais elle n'allait pas abandonner aussi facilement, elle se rabattit sur un méthode plus vague. Les seules choses qu'elle tenait de sa famille biologique c'était son don (elle ne voyait taper du monde sur internet) et son nom, son véritable nom Lyucia Mojaïev, elle tapa ceci joint de nationalité, elle ne trouvait rien, elle essaya simplement avec son nom de famille, elle trouva deux origine possible, russe ou biélorusse, les chances qu'elle soit biélorusse étaient bien plus mince que celles qu'elle russe. Elle passa alors des heures à éplucher tous les Mojaïev des cent dernières années en Russie, il en avait des milliers, elle cherchait de filles ce qui en éliminait un bon nombre. Elle s'arrêta seulement au départ de Wendy, le lendemain matin, elle affichait une petite mine, elle n'avait pas dormi.

----



Wendy était dans l'entrée avec Davina, elle rougissait toujours à ses remarques cinglantes sur les hommes de Wendy, Caroline en été d'ailleurs très amusée, elle rajouter souvent des << tout Damon ça >> ou des << je vois très bien >>. Lucie avait plus de trois heures dans la salle de bain à essayer de camoufler ces traces de fatigue. Elle descendit enfin  elle s'apprêtait à enlacer Wendy en guise d'au revoir quant la sonnette de la porte d'entrée retentit, et c'était toujours la même histoire, il fallait qu'elle se rende dans la buanderie pour être sûr que personne ne la voit. Wendy prit l'initiative d'aller ouvrir c'est une femme brune qui fit son apparition, elle était jeune mais dégageait une aura qui inspiration la sagesse, le savoir. Elle dit simplement :

-Cassandre : Bonjour, j'aimerais parler à Lucie. [i]Elle parlait calmement, elle semblait très calme même lorsque toutes personnes dans la pièce se raidirent à l'idée qu'elle connaissait la vérité sur le sort de Lucie. Caroline fut la première à réagir elle se mit en position de défense, Wendy suivit elle touchait dans son sac, une herbe qui permettait de paralyser toute personne, aussi forte qu'elle soit.[/i] Ne me voyait pas comme une ennemie, je viens de la part de Laure, elle a quelque chose qui lui appartient. Elle m'a chargé de lui remettre, c'était incroyable la façon apaisante dont elle parlait. Lucie sortie de la buanderie.

-Lucie : Elle ne sentait pas de venir, elle était trop fatiguée peut-être, la vieillesse, c'est dure. Les piques de Lucie n'énervait pas la nouvelle venue mais elle ne les appréciait pas spécialement.

-Cassandre : Pourrait-on parler en privée ?

-Caroline : Bien sûr, laissons la femme la plus recherchée avec une inconnue.

-Wendy : J'aurais pas dit mieux, s'enquit-elle de préciser.

-Lucie : Wendy tu as un train à pendre je crois. Ne t'inquiète pas pour ça, elle l'a prit dans ses bras, tu vas me manquer, à cette étreinte se rejoint Davina puis Caroline. Prends soin de toi.

-Davina : Tu vas me manquer aussi.

-Caroline : Ne t'inquiète je les laisse pas seules, allez on reste en contact, lui dit-elle en souriant.

-Wendy : Bien sûr, le ton de sa voix se durcit, c'est bien parce que le billet n'est pas remboursable, elle fixa l'invitée du regard, allez je vous laisse, bonne chance, Lucie. Elle quitta la maison, Lucie invita la femme à s'asseoir, puis demanda à Caroline et Davina d'aller dans la cuisine après quelques échecs et grâce à l'aide de Davina, Caroline accepta finalement de quitter la pièce.

-Lucie : Alors, tu sembles différente de Laure, tu as un nom ?

-Cassandre : Appelle moi simplement Cassandre, et oui on peut dire que je suis différente de mon amie. Mais ça ne m'empêche pas de l'apprécier. Tu veux sans doute l'objet en question ?

-Lucie : Les vampires et les noms de famille, toute une histoire, ajouta-t-elle sarcastiquement. Bien sûr que je veux la dague,  mais qu'est qui me dit qu'elle ne mettra pas en danger, après tout, les nettoyeurs doivent bien les chercher, des armes qui peuvent les anéantir.

-Cassandre : Pour des gens comme moi ou vous amies, cette arme n'est rien de plus que les autres, pour toi en revanche, elle t'apporte une grande force. Il pense que tu es morte, la dernière banshee, retrouver cette arme leur est donc inutile de leur point de vue. Par contre, elle te sera très utile, tu comprends. Elle lui tendit un papier, voici de quoi me joindre, ta condition est provisoire, comme tu t'en doute, un jour il faudra que tu te battes et tu pourras me compterparmi tes alliés. Bonne chance à toi, apprends à manier l'arme, à avoir confiance en elle, d'accord, elle sortie l'arme de son sac, et lui tendit en attendant un geste de sa part, Lucie attendit longtemps, elle ne voulait pas de cette vie mais cette vie qui la voulait, elle pris l'arme.

-Lucie : Tu sembles connaître pas mal de chose, enfin de compte, je vous sauve tous des nettoyeurs alors tu me dois un service.

-Cassandre : Elle leva la tête intriguer avant de demander, à quoi penses-tu ?

-Lucie : Je veux en apprendre plus sur ma famille, mais tout semble me cacher mon passé. Ils pensent savoir ce qui est bon pour moi, mais ils ont tord, fait moi parvenir un petit quelque chose, et j'accepterai mon rôle.

-Cassandre : La décision te revient, tu le recevras ici, elle se leva prête à partir mais Lucie avait encore quelque chose à lui demander.

-Lucie : Cassandre ?

-Cassandre : Elle se retourna, la porte restait toujours ouverte, oui ?

-Lucie : Comment vont-ils là-bas ?

-Cassandre : Ils ?

-Lucie : Octavia et Bellamy, elle paraissait anormalement mal à l'aise.

-Cassandre : Bien, ils vont bien. Elle quitta la maison à son tour comme l'avait fait précédemment Wendy, laissant les trois filles seules à nouveau.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà pour ce chapitre 21 ! Il faudra attendre bien trois semaines avant de lire la suite, je pars en voyage.
J'espère que le chapitre vous aura plu.
avatar
Aure
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.
En possession de la boussole de Jonathan Gilbert.

Messages : 522
Age : 23
Localisation : Mystère... ;)

http://thetomorrowpeoplefra.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AU] Amis, Ennemis Chapitre 21

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum